Ivan Gaussen

écrivain français

Ivan Gaussen (1896-1978) est un écrivain français appartenant au « mouvement félibréen »

Ivan Gaussen
Fonction
Majoral du Félibrige
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
MontpellierVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom de naissance
Ivan Louis GaussenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père
Hippolyte Gaussen (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Raoul Gaussen (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfant
Autres informations
Membre de
Félibrige
Fédération régionaliste française
Société des félibres de Paris (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction
Archives conservées par
Œuvres principales
Poètes et prosateurs du Gard en langue d'oc (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Fils d'Hippolyte Gaussen, maire de Sommières de 1899 à 1901, et frère de Raoul Gaussen, qui occupe ce mandat de 1930 à 1944, Ivan Gaussen naît le dans cette commune[1]. Après des études secondaires au lycée de garçons de Nîmes, puis de droit à Montpellier, il s'engage dans l'artillerie en 1916 (bien que réformé) et combat à la bataille de Verdun[1].

Après guerre, il reprend ses études de sciences politiques et économiques, soutient une thèse de doctorat (1921)[2], puis entame une carrière à l'Assistance publique de Paris[3] et collabore à la fondation du musée de l'Assistance[3][4].

Mainteneur, puis majoral du Félibrige de 1964 à sa mort, il préside pendant une quarantaine d'années la Société des félibres de Paris, et est vice-président de la Fédération régionaliste française[1].

A l'origine du développement du Syndicat d'Initiative, dont il assura la Présidence, il fut une véritable locomotive pour sa ville de SOMMIERES à une époque où l'impact touristique n'en était qu'à ses prémices, il assurait lui même les visites estivales de jour et de nuit, et fut le précurseur de représentations théatrales dans l'enceinte du château.

Il meurt à Montpellier le , à l'âge de 83 ans[1]. Il repose au cimetière protestant de Nîmes[3].

Époux de Jacqueline Gaussen Salmon, peintre française d'inspiration réaliste, décédée à 41 ans, il est le père du journaliste Frédéric Gaussen[3].

TravauxModifier

Son œuvre est dédiée à la fois à l'« histoire locale », à la « littérature d'Oc » et au « mouvement félibréen », dont il est un responsable[1]. Outre de nombreux ouvrages, il donne une série d'études sur les marquis de Villevieille[1].

OuvragesModifier

  • Poussigue-Meyrel, chansonnier du terroir, Uzès, La Cigale, 1933 (notice BnF no FRBNF32543178).
  • Le Vidourle et ses vidourlades (préf. Jean Charles-Brun), Nîmes, Éditions méridionales, 1937 (notice BnF no FRBNF32543179).
  • Sommières : promenade à travers son passé, Sommières, Demontoy, 1951 (notice BnF no FRBNF36000100).
  • Paris et le félibrige, Avignon, Aubanel, 1954 (notice BnF no FRBNF32150725).
  • Poètes et prosateurs du Gard en langue d'oc : depuis les troubadours jusqu'à nos jours, Paris, Les Belles Lettres, 1962 (notice BnF no FRBNF33021783).

PrixModifier

RéférencesModifier

  1. a b c d e et f Bernié-Boissard, Boissard et Velay 2009.
  2. intitulée "Considérations sur les foires et les marchés de Sommières-en-Languedoc depuis leurs origines jusqu'à la Révolution. Un aspect de l'activité industrielle et commerciale de Sommières." Thèse de doctorat (sciences politiques et économiques), soutenue par Ivan Gaussen, publiée à Nîmes, impr. A. Chastanier, 12, rue Pradier, 1921, 256 p. conservée à la bibliothèque de la Faculté de droit de l'Université de Montpellier, voir notice BnF no FRBNF32150722.
  3. a b c et d Château 1978.
  4. À sa mort, René Château souligne « son influence et son rayonnement » dans ces fonctions.
  5. « Ivan GAUSSEN / Académie française », sur academie-francaise.fr (consulté le ).

Erreur de référence : La balise <ref> définie dans <references> a un attribut de groupe «  » qui ne figure pas dans le texte précédent.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier