Grand Prix automobile d'Italie 1993

course automobile

Résultats du Grand Prix automobile d'Italie de Formule 1 1993 qui a eu lieu sur le circuit de Monza le .

ClassementModifier

Pos. No  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 0   Damon Hill Williams-Renault 53 1 h 17 min 07 s 509
(239,144 km/h)
2 10
2 27   Jean Alesi Ferrari 53 + 1 min 40 s 012 3 6
3 7   Michael Andretti McLaren-Ford 52 + 1 tour 9 4
4 29   Karl Wendlinger Sauber-Ilmor 52 + 1 tour 15 3
5 6   Riccardo Patrese Benetton-Ford 52 + 1 tour 10 2
6 20   Érik Comas Larrousse-Lamborghini 52 + 1 tour 20 1
7 24   Pierluigi Martini Minardi-Ford 51 + 2 tours 22
8 23   Christian Fittipaldi Minardi-Ford 51 + 2 tours 24
9 19   Philippe Alliot Larrousse-Lamborghini 51 + 2 tours 16
10 22   Luca Badoer Scuderia Italia-Ferrari 51 + 2 tours 25
11 11   Pedro Lamy Lotus-Ford 49 Moteur 26
12 2   Alain Prost Williams-Renault 48 Moteur 1
13 4   Andrea de Cesaris Tyrrell-Yamaha 47 Pression d'huile 18
14 3   Ukyo Katayama Tyrrell-Yamaha 47 + 6 tours 17
Abd. 21   Michele Alboreto Scuderia Italia-Ferrari 23 Suspension 21
Abd. 5   Michael Schumacher Benetton-Ford 21 Moteur 5
Abd. 26   Mark Blundell Ligier-Renault 20 Accident 14
Abd. 28   Gerhard Berger Ferrari 15 Suspension 6
Abd. 12   Johnny Herbert Lotus-Ford 14 Accident 7
Abd. 25   Martin Brundle Ligier-Renault 8 Collision 12
Abd. 8   Ayrton Senna McLaren-Ford 8 Collision 4
Abd. 10   Aguri Suzuki Footwork-Mugen-Honda 0 Collision 8
Abd. 9   Derek Warwick Footwork-Mugen-Honda 0 Collision 11
Abd. 30   Jyrki Järvilehto Sauber-Ilmor 0 Collision 13
Abd. 14   Rubens Barrichello Jordan-Hart 0 Collision 19
Abd. 15   Marco Apicella Jordan-Hart 0 Collision 23

Pole position et record du tourModifier

  • Pole position : Alain Prost en 1 min 21 s 179 (vitesse moyenne : 257,209 km/h).
  • Meilleur tour en course : Damon Hill en 1 min 23 s 575 au 45e tour (vitesse moyenne : 249,835 km/h).

Tours en têteModifier

AnecdoteModifier

Dans le dernier tour, quelques mètres avant la ligne d'arrivée, les deux Minardi s'accrochent : Pierluigi Martini termine septième, alors que Christian Fittipaldi effectue un salto arrière, qui, malgré tout, le fait arriver en huitième place[1].

Cet incident brouille les deux équipiers à jamais : Fittipaldi déclare : « Pour moi, entre lui (Pierluigi Martini) et une poubelle dans la rue c’est la même chose »[1].

StatistiquesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b Charles Bradley et Emmanuel Rolland, « Rétro - Le salto arrière de Fittipaldi à Monza, vraiment la faute de Martini? », sur motorsport.com, (consulté le 2 septembre 2015)