Ouvrir le menu principal
Jordan 199
Jordan 199
Heinz-Harald Frentzen sur la Jordan 199 en 1999
Présentation
Équipe Drapeau : Irlande Benson & Hedges Jordan
Constructeur Jordan Grand Prix
Année du modèle 1999
Concepteurs Mike Gascoyne
Tim Holloway
Spécifications techniques
Châssis Monocoque en fibre de carbone et nid d'abeille composite kevlar
Suspension avant Barre de torsion/Triangle/Fourche, amortisseurs Penske
Suspension arrière Barre de torsion/Triangle/Fourche, amortisseurs Penske
Nom du moteur Mugen-Honda MF-301HD
Cylindrée 2 999 cm³
680 ch à 15 000 tr/min
Configuration V10 à 72°
Position du moteur Longitudinal arrière
Boîte de vitesses Jordan semi-automatique séquentielle longitudinale
Nombre de rapports 6 + marche arrière
Système de carburant Réservoir 135 litres
Système de freinage Freins à disque carbone Brembo et Carbone Industrie
Dimensions et poids Empattement :3050 mm
Voie avant :1500 mm
Voie arrière :1418 mm
Poids : 600 kg
Carburant Elf
Pneumatiques Bridgestone
Histoire en compétition
Pilotes 7. Drapeau du Royaume-Uni Damon Hill
8. Drapeau de l'Allemagne Heinz-Harald Frentzen
Début Grand Prix automobile d'Australie 1999
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
16210
Championnat constructeur 3e avec 61 points
Championnat pilote Heinz-Harald Frentzen : 3e
Damon Hill : 12e

Chronologie des modèles (1998)

La Jordan 199 est la monoplace engagée par l'écurie Jordan Grand Prix lors de la saison 1999 de Formule 1. Elle est pilotée par l'Anglais Damon Hill, pour sa seconde saison dans l'écurie et par l'Allemand Heinz-Harald Frentzen, en provenance de Williams F1 Team, remplaçant ainsi Ralf Schumacher qui fait le chemin inverse. Les pilotes d'essais sont le Tchèque Tomáš Enge et le Japonais Shinji Nakano. La 199 est équipée d'un moteur Mugen-Honda pour la deuxième année consécutive.

HistoriqueModifier

Des débuts irréguliers mais encourageantsModifier

La saison commence sur les chapeaux de roues pour Jordan avec deux podiums d'Heinz-Harald Frentzen, deuxième en Australie (après être parti cinquième), qui classe l'écurie à une étonnante deuxième place provisoire chez les constructeurs, et troisième au Brésil (après être parti huitième, derrière Hill), malgré une panne d'essence. Avec la victoire de la McLaren-Mercedes de Mika Häkkinen lors de la manche brésilienne, Jordan rétrograde en troisième position ; elle va néanmoins réussir, à la surprise générale, à tenir ce rang jusqu'à la fin de la saison.

À Saint-Marin et à Monaco, seule une voiture voit l'arrivée : Hill à Imola (quatrième) et Frentzen en Principauté (quatrième). Au Grand Prix d'Espagne, la meilleure Jordan, celle de Frentzen, ne se qualifie que huitième. L'Allemand renonce sur un problème de différentiel tandis que Hill termine hors des points. Au Grand Prix du Canada, les deux voitures abandonnent après des accidents, ce qui gâche la sixième place sur la grille de l'Allemand. Williams et Benetton, les rivales de la fin de saison précédente, reviennent à deux et quatre points de Jordan, qui en compte 16, et McLaren, leader avec 55 points et Ferrari, deuxième avec 46, ont déjà filé.

Un été passé aux avants-postes et une chance de titre pour FrentzenModifier

 
Damon Hill lors du Grand Prix de Grande-Bretagne 1999.

Jordan se reprend dès le Grand Prix de France avec la victoire de Frentzen, qui s'est élancé cinquième, la première depuis Saint-Marin 1997. À Silverstone, Frentzen et Hill, en troisième ligne, terminent quatrième et cinquième. En Allemagne, Frentzen obtient la première pole position de l'écurie en près de cinq ans avant d'être battu par Häkkinen. L'Allemand termine troisième derrière les Ferrari F399 d'Eddie Irvine et Mika Salo. Après ce dixième Grand Prix, avec 38 points, Jordan fait mieux que sur toute la saison 1998.

En Hongrie, les Jordan occupent la troisième ligne, Frentzen devant Hill, et terminent quatrième et sixième. L'écurie fait mieux en Belgique, avec la deuxième ligne, Frentzen devançant toujours Hill, et conservant sa troisième en course quand Hill rétrograde en sixième position. En Italie, Hill est un peu plus en retrait (qualifié neuvième et arrivé dixième) mais Frentzen reste aux avants-postes, avec un départ en première ligne, converti par une deuxième victoire.

Alors que trois Grands Prix restent à courir, si Jordan (57 points) est définitivement distancée par McLaren (108) et Ferrari (102), Frentzen, avec seulement dix points de retard sur Häkkinen et Irvine (60 à 50), semble avoir sa chance pour le titre mondial.

Une fin de saison en dents de scieModifier

Au Grand Prix d'Europe, Frentzen obtient la pole position (sa première depuis le Grand Prix de Monaco 1997). Il s'agit de sa deuxième et dernière, de même pour Jordan qui réalise sa première pole position depuis Rubens Barrichello au Grand Prix de Belgique 1994. En menant peu avant la mi-course alors qu'Irvine et Häkkinen évoluent hors des points, il rejoint virtuellement ses deux rivaux en tête du championnat du monde. Au trente-troisième passage, il connaît un problème électrique (comme son coéquipier au premier tour de la course) et abandonne alors que Häkkinen, en inscrivant les deux points de la cinquième place, porte son avance sur Frentzen à 12 points alors qu'il ne reste que deux courses à disputer. Damon Hill en fin de carrière, en retrait sur la majorité de la saison et parfois sévèrement dominé, ne semble pas pouvoir aider son coéquipier à conquérir le titre mondial.

Pour le premier Grand Prix de Malaisie de l'histoire, Hill se qualifie neuvième et Frentzen à une lointaine quatorzième place. Hill part à la faute dès le premier tour tandis que Frentzen remonte en sixième position, ce qui n'est pas assez pour sauver ses chances de titre. Au Japon, dernière course de la saison, Hill, qui dispute son 115e et dernier Grand Prix, se qualifie douzième et Frentzen quatrième. Le Britannique part une nouvelle fois à la faute en début de course et abandonne ; Frentzen conserve sa position de départ.

Bilan et futurModifier

La 199 est la meilleure monoplace conçue par Jordan Grand Prix : grâce à elle, Jordan termine troisième du championnat des constructeurs avec 61 points, deux victoires, une pole position, six podiums, et a couvert 65 tours en tête. Il s'agit de la meilleure saison de l'écurie.

Au terme de l'exercice, Damon Hill prend sa retraite et est remplacé par Jarno Trulli pour la saison 2000.

Résultats en championnat du monde de Formule 1Modifier

Résultats détaillés de la Jordan 199 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
1999 Benson & Hedges Jordan Mugen-Honda V10 Goodyear AUS BRÉ SMR MON ESP CAN FRA GBR AUT ALL HON BEL ITA EUR MAL JAP 61 3e
Damon Hill Abd Abd 4e Abd 7e Abd Abd 5e 8e Abd 6e 6e 10e Abd Abd Abd
Heinz-Harald Frentzen 2e 3e Abd 4e Abd 11e 1re 4e 4e 3e 4e 3e 1re Abd 6e 4e

Légende : ici

Sur les autres projets Wikimedia :