Ouvrir le menu principal

Hervé Féron

personnalité politique française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Féron (homonymie).

Hervé Féron
Illustration.
Fonctions
Maire de Tomblaine
En fonction depuis le
(18 ans, 3 mois et 26 jours)
Élection 11 mars 2001
Réélection 9 mars 2008
23 mars 2014
Prédécesseur Job Durupt
Député de la 2e circonscription de Meurthe-et-Moselle

(10 ans)
Élection 17 juin 2007
Réélection 17 juin 2012
Législature XIIIe et XIVe
Groupe politique SRC (2007-2016)
SER (2016-2017)
Prédécesseur Patricia Burckhart-Vandevelde
Successeur Laurent Garcia
Conseiller général de Meurthe-et-Moselle

(9 ans, 3 mois et 9 jours)
Circonscription Canton de Tomblaine
Prédécesseur Frédéric Jehl
Successeur Claude Blaque
Biographie
Date de naissance (62 ans)
Lieu de naissance Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône)
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste
Profession Éducateur spécialisé

Hervé Féron, né le à Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône), est un homme politique français. Membre du Parti socialiste, il est maire de Tomblaine. Il est marié et père de trois enfants.

Sommaire

BiographieModifier

Titulaire d’un diplôme d’État d’éducateur spécialisé et d’un DESS en management public, il a tout d’abord exercé le métier d’éducateur spécialisé avec des enfants et des jeunes en difficulté.

Il a ensuite été musicien, parolier, compositeur, acteur et metteur en scène. Son groupe folk, Terrain Vague, actif de 1979 à 1986, mêlait humour et chansons d'inspiration sociale (Dans les fumées de Longwy…). À cette époque, il écrit également pour un certain nombre d’artistes.

De 1987 à 1998, il est chroniqueur d'actualité sur Europe 1, puis sur Radio France. En 1991, il fonde les « RTT » (les Rencontres Théâtrales de Tomblaine), devenues le festival Aux Actes Citoyens[1] dont il est toujours le Directeur artistique[2]. Aux Actes Citoyens est le plus grand festival théâtral du Grand-Est[3].

En 2015, il réalise le documentaire « Un mur dans le désert » avec la participation du comédien Pierre Richard. Le film a été diffusé sur plusieurs chaines de télévision[4].

Mandats locauxModifier

Hervé Féron est élu pour la première fois lors des élections municipales de 1983, sur la liste du socialiste Job Durupt, qui deviendra député trois ans plus tard. Il devient adjoint à la culture en 1991, et gardera ce poste jusqu’en 2001, année où il est élu maire de Tomblaine. Lors des élections municipales des 9 et 16 mars 2008, il mène la liste socialiste, qui l’emporte avec plus de 65 % des suffrages dès le premier tour. Il siège par ailleurs à la Communauté urbaine du Grand Nancy, au sein du groupe « La Gauche du Grand Nancy ».

Hervé Féron est également devenu conseiller général de Tomblaine en 1998. À partir de 2001, il devient vice-président du conseil général de Meurthe-et-Moselle, chargé des thématiques de la jeunesse, de l’éducation populaire et des sports, auxquelles s’ajoute celle de la Famille à partir de 2004. Il démissionne de ses fonctions en 2007 lorsqu’il est élu député.

Le , avant la diffusion des vœux télévisés d'Emmanuel Macron, il poste un message vidéo[5] dans lequel il étrille le chef de l'État[6],[7],[8].

Mandats parlementairesModifier

Élu député de Meurthe-et-Moselle en 2007, il siège à l’Assemblée Nationale au sein du groupe socialiste, radical, citoyen et divers gauche. Il est membre de la commission des Affaires culturelles et de l'Éducation.

Le , il est de nouveau investi, et est réélu sur la 2e circonscription de Meurthe-et-Moselle, lors des législatives de 2012. En 2017, il est à nouveau candidat, mais il est battu dès le premier tour.

En 2017, Hervé Féron reçoit une Marianne d'or Chez Drouant, dans les salons du Prix Goncourt (service public de proximité et cohésion sociale). Le 22 novembre 2017, il est élu sur la liste du comité directeur de l'Association des maires de France, et devient membre du conseil d'administration du Centre national de la chanson, des variétés et du jazz.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier