Jean-Marie Vignal

pionnier du rugby à XIII en France, a fait partie de la sélection française partie en tournée en Angleterre en mars 1934, est aussi l’un des fondateurs, après la guerre, du rugby à XIII à Pamiers
(Redirigé depuis Jean-Marie Vignals)
Jean-Marie Vignal
Description de cette image, également commentée ci-après
Vignal en 1934
Fiche d'identité
Nom complet Émile Jean Marie Vignal
Naissance
à Toulouse (France)
Décès (à 73 ans)
à Toulouse (France)
Poste XV : Demi de mêlée
XIII : Demi de mêlée, centre
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
XV
 ??-??
XIII
1934-1938
1938-1939
XV
1942-1944
XIII
1944-1945
1945-??

T.O.E.C.

Albi
Saint-Gaudens

Toulouse olympique

Toulouse olympique XIII
Albi


Carrière d'entraîneur
PériodeÉquipe 
Albi
Toulouse

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.

Jean-Marie Vignal, né le à Toulouse et mort le dans la même ville, est un joueur de rugby à XV et de rugby à XIII dans les années 1930 et 1940.

Il effectue une première partie de carrière au rugby à XV au sein du club du Toulouse olympique employés club avant de rejoindre le projet d'introduction du nouveau code de rugby, le rugby à XIII en France, porté par Jean Galia. Dénonçant l'amateurisme marron et l'hypocrisie du rugby à XV français, Vignal rejoint ainsi le rugby à XIII et fait partie de la première manifestation du rugby à XIII français en prenant part à la tournée des Pionniers[1],[2]. Il devient à l’orée de la saison 1934-1935 l'une des têtes d'affiche du Championnat de France en signant pour Albi[3]. Il y remporte le Championnat de France 1938 aux côtés de Gaston Combes[4]. Il effectue par ailleurs le rôle d'entraîneur à Albi avant d'etre en désaccord avec ses dirigeants et de joindre Saint-Gaudens[5]. La Seconde Guerre mondiale arrive et il est mis en place l'interdiction du rugby à XIII.

Durant la guerre, il joue avec le Toulouse olympique et remporte la Coupe de France de rugby à XV 1944 avec Sylvain Bès, Alexandre Salat et Yves Bergougnan[6].

Après la Seconde Guerre mondiale, il retourne au rugby à XIII et devient l'entraîneur d'Albi durant de nombreuses années remportant de nouveau le Championnat de France 1956 avec sous ordres Gabriel Berthomieu, Georges Fages, Jean-Marie Bez et Serge Tonus. Enfin, il entraîne également le Toulouse olympique XIII en 1956[7].

BiographieModifier

 
Les Pionniers, première manifestation du rugby à XIII français. Vignal est troisième assis en partant de la gauche aux côtés de Jean Galia.

A vingt-cinq ans, Jean-Marie Vignal est un des meilleurs de joueurs du T.O.E.C. qui évolue dans le Championnat de France de rugby à XV[8] sous les ordres de l'entraîneur Robert Samatan[9]. Toutefois, en février 1934, il est fait mention dans la presse sportive que Vignal serait sur le point de rejoindre le mouvement du néo-rugby, le rugby à XIII, introduit en France par Jean Galia, ce que le T.O.E.C. dément, tout comme Vignal[10]. Après la confirmation que Samatan rejoint Galia dans cette entreprise, Vignal fait également ce choix en dénonçant les pratiques de l'amateurisme marron qui sévit en France, malgré les dénégations du T.O.E.C.[11]. C'est ainsi que du au , Vignal fait partie de la sélection des Pionniers, première sélection française de rugby à XIII, partie en tournée en Angleterre[12]. Vignal prend part ainsi aux fondations du rugby à XIII en France dans une tournée de sept matchs devant des affluences de 6 000 à 10 000 spectateurs.

