Convention baptiste du Sud

Convention baptiste du Sud
Mouvement Christianisme évangélique
Courant Baptisme
Siège Nashville, États-Unis
Territoire États-Unis
Fondation 1845
Membres 14,525,579
Églises membres 47,530
Site web sbc.net

La Convention baptiste du Sud (anglais : Southern Baptist Convention, abrégé en SBC) est un regroupement d'églises chrétiennes évangéliques, de courant baptiste aux États-Unis. Fondée en 1845, la dénomination est basée à Nashville, États-Unis.

HistoireModifier

La Convention a été fondée en 1845 à Augusta, en Géorgie, après la séparation d’avec la Triennial Convention (devenue American Baptist Churches USA) par des baptistes en désaccord avec les baptistes du Nord des États-Unis sur des questions liées à l'esclavage[1],[2]. Une deuxième séparation a eu lieu après la guerre de Sécession, la plupart des baptistes noirs du Sud partant fonder des congrégations indépendantes, parmi lesquelles la plus importante est la National Baptist Convention.

La Convention baptiste du Sud perd de son caractère régional à partir des années 1940 et commence à intégrer des membres issus de diverses minorités dans les dernières années du XXe siècle[3]. Bien qu'elle reste le plus densément implantée dans le Sud des États-Unis, elle s'implante également dans le reste du pays et passe des accords avec une quarantaine de conventions locales. En 2012, Fred Luter Jr. est devenu le premier président Afro-Américain de la convention [4].

Selon un recensement de la dénomination publié en 2020, elle aurait 47,530 églises et 14,525,579 de membres [5].

CroyancesModifier

La dénomination a une confession de foi baptiste [6].

UniversitésModifier

La dénomination compte plusieurs instituts de théologie, dont les principaux sont le Séminaire théologique baptiste du Sud et le Séminaire théologique baptiste du Sud-Ouest ainsi que plusieurs universités affiliées [7].

OrganisationModifier

La convention a fondé une société missionnaire, le Conseil de mission internationale en 1845 [8].

ControversesModifier

En 2018, le théologien baptiste Russell D. Moore a critiqué certaines églises baptistes de la convention pour leur moralisme insistant fortement sur la condamnation de certains péchés personnels, mais silencieux sur les injustices sociales qui font souffrir des populations entières, comme le racisme [9].

En février 2019, la Convention est touchée par un scandale sexuel important: depuis 1998, 400 pasteurs et autres employés de culte auraient commis des abus sexuels sur plus de 700 victimes[10]. En juin 2019, la Convention a adopté un amendement constitutionnel afin d'exclure les églises qui cachent les abus sexuels et a autorisé la création d'un comité chargé de traiter les plaintes pour abus sexuels[11].

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. Samuel S. Hill, Charles H. Lippy, Charles Reagan Wilson, Encyclopedia of Religion in the South, Mercer University Press, USA, 2005, p. 796
  2. William H. Swatos, Peter Kivisto, Encyclopedia of Religion and Society, Rowman Altamira, USA, 1998, p. 40
  3. The Concise Oxford Dictionary of World Religions, Encyclopedia (lire en ligne).
  4. Erik Eckholm, Southern Baptists Set to Elect Their First Black Leader, nytimes.com, USA, 18 juin 2012
  5. Southern Baptist Convention, Fast Facts About the SBC, sbc.net, États-Unis, consulté le 19 septembre 2020
  6. Southern Baptist Convention, Baptist Faith & Message 2000, sbc.net, États-Unis, consulté le 19 septembre 2020
  7. J. Gordon Melton and Martin Baumann, Religions of the World: A Comprehensive Encyclopedia of Beliefs and Practices, ABC-CLIO, USA, 2010, p. 2676
  8. George Thomas Kurian, Mark A. Lamport, Encyclopedia of Christianity in the United States, Volume 5, Rowman & Littlefield, USA, 2016, p. 1206
  9. Samuel Smith, Moore on MacArthur's Social Justice Statement: 'Bible Doesn't Make These Artificial Distinctions', christianpost.com, USA, 13 septembre 2018
  10. Aux Etats-Unis, la principale Eglise protestante rattrapée par le scandale des abus sexuels, Le Monde (13 février 2019).
  11. Greg Garrison, SBC adopts proposal that would disfellowship churches over sex abuse, al.com, USA, 11 juin 2019

Lien externeModifier