Ouvrir le menu principal

Igornay

commune française du département de Saône-et-Loire

Igornay
Igornay
Le château.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Autun
Canton Autun-1
Intercommunalité Communauté de communes du Grand Autunois Morvan
Maire
Mandat
Camille Fichot
2014-2020
Code postal 71540
Code commune 71237
Démographie
Population
municipale
547 hab. (2016 en augmentation de 4,79 % par rapport à 2011)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 02′ 45″ nord, 4° 22′ 46″ est
Altitude Min. 299 m
Max. 483 m
Superficie 21,71 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Igornay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Igornay

Igornay est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Sommaire

GéographieModifier

Communes limitrophesModifier

  Voudenay
(Côte-d'Or)
Viévy
(Côte-d'Or)
 
Barnay N
O    Igornay    E
S
Cordesse Dracy-Saint-Loup Saint-Léger-du-Bois

HistoireModifier

Le nom « Igornay » a pour origine « Isgronna », qui signifie deux rivières. Des outils et des armes préhistoriques y ont été découverts sur les collines près de sources d'eau.

La première exploitation du schiste bitumineux d'Autun commence en 1824 sur la commune[1] après la découverte de cette ressource en 1813. Le village connait une forte expansion à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, liée à cette exploitation industrielle, avec l'accord de plusieurs concessions minières[2].

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1989 mars 2008 Jacques Roy    
mars 2008 en cours Camille Fichot    
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2016, la commune comptait 547 habitants[Note 1], en augmentation de 4,79 % par rapport à 2011 (Saône-et-Loire : -0,18 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
558565568649688736735757786
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
7958901 0181 0241 1581 2221 1561 141929
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
815757670590791552556524462
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
401386402459540498501502502
2013 2016 - - - - - - -
545547-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

Le château « Pouefou » en jargon local sur la montagne du Bessay, versant route de Dijon[pas clair].

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. CCCA d'après Gilles Pacaud, « Quel avenir pour les schistes bitumineux ? », sur gensdumorvan.fr.
  2. [PDF] R.Feys, Puits et sondage dans le bassin d'Autun et Epinac, des origines à nos jours, BRGM, (lire en ligne), p. 20-21.
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.


Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :