Ouvrir le menu principal

Henk Kamp

homme politique néerlandais

Henk Kamp
Illustration.
Henk Kamp en 2015.
Fonctions
Ministre néerlandais des Affaires économiques

(4 ans, 11 mois et 21 jours)
Premier ministre Mark Rutte
Gouvernement Rutte II
Prédécesseur Maxime Verhagen
Successeur Eric Wiebes
Ministre des Affaires sociales et de l'Emploi

(2 ans et 22 jours)
Premier ministre Mark Rutte
Gouvernement Rutte I
Prédécesseur Piet Hein Donner
Successeur Lodewijk Asscher
Ministre de la Défense

(4 ans, 2 mois et 10 jours)
Premier ministre Jan Peter Balkenende
Gouvernement Balkenende I, II et III
Prédécesseur Benk Korthals
Successeur Eimert van Middelkoop
Ministre du Logement, de l'Aménagement du territoire et de l'Environnement

(2 mois et 24 jours)
Premier ministre Jan Peter Balkenende
Gouvernement Balkenende I
Prédécesseur Jan Pronk
Successeur Sybilla Dekker
Représentant des Pays-Bas

(1 an, 10 mois et 26 jours)
Réélection 22 novembre 2006
Législature 34e
Groupe politique VVD

(8 ans, 2 mois et 5 jours)
Élection 3 mai 1994
Réélection 6 mai 1998
15 mai 2002
Législature 30e, 31e et 32e
Groupe politique VVD
Biographie
Nom de naissance Henricus Gregorius Jozeph Kamp
Date de naissance (67 ans)
Lieu de naissance Hengelo (Pays-Bas)
Nationalité Néerlandaise
Parti politique VVD
Profession Inspecteur des impôts

Henricus Gregorius Jozeph Kamp, dit Henk Kamp (prononcé en néerlandais : [ɦɛŋk kɑmp]), né le à Hengelo, est un homme politique néerlandais. Membre du Parti populaire libéral et démocrate (VVD), il est notamment ministre de la Défense de 2002 à 2007, ministre des Affaires sociales et de l'Emploi de 2010 à 2012, ainsi que ministre des Affaires économiques entre 2012 et 2017.

BiographieModifier

Formation et carrièreModifier

Il termine ses études secondaires en 1972, après quoi il travaille pendant cinq ans chez deux grossistes, à Enschede puis Tilbourg, puis suit une formation des services fiscaux à Utrecht jusqu'en 1980. Il travaille ensuite comme inspecteur des impôts durant six ans.

Engagement politiqueModifier

Échevin à Borculo puis représentantModifier

Nommé échevin de la commune de Borculo en 1986, il entre huit ans plus tard à la Seconde Chambre des États généraux, suite aux élections législatives de 1994. Il siège en tant que parlementaire jusqu'au , lorsqu'il est nommé ministre du Logement, de l'Aménagement du territoire et de l'Environnement dans la première coalition de Jan Peter Balkenende.

Carrière dans les gouvernements de BalkenendeModifier

À la suite de la chute du cabinet le , il est chargé de l'intérim de ses fonctions, ainsi que de celles de ministre de la Défense à compter du 12 décembre. Il conserve finalement ce portefeuille lors de la formation du nouveau gouvernement, le . Il annonce en 2006 une nouvelle enquête portant sur le possible mauvais traitement des prisonniers iraqiens faits par l'armée néerlandaise dans le cadre de la guerre d'Irak en 2003, suite aux révélations du journal de Volkskrant. L'enquête, qui aura influencé les élections législatives, se soldera par un non-lieu.

Le , le gouvernement est contraint à la démission mais Balkenende constitue, sept jours plus tard, un cabinet minoritaire dans lequel il conserve son poste. À la suite des élections législatives anticipées du , Kamp est de nouveau chargé de l'intérim, puis démissionne le , le VVD ne participant pas au nouveau gouvernement.

Gouverneur des Pays-Bas caribéensModifier

Après être retourné à la Seconde Chambre suite à son départ du gouvernement, il en démissionne le suite à sa nomination par la reine Beatrix au poste nouvellement créé de gouverneur des Pays-Bas caribéens. Il doit notamment superviser la dissolution de la fédération des Antilles néerlandaises et exerce la fonction à partir du . Lorsque la dissolution est effective le , Kamp démissionne.

Retour au cabinet sous RutteModifier

 
Henk Kamp lors d'un entretien, en 2016.

Les libéraux reviennent au pouvoir dans le cadre des élections législatives anticipées du 9 juin 2010 et Henk Kamp est nommé ministre des Affaires sociales et de l'Emploi le 14 octobre suivant, dans le gouvernement minoritaire de Mark Rutte.

Le , les libéraux ayant formé une coalition avec le Parti travailliste (PvdA) à la suite des élections législatives anticipées du 12 septembre, il devient ministre des Affaires économiques. Lodewijk Asscher lui succède aux affaires sociales. Kamp assiste Rutte dans la formation de son deuxième cabinet et devient en 2015 le « numéro trois » du gouvernement suite à la démission du ministre de la Sécurité et de la Justice Ivo Opstelten. En 2016, Kamp annonce qu'il se retirera de la vie politique suite aux élections législatives de 2017. Lorsque le cabinet Rutte III entre en fonction le , le secrétaire d'État aux Finances Eric Wiebes succède à Henk Kamp.

Vie privéeModifier

Marié et père de deux enfants, il vit à Zutphen.

AnnexesModifier