Ouvrir le menu principal

Henri Sée

historien, docteur ès lettres, professeur à l'université de Rennes
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sée (homonymie).

Henri Sée est un historien français né le à Saint-Brice-sous-Forêt (Seine-et-Oise) et mort le à Rennes (Ille-et-Vilaine). C'est un des fondateurs de la Ligue des droits de l'homme dont il fut longtemps membre du comité central et vice-président. Il siégea aussi dans les instances dirigeantes du parti radical-socialiste.

Sommaire

BiographieModifier

Après des études secondaires au lycée Henri-IV, il est inscrit en histoire à la Sorbonne, où il est très influencé par Fustel de Coulanges, et décroche l'agrégation en 1887. Il enseigne alors au lycée de Poitiers, avant de bénéficier d'une bourse qui lui permet, de 1888 à 1890, d'entamer un travail de thèse. Il est ensuite affecté au lycée de Nevers (1890) et enfin Chartres (1891).

En 1893, un an après la soutenance de ses thèses, il est chargé de cours d'histoire moderne et contemporaine à la faculté des lettres de Rennes. Il mène d'ailleurs de nombreux travaux sur l'histoire de la paysannerie bretonne.

Au-delà de ses travaux d'historien, il est très impliqué dans la Ligue des Droits de l'Homme.

Malade, il doit cependant demander en 1920 une retraite anticipée.

TravauxModifier

Il a porté ses recherches sur l'influence réciproque des facteurs économiques, politiques et sociaux dans l'Histoire. Son œuvre majeure reste l'étude du capitalisme à travers les âges (de l'Antiquité à la fin du XIXe) : Les Origines du capitalisme moderne.

OuvragesModifier

HommageModifier

En mémoire d'Henri Sée, l'amphithéâtre B7 de l'université de Rennes 2 porte son nom.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :