Gilles Dreu

chanteur français
Gilles Dreu
Description de cette image, également commentée ci-après
Gilles Dreu, sur la croisière Âge tendre en novembre 2017
Informations générales
Nom de naissance Jean-Paul Chapuisat
Naissance (86 ans)
Dreux (France)
Activité principale chanteur
Instruments Guitare
Site officiel gillesdreu.fr

Gilles Dreu, de son vrai nom Jean-Paul Chapuisat, est un chanteur français né le à Dreux en Eure-et-Loir.

BiographieModifier

Son père est Franc-Comtois, sa mère est bretonne. Il naît à Dreux (Eure-et-Loir) où son père est en poste. Il passe son enfance en Lozère, Martinique et à Marseille au gré des affectations de son père, militaire de carrière. Jeune, il pratique l'athlétisme, le cyclisme et joue au rugby. Il commence des études de professeur d'EPS, mais les arrête en 1955 pour faire son service militaire. Il passe 24 mois en Algérie où, s'y ennuyant, il commence à écrire des chansons[1]. À son retour en France, il monte avec ses économies au petit théâtre de Marseille La Mégère apprivoisée de William Shakespeare où il joue le rôle de Petrucchio. C'est un échec[2]. Il décide alors, fin 1959, de monter à Paris et auditionne au Tire-Bouchon, un cabaret montmartrois, avant d'écumer les cabarets de la Rive gauche comme l'Échelle de Jacob, le Don Camillo, La Colombe et l'Écluse où il rencontre Monique Tarbès qu'il épouse[3] et avec laquelle il a un fils, Baptiste, née en juillet 1966[4]. Il se rend compte qu'il est meilleur en chansons qu'en sketches et décide alors de devenir chanteur à part entière[5].

En 1963, il signe son premier contrat chez Riviera et sort son premier disque avec notamment la chanson "Filles de Garches, enfants de Puteaux". À l'époque, il gagne aussi sa vie en faisant des doublages au cinéma.

En 1967, il rencontre Norbert Saada qui décide de produire ses prochains disques.

Il devient très populaire dans les années 1960-1970 grâce à ses chansons Descendez l'escalier, L'ombre, Ma mère me disait, Ma prière, On revient toujours, Pourquoi Bon Dieu ?, Si le cœur vous en dit, et surtout Alouette, son plus grand succès, qui est une reprise du thème musical de La peregrinación, issu de l'album d'Ariel Ramírez Misa Criolla, sorti en 1964, et lui-même une reprise d'un thème musical populaire moldave.

En 1968, il joue un petit rôle dans le film Les Cracks réalisé par Alex Joffé. Lors du tournage, il rencontre Anne Jolivet, la future héroïne du feuilleton télévisé ayant connu un grand succès populaire Noële aux quatre vents. Après s'être perdus de vue à la fin du tournage, ils se revoient quelques mois après et vivent ensemble dans une maison de campagne proche de Montfort-l'Amaury (Yvelines) qu'il a restaurée. En 1969, il fait une grave chute de cheval dans le ranch d'Herblay-sur-Seine et doit être hospitalisé à Conflans-Sainte-Honorine[6]. Gilles Dreu emmène avec lui Anne Jolivet lors de sa tournée au Canada et ils chantent ensemble[7], notamment, en 1972, au restaurant de la Tour Eiffel, pendant une semaine[8].

En 2004, à l'Olympia il participe à la Rose d'Or aux côtés de Nicole Croisille, Julie Pietri, Audrey Valorzi, Daniel Guichard.

En 2006, il a participé à la première tournée Âge Tendre et Têtes de Bois.

Il est également invité par Alain Turban à se produire à l'Olympia lors du concert de ce dernier le .

Gilles Dreu vit actuellement à Vals-les-Bains en Ardèche avec sa femme Yolande Chapuisat Gervaise.

En 2017, Gilles Dreu fait partie d'un trio appelé "les vieilles fripouilles" avec ses compères Alain Turban (Santa Monica, Quatrième dimension ...) et le comédien et ancien charlot Jean Sarrus.

Début , il fait partie de la croisière Âge Tendre et Têtes de Bois avec notamment Michèle Torr, Linda De Suza, Hugues Aufray, Charlotte Julian ou encore Herbert Léonard qui faisait pour sa part son grand retour sur scène, tout cela animé par Christophe Dechavanne.

En 2018, Gilles Dreu rencontre le groupe Lily Cry composé de : Ciramarios (Auteur, Compositeur, Interprète, Directeur Artistique, Réalisateur) et Julien Sieudat (Arrangeur, Compositeur, Réalisateur). Il leur confie qu'il rédige son autobiographie pour ses soixante ans de carrière et qu'il n'a plus de maison de disque. Ciramarios répond : " Soixante ans de carrière, ça doit se fêter avec un album ! ". Quatre premières chansons, composées par Julien Sieudat et Ciramarios, sont proposées à Gilles Dreu. Il valide pour son futur album le titre : « Partons petite », une coproduction avec Yvan Vanouche (Président de V-MUSIC) et Lily Cry Production. Ciramarios, en tant que Directeur Artistique, décide avec Gilles Dreu de réaliser un album de duos de chansons inédites avec ses amis de la chanson.

