Jerry Falwell

Jerry Falwell
Description de l'image Jerry Falwell portrait.jpg.
Naissance
Lynchburg, Virginie, États-Unis
Décès (à 73 ans)
Lynchburg, Virginie, États-Unis
Nationalité américaine
Profession

Jerry Falwell /d͡ʒɛɹi ˈfɔːlwɛl/[1], né le à Lynchburg en Virginie et décédé le à Lynchburg, était un pasteur évangélique baptiste américain et un télévangéliste.

BiographieModifier

Jerry Falwell est né en 1933 à Lynchburg[2]. En 1952, il vit une nouvelle naissance et effectue des études au Bible Baptist College à Springfield (Missouri) [3].

MinistèreModifier

En 1956, il fonde la Thomas Road Baptist Church, une megachurch à Lynchburg membre de la Baptist Bible Fellowship International[4]. La même année, il fonde Old Time Gospel Hour, un programme diffusé à la radio et à la télévision (Thomas Road Live depuis 2007). Il a aussi fondé des écoles élémentaires et des foyers pour mères célibataires et pour alcooliques, ainsi que l'Université Liberty à Lynchburg en 1971[5].

En 1979, il fonde la Moral Majority (Majorité morale), une organisation politique rassemblant des catholiques, protestants et évangéliques[6]. Elle compta jusqu'à 6,5 millions de membres et a contribué à l'élection à la présidence des États-Unis de Ronald Reagan, et plus tard de George W. Bush[7].

En 1996, il est devenu membre de la Southern Baptist Convention, tout en restant affilié à la Baptist Bible Fellowship International[8].

Fin de vieModifier

Il est décédé de troubles de la conduction cardiaque le [9].

DistinctionsModifier

Jerry Falwell fut le premier non-juif à recevoir le Prix de l'Ordre Jabotinsky en 1980, de la part du premier ministre d’Israël pour son amitié envers le pays[10],[11].

Falwell a obtenu trois doctorats honorifiques: Docteur en théologie du Tennessee Baptist Seminary, Docteur en lettres du California Graduate School of Theology, et Docteur en droit de la Central University à Séoul, en Corée du Sud[12].

ControversesModifier

En 1983, Falwell a poursuivi le magazine pornographique Hustler pour diffamation, en raison d'une caricature de sa personne en ivrogne[13]. Le procès a abouti en 1988 à une décision ((en) Hustler Magazine v. Falwell) de la Cour Suprême des États-Unis proclamant la protection des caricatures par le Premier amendement.

Il a été critiqué pour avoir affirmé que Dieu avait puni l'Amérique lors des attentats du 11 septembre 2001 à cause des gays et des avortements[14].

Il a suscité certaines controverses, pour des critiques sur Mahomet en 2002[15]. Il s'est ensuite excusé auprès des musulmans pour ce qu'il avait dit à propos de Mahomet et a affirmé qu'il n'avait pas l'intention d'offenser les musulmans "sincères et respectueux des lois"[15].

En 2006, son amitié avec le dictateur guatémaltèque Efraín Ríos Montt a été remise en cause par un journaliste du Christianity Today[16].

ŒuvresModifier

  • Church Aflame. Impact, 1971.
  • Capturing a Town for Christ. Revell, 1973.
  • Liberty Bible Commentary on the New Testament. Collection Nelson, 1978.
  • Listen, America! Doubleday, 1980.
  • The Fundamentalist Phenomenon. Doubleday, 1981.
  • Finding Inner Peace and Strength. Doubleday, 1982.
  • Liberty Bible Commentary. Collection Nelson, 1982.
  • When it Hurts Too Much to Cry. Tyndale House (en), 1984.
  • Wisdom for Living. Victor Books, 1984.
  • Stepping Out on Faith. Tyndale House (en), 1984.
  • Champions for God. Victor Books, 1985.
  • If I Should Die Before I Wake. Collection Nelson, 1986.
  • The Fundamentalist Phenomenon/the Resurgence of Conservative Christianity. Baker Book House (en), 1986.
  • Strength for the Journey. Simon & Schuster, 1987.
  • The New American Family. Word, 1992.
  • Falwell: An Autobiography. Liberty House, 1997. (écrit par Mel White (en) [1])
  • Fasting Can Change Your Life. Regal, 1998.
  • Achieving Your Dreams. World Publishers, 2006.
  • Building Churches of Dynamic Faith: A Five-Session Study Guide. World Publishers, 2006.
  • Dynamic Faith Journal. World Publishers, 2006.

Notes et référencesModifier

  1. Prononciation en anglais américain retranscrite selon la norme API.
  2. Robert H. Krapohl, Charles H. Lippy, The Evangelicals: A Historical, Thematic, and Biographical Guide, Greenwood Publishing Group, USA, 1999, p. 239
  3. Frank J. Smith, Religion and Politics in America: An Encyclopedia of Church and State in American Life [2 volumes], ABC-CLIO, USA, 2016, p. 295
  4. Mark Ward Sr., The Electronic Church in the Digital Age: Cultural Impacts of Evangelical Mass Media , ABC-CLIO, USA, 2015, p. 283
  5. George Thomas Kurian, Mark A. Lamport, Encyclopedia of Christian Education, Volume 3, Rowman & Littlefield, USA, 2015, p. 738
  6. Samuel S. Hill, The New Encyclopedia of Southern Culture: Volume 1: Religion, University of North Carolina Press, USA, 2006, p. 1977
  7. Brian Steensland, Philip Goff, The New Evangelical Social Engagement, OUP USA, USA, 2014, p. 111
  8. Timothy J. Demy Ph.D., Paul R. Shockley Ph.D., Evangelical America: An Encyclopedia of Contemporary American Religious Culture, ABC-CLIO, USA, 2017, p. 151
  9. CNN, Rev. Jerry Falwell dies at age 73, cnn.com, USA, 17 mai 2007
  10. Paul Charles Merkley, Christian Attitudes towards the State of Israel, McGill-Queen's Press - MQUP, Canada, 2001, p. 202
  11. John J Mearsheimer, The Israel Lobby and US Foreign Policy, , 496 p. (lire en ligne).
  12. Randall J. Stephens, Karl Giberson, The Anointed: Evangelical Truth in a Secular Age, Harvard University Press, USA, 2011, p. 224-225
  13. James Castagnera et Philadelphia Inquirer, « Falwell vs. Flynt: See you in court », philly.com,
  14. (en) Falwell about 9-11, Christian Broadcasting Network
  15. a et b (en) Mary Jayne McKay, « Falwell Sorry For Bashing Muhammad », sur CBS news, .
  16. Deann Alford, The Truth Is Somewhere, christianitytoday.com, USA, 1 septembre 2006

Articles connexesModifier

Liens externesModifier