Ferdinand Grapperhaus

homme politique et avocat néerlandais

Ferdinand Grapperhaus
Illustration.
Ferdinand Grapperhaus en 2018.
Fonctions
Ministre néerlandais de la Justice et de la Sécurité

(4 ans, 2 mois et 15 jours)
Premier ministre Mark Rutte
Gouvernement Rutte III
Prédécesseur Stef Blok
Successeur Dilan Yeşilgöz-Zegerius
Ministre de la Défense
(intérim)

(4 jours)
Premier ministre Mark Rutte
Gouvernement Rutte III
Prédécesseur Ank Bijleveld
Successeur Henk Kamp
Biographie
Nom de naissance Ferdinand Bernhard Joseph Grapperhaus
Date de naissance (63 ans)
Lieu de naissance Amsterdam (Pays-Bas)
Nationalité Néerlandaise
Parti politique CDA (depuis 2001)
Conjoint Florentine Riem Vis (1986-†2016)
Elisabeth Wytzes (depuis 2020)
Diplômé de Université d'Amsterdam
Profession Avocat
Auteur
Résidence Amsterdam

Ferdinand Grapperhaus, né le à Amsterdam, est un avocat, auteur et homme politique néerlandais. Membre de l'Appel chrétien-démocrate (CDA), il est ministre de la Justice et de la Sécurité entre et dans le troisième cabinet de Mark Rutte.

BiographieModifier

Carrière privéeModifier

Ferdinand Grapperhaus est le fils de Ferdinand Heinrich Maria Grapperhaus, dit Ferd Grapperhaus, secrétaire d'État aux Finances de 1967 à 1971 sous Piet de Jong pour le Parti populaire catholique (KVP), issu d'une famille d'origine allemande[1].

Diplômé de l'université d'Amsterdam, il devient avocat en 1984. Il est professeur en droit du travail à temps partiel à l'université de Maastricht de 2005 à 2017, ainsi que membre du Conseil économique et social (SER) de 2006 à 2016, nommé par la Couronne. De 2014 à 2017, il est également éditorialiste auprès du Financieele Dagblad.

Engagement politiqueModifier

À l'approche des élections législatives de 2010, il préside la commission programmatique de l'Appel chrétien-démocrate (CDA).

En octobre 2017, il devient ministre de la Justice et de la Sécurité dans le cabinet Rutte III. En mai 2018, dans un contexte de crise diplomatique entre les Pays-Bas et la Russie au sujet du crash du vol 17 Malaysia Airlines, abattu par des rebelles dans l'est de l'Ukraine avec une arme fournie par la Russie[2], Ferdinand Grapperhaus annonce que les Pays-Bas bannissent l'antivirus russe Kaspersky des ordinateurs du gouvernement et de l'administration néerlandaise.

En tant que ministre de la Justice et de la Sécurité, il fait face à l'attaque du 31 août 2018 à la gare centrale d'Amsterdam (deux blessés) et fusillade du 18 mars 2019 à Utrecht (quatre morts et six blessés), perpétrées par deux terroristes islamistes, ainsi qu'à l'assassinat de l'avocat Derk Wiersum en 2019 à Amsterdam, abattu sur les ordres de la Mocro Maffia, une organisation mafieuse marocaine.

Après la démission d'Ank Bijleveld, il exerce brièvement l'intérim des fonctions de ministre de la Défense du 17 au 21 septembre 2021.

RéférencesModifier

  1. (nl) « We zijn elkaars lot uit het ogg verloren », Het Advocatenblad, 3 mars 2017.
  2. « Vol MH17: la Russie ouvertement accusée », sur ladepeche.fr (consulté le ).

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Lien externeModifier