Gare de Zottegem

gare ferroviaire belge

Zottegem
Image illustrative de l’article Gare de Zottegem
Quais et bâtiment de 1980.
Localisation
Pays Belgique
Commune Zottegem
Adresse Place de la Station
9620 Zottegem
Coordonnées géographiques 50° 52′ 08″ nord, 3° 48′ 52″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire Infrabel
Exploitant SNCB
Services InterCity (IC)
Omnibus (L)
Heure de pointe (P)
Caractéristiques
Ligne(s) 89, de Denderleeuw à Courtrai
122, de Melle à Grammont
Voies 7 (+ voies de service)
Quais 4 (dont 3 centraux)
Altitude 63 m
Historique
Mise en service 5 janvier 1867
Architecte Jacques Devincke bâtiment de 1980
Correspondances
Bus voir Intermodalité
Géolocalisation sur la carte : Belgique
(Voir situation sur carte : Belgique)
Zottegem
Géolocalisation sur la carte : Flandre-Orientale
(Voir situation sur carte : Flandre-Orientale)
Zottegem

La gare de Zottegem (en néerlandais : station Zottegem) est une gare ferroviaire belge de la ligne 89, de Denderleeuw à Y Zandberg (Courtrai), située à proximité du centre de la ville de Zottegem dans la province de Flandre-Orientale en Région flamande.

Elle est mise en service en 1867 par la Société du chemin de fer de Braine-le-Comte à Gand et reprise en 1869 par l'administration des chemins de fer de l'État belge. C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) desservie par des trains InterCity (IC), Omnibus (L) et d'Heure de pointe (P).

Situation ferroviaireModifier

Établie à 63 mètres d'altitude, la gare de Zottegem est située au point kilométrique[1] (PK) 20,235 de la ligne 89, de Denderleeuw à Y Zandberg (Courtrai), entre les gares ouvertes de Hillegem et de Munkzwalm.

HistoireModifier

La gare est mise en service le , par la Société du chemin de fer de Braine-le-Comte à Gand qui inaugure alors l'actuelle ligne 122, de Melle à Grammont.

Le premier bâtiment de la gare est un bâtiment à étage de cinq travées sous toiture à croupes, flanqué de deux ailes basses sous toiture à croupe. Doté d'une marquise, il possède des arcs en plein cintre au rez-de-chaussée et des arcs bombés à l'étage[2]. Ce même plan sera utilisé en 1878 pour la gare de Bourg-Léopold[3]. Il pourrait s'agir d'une reprise de plans des années 1850,[réf. souhaitée] ce bâtiment présente en effet de nombreuses similitudes avec celui des gares (démolies) de Havinnes, Deinze, Olsene, Tronchiennes et Erembodegem[4].

Un nouveau bâtiment, dessiné en 1978 par l'architecte Jacques Devincke remplace celui d'origine en 1980[5]. Il s'agit d'une structure cubique en béton avec remplissage en brique foncée munie de larges fenêtres avec persiennes décoratives sur les pilastres[6]. Il présente quelques similarités avec celui de la gare d'Eeklo, du même architecte.

Service des voyageursModifier

AccueilModifier

DesserteModifier

IntermodalitéModifier

Notes et référencesModifier

  1. Infrabel, document de référence du réseau 09/12/2011, annexe E.01, Distances entre gares et nœuds, p. 13/40 (3,63 Mo) (consulté le 10 mai 2012).
  2. Hugo De Bot, Architecture des gares en Belgique, tome I : 1835 - 1914, Turnhout, Brepols, , 239 p., p. 201-202
  3. Hugo De Bot, Architecture des gares en Belgique, tome I : 1835 - 1914, p. 223
  4. Hugo De Bot, Architecture des gares en Belgique, tome I : 1835 - 1914, p. 21-22
  5. Hugo De Bot, Architecture des gares en Belgique, tome II : 1914 - 2003, , 207 p., p. 152
  6. Hugo De Bot, Architecture des gares en Belgique, tome II : 1914 - 2003, p. 169

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier