Ouvrir le menu principal

Giuseppe Merlo

joueur de tennis italien
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Merlo.

Giuseppe Merlo
Carrière professionnelle
1949 – 1969
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie
Naissance
Merano
Décès (à 91 ans)
Milan
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Palmarès
En simple
Titres 22
Finales perdues 35
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple - 1/2 1/8 1/64

Giuseppe Merlo dit Beppe Merlo, né le à Merano et mort le à Milan[1] est un joueur italien de tennis.

BiographieModifier

Beppe Merlo a découvert le tennis à Merano où son père est le gardien du club. Il s'installe après la Guerre à Bologne. En 1951, la Fédération italienne décide de l'envoyer quelques semaines en Californie où il s'entraîne auprès d'Eleanor Tennant, célèbre coach de Maureen Connolly, ce qui lui permet de se mesurer à des joueurs tels que Jack Kramer et Pancho Gonzales. Alors relativement inconnu, il remporte son premier tournoi international à Cannes en mars 1951, puis un second la semaine suivante à Beaulieu-sur-Mer[2] C'est dans cette même ville qu'il s'adjuge son dernier titre dix-huit ans plus tard en 1969[3].

Considéré comme l'inventeur du revers à deux mains[4], il est connu pour avoir atteint à deux reprises la finale des Internationaux d'Italie en 1955 et 1957 grâce à des victoires sur Mervyn Rose, Sven Davidson ou encore Budge Patty. Lors d'une finale houleuse en 1955 contre Fausto Gardini, il mène 6-1, 1-6, 6-3 et manque trois balles de match puis s'effondre à 6-6, victime de crampes. Il abandonne le match après que son adversaire a fait pression pour arrêter la rencontre[5]. Il est aussi demi-finaliste à Roland-Garros en 1955 et 1956. La première fois, il élimine en quart de finale la tête de série n°2 du tournoi, l'américain Vic Seixas (12-10, 6-3, 6-3), tandis qu'en 1956, il écarte difficilement le français Paul Rémy en cinq sets (4-6, 6-2, 2-6, 6-4, 10-8) avant de s'incliner contre le futur vainqueur, Lew Hoad (6-4, 7-5, 6-4). Lors de son quart de finale contre Rémy, il rend un point à son adversaire à 7-7 au 5e set, lui permettant de servir pour le match mais il parvient finalement à l'emporter trois jeux plus tard sous les ovations du public[6].

Outre de multiples succès dans les tournois italiens (Naples, Palerme, Messine, Ortisei…), Guiseppe Merlo s'est imposé aux Championnats d'Allemagne Indoor de Cologne en 1955, à Alexandrie en 1959, mais aussi à Bombay, Ankara, Tokyo, Oslo, Valence, Barcelone, Båstad ou encore Beaulieu-sur-Mer.

Ce joueur très apprécié du public pour sa sportivité a fait partie dans les années 1950 et 1960 des tout meilleurs joueurs de tennis italiens au même titre que ses rivaux Nicola Pietrangeli, Orlando Sirola et Fausto Gardini. Il a remporté les Championnats nationaux d'Italie en 1956, 1957, 1960 et 1963[7]. Il a représenté l'Italie en Coupe Davis entre 1951 et 1965. Jouant uniquement en simple, il compte notamment des victoires sur Lennart Bergelin et Ulf Schmidt lors des finales de la zone européenne disputées en 1955 et 1956.

Son jeu curieux et efficace était notamment caractérisé par une prise de balle précoce[8]. Il avait la particularité de frapper ses coups droit en tenant sa raquette à mi-hauteur et ses revers avec sa main droite au dessus de la gauche. Employé de banque à Milan dans le civil, il devient par la suite professionnel pendant quelque temps à Las Vegas.

Palmarès (partiel)Modifier

Titres en simple messieursModifier

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Finaliste Score
1 11-04-1954   Napoli ChampionshipsNaples Terre (ext.)   Fausto Gardini 6-1, 6-3, 6-4
2 02-07-1955   German International Covered Court ChampionshipsCologne Dur (int.)   Orlando Sirola 8-6, 4-6, 6-3, 1-6, 6-3

Finales en simple messieursModifier

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueur Score
1 23-04-1955   Firenze InternationalFlorence Terre (ext.)   Fausto Gardini 3-6, 1-6, 6-0, 6-0, ab.
2 03-05-1955   Internationaux d'ItalieRome Terre (ext.)   Fausto Gardini 1-6, 6-1, 3-6, 6-6, ab.
3 09-04-1956   Napoli ChampionshipsNaples Terre (ext.)   Lew Hoad 6-2, 7-5, 8-6
4 07-05-1957   Internationaux d'Italie, Rome Terre (ext.)   Nicola Pietrangeli 8-6, 6-2, 6-4
5 21-04-1958   British Hard CourtBournemouth Terre (ext.)   William Knight 5-7, 6-0, 6-2, 6-3
6 30-05-1960   Trofeo Conde de GodoBarcelone Terre (ext.)   Andrés Gimeno 6-1, 6-2, 6-1

Parcours dans les tournois du Grand ChelemModifier

En simpleModifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
1951 1er tour (1/64)   E. Garrett
1952 3e tour (1/16)   Dick Savitt 1er tour (1/64)   Lew Hoad
1953 1/8 de finale   Lew Hoad 2e tour (1/32)   Torben Ulrich
1955 1/2 finale   Sven Davidson 1/8 de finale   Ken Rosewall 1er tour (1/64)   Bobby Wilson
1956 1/2 finale   Lew Hoad
1957 1/8 de finale   Robert Haillet
1958 1/4 de finale   Ashley Cooper
1959 1/8 de finale   Luis Ayala 2e tour (1/32)   John Frost
1960 1/8 de finale   Luis Ayala 2e tour (1/32)   Roger Becker
1961 1er tour (1/64)   W. Bungert
1962 1/8 de finale   Pierre Darmon
1963 1er tour (1/64)   Ian Crookenden 3e tour (1/16)   Adrian Bey
1964 1er tour (1/64)   Andrzej Licis
1965 2e tour (1/32)   Bill Bowrey 1er tour (1/64)   Premjit Lall
1966 2e tour (1/32)   Tony Roche
1967 1er tour (1/64)   V. Egorov
1968 1er tour (1/64)   Stan Smith
1969 1er tour (1/64)   Piero Toci

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

RéférencesModifier

  1. (it) « Tennis, addio a Merlo, il gentiluomo che rese famoso il rovescio a due mani », sur La Gazzetta dello Sport, (consulté le 17 juillet 2019).
  2. « Merlo vainqueur du tournoi international de Beaulieu », Nice-Matin,‎
  3. « L'Italien Merlo (41 ans) victorieux à Beaulieu », Nice-Matin,‎
  4. (it) « E'morte Beppe Merlo L'inventore del rovescio bimane », sur federtennis.it,
  5. (it) Ubaldo Scanagatta, « Il ricordo di Beppe Merlo: la finale del 1955. Sceneggiate, crampi e match point », sur ubitennis.com,
  6. (it) Riccardo Bisti, « Addio a Beppe Merlo, il gentleman del rovescio a due mani », sur tennisworlditalia.com,
  7. Giuseppe (Beppe) Merlo, sur Tennis Archives
  8. « Merlo et Branovic finalistes au Gallia-Club de Grasse », Nice-Matin,‎

Liens externesModifier