Début 2019, Frédéric Zeitoun est le premier artiste à répondre présent. Les deux hommes enregistrent dans les studios de La Seine à Paris : « Au revoir et merci », écrite par Frédéric Zeitoun et composée par Gilles Dreu.

Didier Barbelivien, Alain Turban et Stone se joignent à l'album. Jean-Paul Cara écrit et compose une chanson pour Gilles Dreu, puis Serge Lama lui propose un texte. David Alexandre Winter enregistre sa voix à Boston et Pierre Billon dans son studio personnel. Les derniers enregistrements se font avec Fabienne Thibeault et Gérard Lenorman au studio Marcadet. Gilles Dreu fait un clin d'œil de générations en intégrant sur son album une jeune chanteuse de dix-sept ans, Élisa Delubac. Il en plaisante en studio : " Ce qui est fou sur ce duo, c'est qu'elle pourrait ne pas être ma petite-fille mais mon arrière-petite-fille ! ".

Début 2020, Gilles Dreu fait le bilan de l'album et dit à Ciramarios : " Nous avons résisté aux gilets jaunes, aux grèves contre la réforme des retraites. Nous avons quatorze titres dont douze duos inédits ; il me manque un texte de présentation (réalisé par Marcel Amont). Et si nous finissions par faire un duo ensemble pour avoir un album complet : " Tourne le temps ". L'album de Gilles Dreu intitulé : " Le comptoir des amis " sortira au cours de l'année 2020.

 
Les chanteurs Alain Turban et Gilles Dreu en concert à l'olympia
 
Le trio de choc des Vieilles fripouilles avec Alain Turban, Gilles Dreu et Jean Sarrus
 
Les chanteurs Gilles Dreu, Bichou et Ponpon lors des virades de l'espoir 2017 en Ardèche.

DiscographieModifier

  • 1965 :
    • 45T Riviera - Filles de Garches (enfant de Puteaux) - Marie des Bruyères - C'est pas de ma faute (le pendu) - Hyacinthe
  • 1966 :
    • 45T Riviera - Écris-moi - La sieste - Ma femme - Allons traverse
  • 1968 :
    • 45T AZ - Emiliano Zapata - Les Ophélies - Théodorakis - Suivez le grand chariot
    • 45T AZ - Alouette - Je marcherai jusqu'au vieux chêne - L'homme qui vola les étoiles - Ma prière
    • 45T AZ - Pourquoi bon dieu - La mégère apprivoisée - On revient toujours - Mais chaque fois
    • 33T AZ - Pourquoi bon dieu - Alouette - La mégère apprivoisée – On revient toujours – Ma prière - Emiliano Zapatta - Ne pleure pas Emmanuella - La belle aurore - Mais… - Le jour et la nuit - Théodorakis
    • 45T AZ - Devinez - Jeannette - Il faut rendre au diable son violon - Un mur à Jérusalem
  • 1969 :
    • 45T AZ - Si le cœur vous en dit - L'ombre - Les quatre - Il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas
  • 1970 :
    • 45T AZ - Ma mère me disait - Emiliana - Tijuanaco - La fête des amis du clair de lune
    • 45T AZ - Dans un tonneau de vin - Frida - Fiancé de printemps - Un loup au cœur tendre
    • 33T AZ - Fiancé de printemps – Michaële - Dieu pardonne moi pas - Dans l'Océan y a des Baleines - Un loup au cœur tendre - Frida - Dans un tonneau de vin - L'ombre - Celle - Ma mère me disait - Si le cœur vous en dit
    • 45T Barclay - Un allez simple (B.O.F. Un allez simple)
  • 1971 :
    • 45T Butterfly - Où sont mes camarades - Prie pour ton salut
    • 45T Butterfly - Dans la montagne (B.O.F. Les Sesterain)
    • 45T La compagnie - Au mois de mai, au mois de l'amour - Ils font chanter le monde
  • 1972 :
    • 45T La compagnie - Moise (en duo avec Nicole Croisille) - Le dernier Éléphant
    • 45T Barclay - Je dirais même plus - Un seul cheval à la fois
    • 45T Barclay - Buvons à la santé - Si je n'étais pas ton père
  • 1973 :
    • 45T Barclay - Sous le signe du Lion - C'est ma passion
    • 45T Barclay - Prélude en 6 heures - La conversation (en duo avec Anne Jolivet)
    • 45T Barclay - Descendez l'escalier - Et les filles, et les filles
  • 1974 :
    • 45T Barclay - Le vert et le noir - Emmène-moi
    • 45T Barclay - Parce que je ne crois plus en dieu - Et quand vient la musique
  • 1975 :
    • 45T Dechêne - Si j'entends l'oiseau - Du country dans les yeux
  • 1976 :
    • 45T Carrere - Mexico mon vieux - La rivière
  • 1977 :
    • 45T Carrere - Le chat - Mohican
  • 1978 :
    • 45T Baccara international - L'émigrant - