Kate Barry

photographe britannique

Kate Barry, née le à Londres et morte le à Paris 16e[1],[2], est une photographe portraitiste britannique[3]. Elle exerçait son activité à Paris.

Kate Barry
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activités
Père
Mère
Fratrie
Enfant
Roman de Kermadec (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Kate Barry (1967-2013) - cimetière du Montparnasse.JPG
Tombe de Kate Barry au cimetière du Montparnasse.

BiographieModifier

Kate Barry est la fille de la comédienne, réalisatrice et chanteuse Jane Birkin et du compositeur John Barry[4], et, par sa mère, la petite-fille de l'actrice Judy Campbell[5]. Ses parents se séparent l'année de sa naissance. Elle est élevée par Serge Gainsbourg, puis à l'âge de treize ans par son beau-père, le cinéaste Jacques Doillon, et par son père John Barry, tout en conservant sa nationalité d'origine[3]. Elle a deux sœurs du côté de sa mère : la comédienne Charlotte Gainsbourg (née en 1971), et la comédienne, mannequin et auteur-compositeur-interprète Lou Doillon (née en 1982).

Elle est diplômée de l’école de la Chambre syndicale de la haute couture parisienne à Paris (1983-1984)[6].

D'abord très proche de l'écrivain Jean Rolin[7], elle a un fils né en 1987[8]prénommé Roman, de sa relation avec Pascal de Kermadec. Elle fut ensuite la compagne d'Oury Milshtein[9].

Kate Barry est en 1994 la fondatrice du centre Apte (Aide et prévention des toxico-dépendances par l'entraide) situé au château des Ruisseaux à Bucy-le-Long, dans l'Aisne[10].

Elle meurt après avoir chuté, côté cour, de son appartement situé au quatrième étage du 5, rue Claude-Chahu (Paris 16e), où elle venait récemment d'emménager, après avoir vécu dans le quartier République. La cause de sa chute n'a jamais pu être déterminée[11].

Ses obsèques ont eu lieu le , à l'église Saint-Roch à Paris, en présence de nombreuses personnalités. Elle est enterrée au cimetière du Montparnasse[12],[13] à Paris (14e).

CarrièreModifier

En 1996, à 28 ans, elle se lance dans une carrière de photographe.

Sa première exposition a lieu à la Bunkamura Gallery de Tokyo au Japon en 2000.

En 2003, elle réalise la photo emblématique de l'association Ni putes ni soumises[6].

Suivent une exposition intitulée « Cornered, portraits-paysages » à la galerie Léo Scheer à Paris en 2005 et en 2006 dans la Basilique de Sant'Alessandra à Fiesole en Italie, puis une autre exposition de 40 portraits réalisés au Marché International de Rungis, dans le cadre des 40 ans de Rungis en 2009 et en 2010 une exposition de portraits au Mori Art Museum de Tokyo.

Elle collabore à divers magazines et revues comme Elle, Elle Japon, Paris Match, Figaro Madame, L’Express Styles, Sunday Times Magazine, Telegraph Magazine[14], Cosmopolitan France, Crash, D magazine, Amica, Vogue (anglais et allemand) ou encore Vogue France.

Elle a également réalisé de nombreuses couvertures de disques pour des auteurs compositeurs et interprètes tels que France Gall, sa première commande pour son premier album sans Michel Berger[15], Raphael, Piers Faccini, Jane Birkin, Marie Espinosa, Lara Fabian, Calogero, Carla Bruni.

En 2011, elle réalise pour la série « Empreintes » le portrait filmé de l'écrivain Philippe Djian.

En 2012, elle publie un livre associant essai et photographies en collaboration avec l'écrivain Jean Rolin intitulé Dinard, Essai d'autobiographie immobilière aux Éditions de la Table ronde[16].

En 2013, elle expose Actrices lors du premier festival international de photographie KYOTOGRAPHIE (ja) à Kyoto[17] puis, à Paris, une exposition intitulée Point of View - portraits/natures-mortes à l'occasion de l'inauguration de la galerie CINÉMA - Anne-Dominique Toussaint[18].

Notes et référencesModifier

  1. Décès de Kate Barry, la fille de Jane Birkin, Metronews, 11 décembre 2013
  2. Kate Barry, fille de Jane Birkin, est décédée après avoir chuté du 4e étage de son appartement parisien, Blog de Jean-Marc Morandini, 11 décembre 2013
  3. a et b Bien que vivant en France depuis l'âge de un an, elle n'a jamais souhaité demander la nationalité française, cf. Interview avec cap24paris.
  4. Compositeur des musiques des films de James Bond, de multiples séries télévisées (Amicalement vôtre, L'Aventurier, Born Free), des films Macadam Cowboy, Walkabout, Out of Africa, etc.
  5. « Kate Barry, la fille cachée », Le Journal du dimanche, 7 mai 2012.
  6. a et b « La photographe Kate Barry, fille de Jane Birkin, est morte », Le Monde, 12 décembre 2013.
  7. « Kate Barry par l'ombre portée », Libération, 12 décembre 2013.
  8. Roman, né à Paris le 31 mars 1987.
  9. Obsèques Kate Barry, Pure People
  10. Louis Otvas, « Le château de la renaissance », Télérama, n° 2417, 8 mai 1996, p. 120-122, à propos du documentaire La Maison de Kate de Yamina Benguigui, diffusé sur France 2.
  11. « Les cinq derniers jours de Kate Barry », sur Le Journal du dimanche, (consulté le 7 janvier 2021).
  12. L'ultime adieu du clan Birkin à Kate Barry, Le Parisien, 19 décembre 2013
  13. Carla Bruni, Catherine Deneuve: leur dernier hommage à Kate Barry, Gala, 19 décembre 2013
  14. La mort de Kate Barry, la fille de Jane Birkin, Le Point, 11 décembre 2013
  15. « Paris : la fille de Jane Birkin se tue en tombant du 4e étage », Le Parisien, 11 décembre 2013.
  16. Dinard. Essai d'autobiographie immobilière, Télérama.
  17. « Inspiré des Rencontres d'Arles, Kyoto s'offre une escapade photographique », Le Monde.
  18. « La photographe britannique Kate Barry inaugure une nouvelle galerie d'art contemporain à Paris ».

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier