Ouvrir le menu principal

Grand Prix automobile de Malaisie 2008

course de Formule 1

Grand Prix de Malaisie 2008
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 56
Longueur du circuit 5,540 km
Distance de course 310,410 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen,
Ferrari,
h 31 min 18 s 555
(vitesse moyenne : 203,971 km/h)
Pole position Drapeau du Brésil Felipe Massa,
Ferrari,
min 35 s 748
(vitesse moyenne : 208,410 km/h)
Record du tour en course Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld,
BMW Sauber,
min 35 s 366
(vitesse moyenne : 209,244 km/h)
Räikkonen, vainqueur du Grand Prix de Malaisie

Le Grand Prix de Malaisie 2008, disputé sur le circuit international de Sepang le 23 mars 2008, est la 787e course du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950 et la deuxième manche du championnat 2008.

Sommaire

Déroulement de la courseModifier

Essais libresModifier

Vendredi matinModifier

 
Felipe Massa réalise le meilleur temps des essais libres du vendredi matin
Pos Pilote Voiture Chrono Écart
1   Felipe Massa Ferrari 1 min 35 s 392
2   Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 36 s 459 1 s 067
3   Heikki Kovalainen McLaren-Mercedes 1 min 36 s 556 1 s 164
4   Nico Rosberg Williams-Toyota 1 min 36 s 578 1 s 186
5   Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 36 s 626 1 s 234
6   Fernando Alonso Renault 1 min 37 s 022 1 s 630


Vendredi après-midiModifier

 
Lewis Hamilton réalise le meilleur temps des essais libres du vendredi après-midi
Pos Pilote Voiture Chrono Écart
1   Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 35 s 055
2   Felipe Massa Ferrari 1 min 35 s 206 0 s 151
3   Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 35 s 428 0 s 373
4   Jenson Button Honda 1 min 36 s 037 0 s 982
5   Sebastian Vettel Toro Rosso-Ferrari 1 min 36 s 474 1 s 419
6   Jarno Trulli Toyota 1 min 36 s 493 1 s 438


Samedi matinModifier

 
Nick Heidfeld réalise le meilleur temps des essais libres du samedi matin
Pos Pilote Voiture Chrono Écart
1   Nick Heidfeld BMW Sauber 1 min 35 s 019
2   Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 35 s 262 0 s 243
3   Felipe Massa Ferrari 1 min 35 s 388 0 s 369
4   Jarno Trulli Toyota 1 min 35 s 389 0 s 370
5   Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 35 s 437 0 s 418
6   David Coulthard Red Bull-Renault 1 min 35 s 653 0 s 634

Grille de départModifier

Pos Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1   Felipe Massa Ferrari 1 min 35 s 347 1 min 34 s 412 1 min 35 s 748
2   Kimi Räikkönen Ferrari 1 min 35 s 645 1 min 34 s 188 1 min 36 s 230
3   Jarno Trulli Toyota 1 min 35 s 205 1 min 34 s 960 1 min 36 s 711
4   Robert Kubica BMW Sauber 1 min 35 s 794 1 min 34 s 811 1 min 36 s 727
5   Nick Heidfeld BMW Sauber 1 min 35 s 729 1 min 34 s 648 1 min 36 s 753
6   Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 35 s 440 1 min 34 s 967 1 min 37 s 009
7   Fernando Alonso Renault 1 min 35 s 983 1 min 35 s 140 1 min 38 s 450
8   Heikki Kovalainen McLaren-Mercedes 1 min 35 s 227 1 min 34 s 759 1 min 36 s 613
9   Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 35 s 392 1 min 34 s 627 1 min 36 s 709
10   Timo Glock Toyota 1 min 35 s 891 1 min 35 s 000 1 min 39 s 656
11   Jenson Button Honda 1 min 36 s 847 1 min 35 s 208
12   David Coulthard Red Bull-Renault 1 min 36 s 058 1 min 35 s 408
13   Nelsinho Piquet Renault 1 min 36 s 074 1 min 35 s 562
14   Rubens Barrichello Honda 1 min 36 s 198 1 min 35 s 622
15   Sebastian Vettel Toro Rosso-Ferrari 1 min 36 s 111 1 min 35 s 648
16   Nico Rosberg Williams-Toyota 1 min 35 s 843 1 min 35 s 670
17   Giancarlo Fisichella Force India-Ferrari 1 min 36 s 240
18   Sébastien Bourdais Toro Rosso-Ferrari 1 min 36 s 677
19   Takuma Satō Super Aguri-Honda 1 min 37 s 087
20   Adrian Sutil Force India-Ferrari 1 min 37 s 101
21   Anthony Davidson Super Aguri-Honda 1 min 37 s 481
22   Kazuki Nakajima Williams-Toyota 1 min 36 s 388

Notes:

  • À la suite de son accrochage avec Robert Kubica lors du GP d'Australie, Kazuki Nakajima a écopé d'une pénalité de dix places sur la grille de départ. Ayant réalisé le 18e des temps des qualifications il n'a donc reculé que de quatre places.
  • Initialement qualifiés aux 3e et 4e places, Heikki Kovalainen et Lewis Hamilton ont tous les deux écopé d'une pénalité de cinq places sur la grille pour avoir gêné d'autres concurrents (Nick Heidfeld et Fernando Alonso) dans les derniers instants des qualifications
 
