Indiscrétion assurée

film sorti en 1993
Indiscrétion assurée
Titre québécois Une autre filature
Titre original Another stakeout
Réalisation John Badham
Scénario Jim Kouf
Musique Arthur B. Rubinstein
Acteurs principaux
Sociétés de production Touchstone Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre comédie policière
Durée 105 minutes
Sortie 1993

Série

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Indiscrétion assurée ou Une autre filature au Québec (Another stakeout) est un film américain, réalisé par John Badham, sorti en 1993.

Le film est la suite d’Étroite Surveillance, du même réalisateur, sorti en 1987.

SynopsisModifier

À Seattle, les officiers de police Chris Lecce et Bill Reimers sont chargés de retrouver Luella Delano, témoin à charge qui a échappé de justesse à l'explosion de sa maison par la mafia. Disparue dans la nature, cette dernière se cache. Gina Garett, responsable de l'opération, pense qu'ils pourront la retrouver grâce à des amis qu'elle a tenté de contacter. Ainsi, Gina Garett, Chris Lecce et Bill Reimers se mettent en planque dans la maison d'à côté en espérant mettre la main sur Luella Delano. Le trio « incarne » alors une famille : Chris sera le père, Gina la mère et Bill, le fils. Mais pour cela, Bill doit absolument raser sa précieuse moustache.

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titre original : Another Steakout
  • Titre français : Indiscrétion assurée
  • Titre québécois : Une autre filature
  • Réalisation : John Badham
  • Scénario : Jim Kouf
  • Directeur de la photographie : Roy H. Wagner
  • Montage : Frank Morriss
  • Musique : Arthur B. Rubinstein
  • Costumes : Stephanie Nolin
  • Production : Jim Kouf, Cathleen Summers et Lynn Bigelow
Producteur délégué : John Badham
Coproducteur : D. J. Caruso
Producteurs associés : Justis Greene et Kristine J. Schwarz

DistributionModifier

ProductionModifier

Après le succès de Étroite Surveillance, succès surprise en 1987 avec 65 millions de dollars de recettes aux États-Unis[1], une suite est envisagée.

Le tournage a lieu d'août à octobre 1992. Il se déroule à Las Vegas, Seattle et en Colombie-Britannique au Canada (Vancouver et Bowen Island)[2].

AccueilModifier

Le film est moins bien accueilli que son prédécesseur Étroite Surveillance. Il reçoit des critiques globalement négatives[3] (16% d'opinions favorables pour 25 critiques et une note moyenne de 4,0910 sur Rotten Tomatoes[4]). Le célèbre critique américain Roger Ebert lui donne malgré tout la note de 34, comme pour le premier film[5].

Le film déçoit également au box-office. Pour son week-end d'ouverture aux États-Unis, il ne totalise que 5,4 millions de dollars de recettes (seulement le 9e meilleur résultat du week-end)[6]. Il ne totalisera finalement que 20,2 millions de recettes aux Etats-Unis, pour un budget d'environ 30 millions[7].

DistinctionModifier

Rosie O'Donnell est nommée aux American Comedy Awards dans la catégorie de l'actrice d'un film la plus drôle (rôle principal)[8].

Clins d'oeilModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Stakeout », sur Box Office Mojo (consulté le 1er mai 2020)
  2. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  3. Michael Wilmington, « MOVIE REVIEW : Same Old Shtick in 'Stakeout' », The Los Angeles Times,‎ (lire en ligne, consulté le 12 janvier 2011)
  4. (en) « Another Stakeout (1993) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le 1er mai 2020)
  5. (en) Roger Ebert, « Another Stakeout movie review (1993) », sur Chicago Sun-Times
  6. (en) David J. Fox, « Weekend Box Office : 'Poetic' Finds Its Place in Line », sur The Los Angeles Times, (consulté le 1er mai 2020)
  7. (en) « Another Stakeout », sur Box Office Mojo (consulté le 1er mai 2020)
  8. (en) Awards sur l’Internet Movie Database
  9. a b et c (en) Trivia sur l’Internet Movie Database

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier