Haute tension

La haute tension est un terme qui caractérise, selon des normes européennes, les valeurs de la tension électrique supérieures à 1 000 volts en courant alternatif et 1 500 volts en courant continu[1].

FranceModifier

En France, on distingue deux catégories de hautes tensions :

  • le domaine haute tension A (ou HTA), ou moyenne tension (MT), concerne les installations électriques dans lesquelles la tension :
  • le domaine haute tension B (ou HTB) concerne les installations électriques dans lesquelles la tension :
    • excède 50 000 volts en courant alternatif[2],
    • ou excède 75 000 volts en courant continu[1].

Dans l'ancien temps[Quand ?], on utilisait couramment les termes :

  • extra-haute tension, pour désigner les tensions alternatives de 300 à 800 kV ;
  • ultra-haute tension, dans les années 1990, il y a eu un projet 1 100 kV très avancé au Japon avec essais de prototypes, mais à ce jour il n'a été exploité qu'en 550 kV[réf. nécessaire][3].

L'appellation très haute tension (THT) est quant à elle une dénomination de la classe des tensions utilisées dans les anciens téléviseurs à tube cathodique. Ce terme était aussi utilisé pour les réseaux de tension élevée comme par exemple : 150, 225 et 380 kV.

Les termes Haute Tension étaient alors utilisées pour les tensions intermédiaires comme le 63 et le 90 kV.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier