King Kamehameha

Cheval de course

King Kamehameha (2001-2019), en japonais キングカメハメハ, est un cheval de course japonais, meilleur 3 ans japonais en 2004, et deux fois tête de liste des étalons.

King Kamehameha
Image illustrative de l’article King Kamehameha
King Kamehameha avant son ultime course à Hanshin en septembre 2004

Père Kingmambo
Mère Manfath
Père de mère Last Tycoon
Sexe Mâle
Naissance
Pays de naissance Drapeau du Japon Japon
Mort (à 18 ans)
Pays d'entraînement Drapeau du Japon Japon
Éleveur Northern Farm
Propriétaire Kaneko Makoto Holdings Co.
Entraîneur Kunihide Matsuda
Rating FIAH 117
Timeform 125
Nombre de courses 8
Nombre de victoires 7 (1 place)
Gains en courses ¥ 429 733 000
Distinction Meilleur 3 ans japonais (2004)
Tête de liste des étalons au Japon (2010, 2011)
Production Lord Kanaloa
Principales victoires NHK Mile Cup (2004)
Tokyo Yushun (2004)

Carrière de courses modifier

Conçu aux États-Unis, mais né au Japon où sa mère, pleine, a été importée après avoir fait grimper les enchères à $ 600 000 aux ventes de Keeneland, King Kamehameha passe aux ventes de foals à l'automne 2021 où l'homme d'affaires et propriétaire Kaneko Makoto débourse ¥ 78 000 000 (environ 750 000 €) pour l'acquérir[1]. Le poulain débute deux ans plus tard à Kyoto et s'impose d'emblée. Une victoire bonifiée un mois plus tard dans une course à conditions à Hanshin. King Kamehameha n'aura pas eu le temps d'affronter les meilleurs de ses congénères, mais ses deux succès, convaincants, font naître de grandes espérances pour la saison classique.

Celle-ci ne seront pas déçues, et pourtant King Kamehameha perd son invincibilité pour sa première apparition au niveau des groupes dans le Keisei Hei. Mais ce sera l'unique défaite de sa carrière. Car ensuite il ne fait que monter en puissance. Après une victoire dans une course à conditions devant Admire Japan, futur poulain classique, il rattaque les groupes et cette fois s'impose dans le Mainichi Hai. Étonnamment, plutôt que tenter la Triple Couronne japonaise dont la première manche, le Satsuki Shō, se déroule mi-avril, King Kamehameha est dirigé vers la NHK Mile Cup, où il franchit encore un cap en devenant lauréat de groupe 1.

Mais le destin de King Kamehameha est bien classique et le poulain se présente au départ du Tokyo Yushun, le Derby japonais. Il doit y affronter Daiwa Major, le vainqueur du Satsuki Shō, pour le titre de meilleur poulain de la génération. Mais il n'y a pas de match, King Kamehameha s'impose devant le bon mais parfois inconstant Heart's Cry, devient le premier auteur du doublé NHK Mile Cup / Derby, et pulvérise le record de l'épreuve en 2'23"30. Désormais leader incontesté des 3 ans, il court une dernière fois avant la trêve estivale dans le Kobe Shimbun Hai et remporte son septième succès en huit courses. Le dernier aussi, une blessure au tendon le contraignant à mettre un terme à sa carrière[2]. Éternels regrets. Et, pour se consoler un peu, un titre de meilleur 3 ans de l'année.

Résumé de carrière modifier

Date Hippodrome Pays Course Statut Distance Jockey Place Écart Vainqueur ou deuxième
2003, 2 ans
16 novembre Kyoto   Japon Inédits 1 800 m Katsumi Ando 1er / 12 Universal
13 décembre Hanshin   Japon Erica Sho 2 000 m Y. Take 1er / 12 Great Basin
2004, 3 ans
18 janvier Nakayama   Japon Keisei Hei Gr. 3 2 000 m Dario Vargiu 3e / 10 Focal Point
29 février Hanshin   Japon Sumire Stakes 2 200 m Katsumi Ando 1er / 7 Admire Japan
27 mars Nakayama   Japon Mainichi Hai Gr. 3 2 000 m Yuichi Fukunaga 1er / 8 Shell Game
9 mai Tokyo   Japon NHK Mile Cup Gr. 1 1 600 m Katsumi Ando 1er / 18 5 Cosmo Sunbeam
30 mai Tokyo   Japon Tokyo Yushun Gr. 1 2 400 m Katsumi Ando 1er / 18 1 ½ Heart's Cry
26 juin Hanshin   Japon Kobe Shimbun Hai Gr. 2 2 000 m Katsumi Ando 1er / 13 1 ¼ Keiai Guard

