Frank Thomas (parolier)

parolier français
Frank Thomas
Description de l'image defaut.svg.
Informations générales
Nom de naissance Franc Combès
Naissance
Montpellier (Hérault, France)
Décès (à 81 ans)
Paris (France)
Activité principale Parolier
Activités annexes Producteur de musique
Genre musical Pop, chanson française
Années actives Années 1960 à 2017

Franc Combès, dit Frank Thomas, né en 1936 à Montpellier (Hérault) et mort le à Paris[1], est un parolier et producteur de musique français.

BiographieModifier

Franc Combès est le fils cadet (Yves l'aîné, Marc le benjamin) des trois fils de Hervé et Marcelle Combès (née Bory), qui furent résistants ; son père a fait partie des mutins de la Centrale d'Eysses, sa mère portait le pseudonyme de Francine dans la Résistance.

Il fait l'école des arts décoratifs à Limoges et, à 14 ans et demi, est peintre sur porcelaine. Après avoir exercé différents métiers, Frank Thomas « monte » à Paris et commence à écrire au début des années 1960, en pleine période yéyée, pour des chanteurs comme Eddy Mitchell ou des groupes comme Les Surfs ou Les Parisiennes (groupe créé par Claude Bolling).

La consécration arrive lorsqu'il s'associe avec un autre parolier, Jean-Michel Rivat, en coécrivant d'abord des chansons pour Joe Dassin. Le succès aidant, ils continuent d'écrire pour une diversité de chanteurs et deviennent un tandem mythique d'auteurs de la variété française, dont beaucoup d'œuvres s'inscrivent au patrimoine national de la chanson.

Gérard Berliner lui doit son tube Louise (1982) et l'album Chien de voyou (1994).

En 2010, Frank Thomas est nommé, avec Reinhardt Wagner pour la musique, à l'Oscar de la meilleure chanson pour Loin de Paname interprétée par Nora Arnezeder dans le film Faubourg 36 réalisé par Christophe Barratier (2008).

Il meurt d'une crise cardiaque le .

InterprètesModifier

Liste non exhaustive

Parolier de chansons (de nombreux titres avec Jean-Michel Rivat) pour :

  • Gilbert Bécaud : Petit Jean, musique de Gilbert Bécaud (1966), La Première cathédrale, musique de Gilbert Bécaud (1975), L'amour c'est l'affaire des gens, musique de Gilbert Bécaud (1976), Le Rhône, musique de Gilbert Bécaud
  • Gérard Berliner : Voleur de mamans (1982), Louise, musique de Gérard Berliner, arrangement Roland Romanelli (1982), Je porte ma vie (1983), Vivre (1984), Lili (1984), J'ai tant besoin d'accordéon (1984), Les Amants d'Oradour (1993), Soleil d'hiver (1994), Boulevard Arago (1994)
  • Gilles Dreu : Théodorakis, Je marcherai jusqu'au vieux chêne, L'homme qui vola les étoiles
  • Patrick Juvet : La Musica, coécrit avec Jean-Michel Rivat, musique de Patrick Juvet (1972), Au même endroit à la même heure, coécrit avec Jean-Michel Rivat, musique de Patrick Juvet (1972)
  • Stéphane Néfiolov : Rêveur à poudre d'or (Cendrars), musique de Stéphane Néfiolov (2001), Les Brouillards de ma ville, musique de Stéphane Néfiolov (2001), Petite serveuse, musique de Stéphane Néfiolov (2001), Jésus était noir, musique de Stéphane Néfiolov (2001)
  • Les Troubadours : Le Vent et la Jeunesse, paroles Frank Thomas et Jean-Michel Rivat, musique Christian Chevalier, grand prix et prix de la critique en 1967 du concours de la Rose d'or d'Antibes

ProductionModifier

FilmographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Décès de Frank Thomas, la parolier du Lundi au soleil de Claude François », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le 22 janvier 2017)

Liens externesModifier