Le Championnat de France de rugby à XIII se met en place dès la rentrée de septembre 1934, et Vignal est l'une des têtes d'affiche du club d'Albi avec ses ex coéquipiers du T.O.E.C. Henri Jeansous, Magnaud, Sagne et Lapeyre[13],[14]. Il remporte avec Albi le Championnat de France 1938 puis part du club dans la foulée à la suite d'un désaccord avec les dirigeants, rejoignant alors le club amateur de Saint-Gaudens. Son remplaçant à Albi au poste de demi de mêlée est une recrue du T.O.E.C., Gasquet[15].

PalmarèsModifier

En rugby à XVModifier

En clubModifier

StatistiquesModifier

Saison Championnat Coupe
Comp. Class. M Pts Ess. Buts Dp. Comp. Class. M Pts Ess. Buts Dp.
1942-1943   Toulouse olympique Championnat de France 1/8 finale ? - - - - Coupe de France ? ? - - - -
1943-1944 Championnat de France 1/2 finale ? - - - - Coupe de France Vainqueur ? - - - -

En rugby à XIIIModifier

En tant que joueurModifier

En clubModifier

StatistiquesModifier

Saison Championnat Coupe
Comp. Class. M Pts Ess. Buts Dp. Comp. Class. M Pts Ess. Buts Dp.
1934-1935   Albi Championnat de France 7e ? - - - - Coupe de France 1/4 finale ? - - - -
1935-1936 Championnat de France 1/4 finale ? - - - - Coupe de France 2e tour ? - - - -
1936-1937 Championnat de France 6e ? - - - - Coupe de France 1/4 finale ? - - - -
1937-1938 Championnat de France Vainqueur ? - - - - Coupe de France 1/8 finale ? - - - -
1938-1939   Saint-Gaudens Championnat de France ? ? - - - - Coupe de France Non disputé ? - - - -
1944-1945   Toulouse olympique XIII Championnat de France Finaliste ? - - - - Coupe de France 1/4 finale ? - - - -
1945-1946   Albi Championnat de France ? ? - - - - Coupe de France 1/4 finale ? - - - -

En tant qu'entraîneurModifier

Notes et référencesModifier

  1. Frank Perrin, Rugby à XIII, le Rugby du Futur, Bod Third Party Titles, , 192 p. (ISBN 978-2-32240-053-9), p. 19
  2. Que vaudra l'équipe de Gallia ?, Géo Bertin, La Gazette de Biarritz-Bayonne et Saint-Jean-de-Luz, le 1er mars 1934.]
  3. Pau XIII et Albi à Toulouse en Coupe de France, La Dépêche, 7 février 1936.]
  4. Albi remporte le Championnat de France, Geo Villetan, Match, 17 mai 1938.
  5. Saint-Gaudens s'organise, Le Jour, le 9 août 1938.
  6. Didier Blanc, Henri Corbarieu, Jean-Louis Lafitte et al., Comité Midi-Pyrénées de rugby : Cent dix ans d'histoire pour un centenaire 1906-2006, , 678 p. (ISBN 978-2-7459-2755-2), p. 307.
  7. Albi devient champion de France, Alban Delias, Sud-Ouest, p.9, 28 mai 1956.
  8. Supériorité des attaquants toécistes, l'Auto, 22 janvier 1934.
  9. Le cas Samatan, L'Auto, le 20 février 1934.
  10. Vignals ... est encore fidèle au rugby à « quinze », L'Auto, 19 février 1934.
  11. Le T.O.E.C. assure n'avoir jamais payé Vignals, L'Auto, 7 mars 1934.
  12. Les joueurs ayant joué sur cette tournée n'auront pas la qualité d'international car la Fédération française de rugby à XIII n'est alors pas créée.
  13. Qualités offensives plus marquées, L'Auto, le 15 octobre 1934.
  14. Au pays des violettes..., L'Auto, 19 octobre 1934.
  15. Le Toulousain Gasquet à Albi XIII, L'Auto, 15 octobre 1938.

Liens externesModifier