Ouvrir le menu principal

Opération Anthropoid (film)

film de Sean Ellis, sorti en 2016
Anthropoid
Réalisation Sean Ellis
Scénario Sean Ellis
Anthony Frewin
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de la République tchèque République tchèque
Drapeau de la France France
Genre Guerre
Durée 120 minutes
Sortie 2016

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Anthropoid est un film de guerre historique britannico-franco-tchèque réalisé par Sean Ellis, sorti en 2016.

Il raconte l'histoire de l'assassinat à Prague au printemps 1942 du SS et général de police Reinhard Heydrich[a]. Cet assassinat est exécuté par trois soldats tchécoslovaques[b], entraînés au Royaume Uni et parachutés en Tchécoslovaquie occupée quelques mois avant l’attentat.

Sommaire

SynopsisModifier

Fin 1941 en Écosse, Jan Kubiš et Josef Gabcik, deux soldats de l’armée tchécoslovaque en exil, reçoivent la mission d’éliminer le SS-Obergruppenführer und General der Polizei Reinhard Heydrich à Prague, dans le cadre d’une opération baptisée Anthropoid.

Fiche techniqueModifier

  Royaume-Uni :
  République tchèque : (festival international du film de Karlovy Vary)
  République tchèque :
  France : (directement en vidéo[2])

DistributionModifier

 
Le Tchèque Jan Kubiš.
 
Le Slovaque Jozef Gabčík.

* Version française réalisé par Déborah Perret chez Dubbing Brothers

  Source et légende : version québécoise (VQ) sur Doublage.qc.ca[3]

ProductionModifier

Autour du filmModifier

Prévu pour sortir également en 2016, le film HHhH, adaptation par Cédric Jimenez d'un roman écrit par le Français Laurent Binet, traite de la même opération Anthropoid[4]. Il ne sort finalement qu'en 2017.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Heydrich est l'un des personnages les plus importants du système policier nazi pour l’Allemagne et l'Europe occupée, car il est à la fois :
  2. Ces trois soldats de l’armée tchécoslovaque en exil sont :
    1. Josef Valčík le guetteur tchèque, resté une centaine de mètres en amont des lieux de l’attentat et qui prévient ses collègues de l’arrivée imminente de la voiture de Heydrich à l'aide d’un miroir ;
    2. Josef Gabcik le « tireur » slovaque qui bloque la voiture de Heydrich en se précipitant devant elle, son pistolet-mitrailleur Sten braqué vers Heydrich et son chauffeur, mais aucun coup de feu ne part car la Sten s'est enrayée ;
    3. Le Tchèque Jan Kubiš qui lance la bombe artisanale (laquelle, en explosant près de l'aile arrière-droite de la voiture va se révéler mortifère car elle aurait provoqué des blessures mortelles sur Heydrich, en introduisant dans son corps des particules infectieuses, notamment du crin de cheval provenant de son siège passager).

RéférencesModifier

Voir aussiModifier