Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir GBH, Bernard Hayot et Hayot.

Groupe Bernard Hayot
Création Années 1960
Fondateurs Bernard Hayot
Personnages clés Bernard Hayot
Forme juridique Société par actions simplifiée
Siège social Le Lamentin
Drapeau de France France
Direction Bernard Hayot
Activité Distribution, Automobile, Industrie
Effectif 11 000
Site web http://www.gbh.fr

Le Groupe Bernard Hayot, ou GBH, est une entreprise française diversifiée. Fondée et présidée par Bernard Hayot, né en Martinique en 1934, cette société par actions simplifiée principalement active dans l'Outre-mer français possède des activités d'import/export, de grande distribution, de distribution automobile ainsi qu'industrielles. Le groupe compte 11 000 collaborateurs en 2019[1].

HistoriqueModifier

Le groupe a été fondé en 1960 par Bernard Hayot, membre d’une famille Békée installée en Martinique au XVIIe siècle qui a prospéré, dans un premier temps, grâce à l’esclavagisme dans l’industrie sucrière. Le groupe a, par la suite, développé des enseignes notamment dans les Antilles[2]; Le frère ainé de Bernard Hayot, Yves Hayot (décédé en 2017), ancien président du groupement des producteurs de bananes de Martinique, était notamment directeur général de la société Laguarigue qui avait demandé l'autorisation de commercialiser du chlordécone (curlone)[3],[4],[5].

En Martinique, le groupe détient les magasins Carrefour (hypermarchés), Euromarché[6], Y.Rocher, Mr Bricolage, Renault (liste non exhaustive). C’est aussi un grossiste/ importateur majeur pour ses magasins et leurs concurrents[7]. En 2010 GBH employait 1 600 salariés et son chiffre d’affaires atteignait 400 millions d'euros[8].

En juillet 2019, le groupe Casino annonce la vente de sa filiale Vindémia, présente à la Réunion, sur l'île Maurice, à Mayotte et à Madagascar, pour 219 millions d'euros au groupe Bernard Hayot, franchisé à la Réunion du groupe Carrefour. Ce dernier s'engage à vendre 4 hypermarchés, ayant 700 employés sur les 4 700 que compte le groupe Vindémia[9].

Notes et référencesModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier