Humensis

groupe d'édition français

Logo de la maison d'édition
Repères historiques
Création 18/04/2013 immatriculation de la société actuelle

2016

Fiche d’identité
Statut Groupe d'édition, d'éducation et de formation
Slogan « Pour une société de la connaissance »
Siège social Paris (France)
Dirigée par Frédéric Mériot (directeur général)
Jean-Claude Seys (président)
Langues de publication français
Société mère Scor
Site web humensis.com
Données financières
Chiffre d'affaires 47 millions d'€ (2017)[1]
Environnement sectoriel
Principaux concurrents Hachette Livre, Editis, Groupe Madrigall, La Martinière

Humensis[2] est un groupe d'édition français spécialisé dans la diffusion du savoir et des connaissances, sur tous les formats : livres, revues, magazines et plateformes numériques.

Il est né en 2016 de la fusion des Puf et de Belin, sous la houlette de leur actionnaire commun, Scor.

Le groupe développe ses activités d’édition dans les domaines de l’éducation, scolaire et universitaire, des périodiques à destination des chercheurs et des enseignants, et plus largement dans le domaine de la connaissance pour le grand public (référence, essais et documents, littérature générale).

ChronologieModifier

  • 1777 : Fondation des éditions Belin.
  • 1921 : Fondation des Presses universitaires de France (PUF).
  • 1941 : Création, par les PUF, de la collection emblématique « Que sais-je ? » : en 128 pages et deux heures de lecture, Que Sais-je ? met à portée de tous le savoir des meilleurs spécialistes sur un thème. À ce jour, c’est plus de 4 100 titres qui ont été publiés depuis la création de la collection.
  • 1988 : Début de la traduction scientifique des œuvres complètes de Freud[3] (OCFP). Ce travail d’équipe, dont le comité scientifique est dirigé par Jean Laplanche, s’achève en 2015, avec la publication du volume I des OCFP[4].
  • 2005 : Les éditions Belin cofondent – avec De Boeck, La Découverte et Érès – le portail Cairn.info, plateforme de contenus de référence en sciences humaines et sociales, disponible dans toutes les grandes bibliothèques de recherche et bibliothèques universitaires du monde.
  • 2010 : Les éditions Le Pommier, co-fondées par Michel Serres, rejoignent les éditions Belin.
  • 2013 : La société GERIP, éditeurs de solutions numériques pour lutter contre les troubles spécifiques du langage et des apprentissages tels que la dyslexie ou l’analphabétisme, rejoint les éditions Belin.
  • 2014 : Les Puf rejoignent Cairn.info. Les revues de sciences humaines éditées par les Puf et la collection « Que sais-je ? » sont disponibles en streaming sur le portail.    
  • 2016 :
    • Réouverture de la librairie des PUF[5] dans le quartier Latin après dix-sept ans d’absence, la plus grande librairie de sciences humaines en Europe[6] : 3 millions de titres disponibles en impression à la demande sur le lieu de vente, aussi lieu de rencontre et d’échange autour des savoirs de référence.
    • Ouverture de la Digithèque.fr[7], éditée par Belin Education, banque de ressources numériques éducatives[8] (BRNE) en Français, histoire/géographie, enseignement moral et civique et sciences et technologie.   
    • Le 1er décembre, fondation d'Humensis[9], qui réunit les éditions Belin et les Presses universitaires de France (PUF). Les deux maisons ont un actionnaire majoritaire en commun, le réassureur Scor (90 % de Belin et 62 % des PUF), présidé par Denis Kessler.
    • En décembre, création des Éditions de l’Observatoire[10], une nouvelle maison d’édition de littérature générale orientée essentiellement vers des documents, analyses et témoignages.
  • 2017 :
  • 2018 :
  • 2019 :
    • En mars, création de Passés / Composés, une nouvelle maison d'édition dédiée à l'histoire.
    • En mai, création de la plateforme d'apprentissage des langues étrangères Qioz,[13].
    • En septembre, les magazines Classica et Pianiste rejoignent le groupe Humensis.

Activités du groupeModifier

Savoirs de référenceModifier

Le pôle Savoirs de référence, rassemblant les maisons d'édition Presses universitaires de France (Puf), Que sais-je ? et Avant-Scène Opéra, reflète la pensée en train de se construire par des publications de livres constituant des ouvrages de référence, apportant des contributions intellectuelles, nouvelles et durables aux champs de la connaissance contemporaine et aux sujets de société. La maison d'édition Puf et des revues de sciences humaines, parmi lesquelles Cité, Tous Urbains et Sciences du Design sont au cœur de ce pôle. En , la revue Avant-Scène Opéra a rejoint ce pôle.

Éducation et formationModifier

Le pôle Éducation et Formation regroupe les publications et les services à forte valeur pédagogique pour la France et les pays francophones. Au cœur de ce pôle, l’édition scolaire et parascolaire, les manuels pour l’enseignement supérieur et la lutte contre l’illettrisme avec la maison d’édition Belin Éducation, la plateforme numérique Digithèque et les solutions numériques Gerip à destination des publics adultes.

Les marques du pôle Éducation et Formation : Belin Éducation, Belin International, Belin Jeunesse, Major, Digithèque, Gerip, Pour l'Éco.

Littérature généraleModifier

Le pôle littérature générale est né en avec la création des Éditions de l'Observatoire.

En 2018, la revue Long Cours et les Éditions des Équateurs rejoignent ce pôle.

Notes et référencesModifier

  1. Véronique Richebois, « Humensis bien parti pour gagner son pari », sur lesechos.fr, .
  2. « identité, chiffre d'affaires, résultat, bilans. », sur www.societe.com (consulté le 9 juin 2019)
  3. Freud (trad. de l'allemand), Œuvres complètes, Paris, PUF, 464 p. (ISBN 978-2-13-058826-9).
  4. Œuvres complètes de Freud : Volume I (trad. de l'allemand), Paris, PUF, 464 p. (ISBN 978-2-13-058826-9).
  5. « Les Puf inventent la librairie du futur », sur lemonde.fr,
  6. « New chapter for classic paris bookstore books printed on demand », New York Times,‎ (lire en ligne)
  7. « Présentation de la BRNE français, histoire, géographie, sciences », sur Primabord.education.fr
  8. « Banque de ressources BRNE en histoire géographie », sur Eduscol.education.fr
  9. « Belin et les PUF donnent naissance à Humensis », Le Figaro,‎ (lire en ligne). Malgré les apparences, ce nom n'est pas un mot emprunté au latin ; c'est un mot artificiel qui a simplement une allure latine. Il ne convient donc pas d'appliquer à sa prononciation les principes de la phonétique du latin.
  10. « Muriel Beyer : j'ai toujours été passionnée par la politique », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  11. « Humensis reprend Premières Loges », LivresHebdo,‎ (lire en ligne)
  12. « Humensis affiche ses ambitions dans l'édition », sur lefigaro.fr, .
  13. « La région IDF lance Qioz »

Lien externeModifier