Ouvrir le menu principal
Fédération régionaliste française
Cadre
Type

La Fédération régionaliste française est une fédération visant à regrouper les différents mouvements régionalistes français et à prôner la décentralisation. Créée en mars 1900 par Jean Charles-Brun sous le nom de Groupe régionaliste, elle succède à la Ligue occitane (1897-1900), sur le modèle de l’Union régionaliste bretonne créée en 1898[1], et devient la Fédération régionaliste française l'année de sa création.

Sommaire

ObjetModifier

Les revendications de la Fédération régionaliste française, axées sur la décentralisation (et non le séparatisme), incluent entre autres la division de la France en régions homogènes avec des centres régionaux, la liberté des initiatives communales et régionales et l'appropriation de l’enseignement aux besoins régionaux et locaux. En mai 1913, le député Jean Hennessy dépose ainsi une proposition de loi pour la création de régions administratives, qui n'aboutit pas [2].

Louis-Xavier de Ricard, puis le député Louis Marin, préside la fédération. Jean Charles-Brun en étant le secrétaire général, puis délégué général, une charge qu’il assume jusqu’à sa mort le 14 octobre 1946, en communiquant énormément[3]. La Fédération a sa propre feuille d’information dès 1901, la Correspondance Régionaliste, qui devient en 1902 l’Action régionaliste, jusqu'en 1968.

Contexte nationalModifier

En France, pays où le centralisme domine depuis la Révolution française (et même avant), les mouvements régionalistes (même modérés) sont confrontés à des accusations de séparatisme. De plus, le patriotisme français et le sentiment d'unité nationale sont exacerbés par le contentieux franco-allemand (1871-1918-1945).

Aussi, la plupart des mouvements régionalistes seront surtout des mouvements culturels, centrés sur les cultures régionales, étudiées par des érudits provinciaux (parlers régionaux, littérature, nature, folklore et traditions rurales) [4].

Associations régionalistes en provinceModifier

Nord-OuestModifier

OuestModifier

Union régionaliste Bretonne et Fédération régionaliste de Bretagne.

Association régionaliste Poitevine.

EstModifier

Union régionaliste Lorraine

Sud-OuestModifier

Association régionaliste du Béarn, du Pays basque et des contrées de l'AdourModifier

Fondée en octobre 1917, siège à Pau. Buts[5] : " Notre Association,() est exclusivement scientifique, littéraire et artistique. Elle s’interdit toute discussion relative à la religion ou à la politique. Elle a pour but de mettre en valeur, en honneur et en lumière toutes les ressources, toutes les gloires et toutes les beautés de notre petite patrie. Animée d’un profond éclectisme, elle se propose « de faire connaître au dehors les œuvres de chez nous et de faire connaître chez nous les œuvres du dehors » "

Sud-EstModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Anne-Marie Thiesse, Écrire la France. Le mouvement littéraire régionaliste de langue française entre la Belle Époque et la Libération, Paris, PUF, , 314 p., p. 75-76
  2. Dubasque, F. (2007). « Jean Hennessy (1874-1944). Itinéraire militant d'un politique entre milieux réformateurs et réseaux d'influence. » Parlement[s], Revue d'histoire politique, 7,(1), 21-33. https://www.cairn.info/revue-parlements1-2007-1-page-21.htm.
  3. Anne-Marie Thiesse, op. cit., PUF, , p. 95
  4. « Qu'est-ce que le Régionalisme ? », sur Sciences humaines (magazine),
  5. « Revue régionaliste des Pyrénées »,

BibliographieModifier

  • Anne-Marie Thiesse, Ecrire la France. Le mouvement littéraire régionaliste de langue française entre la Belle Epoque et la Libération, PUF, , 314 p. (lire en ligne) (sur Gallica)