La Porte du Der

commune française du département de la Haute-Marne

La Porte du Der
La Porte du Der
L'abbatiale Saint-Pierre-et-Saint-Paul à Montier-en-Der.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Haute-Marne
Arrondissement Saint-Dizier
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Saint-Dizier Der et Blaise
Maire
Mandat
Jean-Jacques Bayer
2020-2026
Code postal 52220
Code commune 52331
Démographie
Population
municipale
2 290 hab. (2018)
Densité 48 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 28′ 43″ nord, 4° 46′ 15″ est
Altitude Min. 120 m
Max. 192 m
Superficie 47,23 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine La Porte du Der
(ville-centre)
Aire d'attraction Saint-Dizier
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Wassy
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
La Porte du Der
Géolocalisation sur la carte : Haute-Marne
Voir sur la carte topographique de la Haute-Marne
City locator 14.svg
La Porte du Der
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Porte du Der
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Porte du Der
Liens
Site web laporteduder.fr

La Porte du Der est une commune nouvelle française située dans le département de la Haute-Marne, en région Grand Est[1].

Elle a été créée le par un arrêté préfectoral du et regroupe les deux communes de Montier-en-Der et Robert-Magny qui deviennent des communes déléguées.

Son chef-lieu est fixé à Montier-en-Der[2].

La Fondation Lucy Lebon a son siège dans la commune.

GéographieModifier

LocalisationModifier

La commune est à environ 24 km au sud-ouest de Saint-Dizier.

Communes limitrophesModifier

UrbanismeModifier

TypologieModifier

La Porte du Der est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[3],[4],[5]. Elle appartient à l'unité urbaine de La Porte du Der, une agglomération intra-départementale regroupant 2 communes[6] et 2 913 habitants en 2017, dont elle est ville-centre[7],[8].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Saint-Dizier, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 72 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[9],[10].

ToponymieModifier

HistoireModifier

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Politique et administrationModifier

Conseil municipalModifier

Jusqu'aux prochaines élections municipales de 2020, le conseil municipal de la nouvelle commune est constitué de l'ensemble des conseillers municipaux des anciennes communes.

Liste des communes déléguées
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Montier-en-Der
(siège)
52331 CC du Pays du Der 27,79 2 072 (2013) 75


Robert-Magny 52427 CC du Pays du Der 19,44 286 (2013) 15

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2016 En cours Jean-Jacques Bayer LR Trésorier principal
Conseiller régional du Grand Est

Jusqu'aux prochaines élections municipales de 2020, le conseil municipal de la nouvelle commune est constitué de l'ensemble des conseillers municipaux des anciennes communes[2]. Un nouveau maire est élu début 2016. Les anciens maires sont devenus maires délégués de chacune des anciennes communes.

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis sa création.

En 2018, la commune comptait 2 290 habitants[Note 3].

Évolution de la population  [ modifier ]
2014 2015 2016 2017 2018
2 3352 3112 2852 2782 290
(Sources : Insee à partir de 2014[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

ÉconomieModifier

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Personnalités liées à la communeModifier

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

HéraldiqueModifier

Le blason de la nouvelle commune reprend celui de Montier-en-Der :

d’azur à la fleur de lys d’or, accompagnée de trois faucilles d’argent emmanchées aussi d’or.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

RéférencesModifier

  1. « Commune de La Porte du Der (52331) », sur le Code officiel géographique publié par l'Insee (consulté en ).
  2. a et b « recueil des actes administratifs de la Haute-Marne ».
  3. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  5. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  6. « Unité urbaine 2020 de La Porte du Der », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  7. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  8. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur insee.fr, (consulté le ).
  9. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  10. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.