Au haras modifier

 
King Kamehameha en 2008

Syndiqué sur la base de 19 millions de dollars, un record à l'époque pour un cheval entraîné au Japon[3], King Kamehameha intègre Shadai Farm et ne tarde pas à s'affirmer comme l'un des meilleurs sires du pays, terminant déjà tête de liste des étalons de première production. Tête de liste des étalons au Japon en 2010 et 2011, il deviendra en quelque sorte le chaînon manquant entre le règne de Sunday Silence (13 fois tête de liste entre 1995 et 2007), et celui du fils de ce dernier, Deep Impact (11 titres entre 2012 et 2022) et surtout la principale alternative à leur sang, tout en combinant très bien avec eux. Il aurait pu faire davantage d'ombre à ce dernier (dont il sera le dauphin de 2012 à 2018) s'il n'avait connu des problèmes de santé limitant sa production[2].

Parmi ses meilleurs produits, on peut citer (avec le nom du père de mère entre parenthèses) :

Comme père de mère, on lui doit aussi Blast Onepiece (par Harbinger), lauréat de l’Arima Kinen, Wagnerian (par Deep Impact), lauréat du Tokyo Yūshun, ou encore Daring Tact, qui remporte la Triple couronne des pouliches.

Retiré de la monte en 2019, King Kamehameha s'éteint quelques jours après son grand rival au stud Deep Impact, son cadet d'un an, qui aurait pu être aussi son rival en piste si le sort en avait décidé autrement.

Origines modifier

King Kamehameha est l'un des meilleurs continuateurs au stud du grand étalon Kingmambo.

La mère, Manfath, est issu de l'élevage Shadwell, mais n'a rien montré en piste. Les 600 000 dollars déboursés par la famille Yoshida (Shadai Farm) aux ventes de Keeneland s'expliquent aisément : son premier produit, The Deputy (par Petardia), a remporté le Santa Anita Derby au printemps avant de se blesser dans le Kentucky Derby. Elle est donc mère de deux vainqueurs de groupe 1, mais le reste de sa production n'a guère brillé. On note dans le pedigree de King Kamehameha sa troisième mère, The Dancer, qui s'était classée troisième des Oaks en 1980. À la génération précédente on trouve Khazaeen, la sœur de Runaway Bride, mère du champion et grand étalon Blushing Groom.

Pedigree modifier

Origines de King Kamehameha (JPN), mâle bai né en 2001
Père
Kingmambo
1990
Mr. Prospector
1970
Raise A Native Native Dancer
Raise You
Gold Digger Nashua
Sequence
Miesque
1984 
Nureyev Northern Dancer
Special
Pasadoble Prove Out
Santa Quilla
Mère
Manfath
1991
Last Tycoon
1983
Try My Best Northern Dancer
Sex Appeal
Mill Princess Mill Reef
Irish Lass
Pilot Bird
1983
Blakeney Hethersett
Windmill Girl
The Dancer Green Dancer
Khazaeen (famille 22-d)[4]

Notes et références modifier

  1. « First Derby Winner from JRHA Select Sale », sur www.jrha-selectsale.com (consulté le )
  2. a et b « King Kamehameha, l’autre poids lourd de l’élevage japonais, s’en est allé », sur www.jourdegalop.com (consulté le )
  3. (en-US) « King ruling Japanese sires’ table », sur The Owner Breeder (consulté le )
  4. « King Kamehameha Horse Pedigree », sur www.pedigreequery.com (consulté le )