Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Bras.
Gabriel Le Bras
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de

Gabriel Le Bras est un juriste français, sociologue des religions et du droit, né le à Paimpol et mort le à Paris.

Sommaire

BiographieModifier

Agrégé d'histoire du droit et membre de l'École française de Rome (1925-1926), Gabriel Le Bras est professeur de droit romain et de droit canonique à l'université de Strasbourg (faculté de droit et institut de droit canonique) puis, en 1931, à l'université de Paris où il occupe la chaire d'histoire du droit canonique.

Il est directeur d'études à l'École pratique des hautes études (Ve section jusqu'en 1965, puis VIe section) et, de 1959 à 1962, doyen de la faculté de droit de l'université de Paris. Il est également professeur à l'Institut d'études politiques de Paris de 1945 à 1965.

Succédant à Louis Canet, il est conseiller du ministère des Affaires étrangères pour les affaires religieuses, de 1946 à sa mort ; et il est élu membre de l'Académie des sciences morales et politiques en 1962. Gabriel Le Bras est également président de l'Association des historiens des facultés de droit, et de 1942 à 1968, président de la Société d'histoire religieuse de la France.

Son épouse Marthe, née Folain, d’environ vingt ans sa cadette, est morte le , soit près de quarante ans après lui, alors âgée de 98 ans.

Il est le père du démographe Hervé Le Bras, né en 1943.

PublicationsModifier

  • (avec Paul Fournier), Histoire des collections canoniques en occident depuis les Fausses Décrétales jusqu'au Décret de Gratien, 2 vol., Paris, 1931 ; 1932.
  • avec Jean Gaudemet (dir.), Histoire du droit et des institutions de l'Église en Occident, Paris, Sirey, 18 t. (dont Prolégomènes, Paris, 1955)
  • Introduction à l'histoire de la pratique religieuse en France, 2 vol., Paris, 1942 ; 1945. (pour un compte rendu : [1]).
  • Études de sociologie religieuse, 2 vol., Paris, PUF, « Bibliothèque de Sociologie contemporaine », 1955 ; 1956.
  • Institutions ecclésiastiques de la Chrétienté médiévale, 2 vol., Paris, Bloud & Gay, 1959 ; 1964.
  • avec Charles Lefebvre et J. Rambaud, L'Âge classique (1140-1378). Sources et théorie du droit, Paris, Sirey, 1965.
  • L'Église et le village, Paris, Flammarion, 1976.
  • La Police religieuse dans l'ancienne France, Paris, Fayard, 2010. (Pour un compte rendu : [2]).

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Études d'histoire du droit canonique dédiées à Gabriel Le Bras, Paris, Sirey, 1965, 2 vol[a].
  • Francine Soubiran-Paillet. « Juristes et sociologues français d'après-guerre : une rencontre sans lendemain », Genèses. Sciences sociales et histoire, 2000, no 1, p. 125-142.
  • Dominique Julia, « Un passeur de frontières : Gabriel Le Bras et l'enquête sur la pratique religieuse en France », RHEF, 2006, p. 381-413.
  • (en) Raoul C. Van Caenegem, Legal historians I have known: a personal memoir, in: Rechtsgeschichte, Zeitschrift des Max-Planck Instituts für europäische Rechtsgeschichte, 2010, p. 252-299.

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. La bibliographie des travaux de G. Le Bras, qui figure en tête de cet ouvrage, fait état de plus de quatre cents titres : articles, préfaces, directions d'ouvrage, en droit canonique, droit romain, histoire, sociologie religieuse.

RéférencesModifier