La grille de départ du Grand Prix

Classement de la courseModifier

Pos No Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 1   Kimi Räikkönen Ferrari 56 1 h 31 min 18 s 555 (203,971 km/h) 2 10
2 4   Robert Kubica BMW Sauber 56 + 19 s 570 4 8
3 23   Heikki Kovalainen McLaren-Mercedes 56 + 38 s 450 8 6
4 11   Jarno Trulli Toyota 56 + 45 s 832 3 5
5 22   Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 56 + 46 s 548 9 4
6 3   Nick Heidfeld BMW Sauber 56 + 49 s 833 5 3
7 10   Mark Webber Red Bull-Renault 56 + 1 min 08 s 130 6 2
8 5   Fernando Alonso Renault 56 + 1 min 10 s 041 7 1
9 9   David Coulthard Red Bull-Renault 56 + 1 min 16 s 220 12
10 16   Jenson Button Honda 56 + 1 min 26 s 214 11
11 6   Nelsinho Piquet Renault 56 + 1 min 32 s 202 13
12 21   Giancarlo Fisichella Force India-Ferrari 55 + 1 tour 17
13 17   Rubens Barrichello Honda 55 + 1 tour 14
14 7   Nico Rosberg Williams-Toyota 55 + 1 tour 16
15 19   Anthony Davidson Super Aguri-Honda 55 + 1 tour 21
16 18   Takuma Satō Super Aguri-Honda 55 + 2 tours 19
17 8   Kazuki Nakajima Williams-Toyota 55 + 2 tours 22
Abd. 15   Sebastian Vettel Toro Rosso-Ferrari 38 Moteur 15
Abd. 2   Felipe Massa Ferrari 30 Sortie de piste 1
Abd. 20   Adrian Sutil Force India-Ferrari 6 Hydraulique 20
Abd. 12   Timo Glock Toyota 1 Accident 10
Abd. 14   Sébastien Bourdais Toro Rosso-Ferrari 0 Sortie de piste 18
  • Légende: Abd.=Abandon

À l'extinction des feux, Felipe Massa traverse la piste pour empêcher son coéquipier Kimi Räikkönen de prendre l'avantage. Lewis Hamilton et Mark Webber bondissent respectivement à la 5e et 4e place. Dès le second virage, Sébastien Bourdais finit dans le bac à graviers puis Nico Rosberg entre en collision avec Timo Glock, détruisant ainsi son aileron avant.

Au quatrième tour, Fernando Alonso et Nick Heidfeld prennent le dessus sur David Coulthard tandis qu'Adrian Sutil abandonne au sixième tour sur panne hydraulique. À la neuvième boucle, Hamilton reste au contact de Webber alors que les Ferrari creusent le trou en réalisant le meilleur tour en course au cours des quatre tours suivants. Webber s'arrête au seizième tour, Massa au dix-septième et Räikkönen au dix-huitième. Hamilton attend le dix-neuvième mais les mécaniciens ont des difficultés à extraire sa roue avant gauche ; il perd une vingtaine de secondes et ressort des stands en 11e position.

Räikkönen passe pour la première fois en tête de la course lorsque le leader Robert Kubica regagne enfin les stands au vingt-et-unième passage. Hamilton parvient à se hisser jusqu'à la 7e place mais butte alors sur Webber. Massa commet une erreur et finit sa course dans les graviers au trente-et-unième tour, Räikkönen n'est alors plus menacé que par Kubica à plus de 20 secondes. Sebastian Vettel abandonne à la boucle suivante sur casse moteur. Après son second arrêt au stand, Hamilton se retrouve à 6 secondes de Jarno Trulli alors 4e. Alonso est quant à lui 8e derrière Webber. Räikkönen remporte son premier succès de la saison avec 20 secondes d'avances sur Kubica, Kovalainen complétant le podium.

Pole position et record du tourModifier

Tours en têteModifier

Classements généraux à l'issue de la courseModifier

StatistiquesModifier

  • 10e pole position de sa carrière pour Felipe Massa.
  • 16e victoire de sa carrière pour Kimi Räikkönen.
  • 202e victoire pour Ferrari en tant que constructeur et motoriste.
  • 1er meilleur tour en course pour BMW Sauber après 37 départs en GP.
  • 1er meilleur tour en course pour Nick Heidfeld après 134 départs en GP. Il établit un nouveau « record » effaçant des tablettes le Belge Thierry Boutsen qui avait attendu son 114e départ en Grand Prix pour établir l'unique meilleur tour en course de sa carrière.
  • 2e podiums de leurs carrières pour Robert Kubica et Heikki Kovalainen.
  • 19e podium consécutif pour McLaren.
  • BMW Sauber, en inscrivant 11 points, réalise sa meilleure performance en Grand Prix depuis son engagement dans la discipline.

Voir aussiModifier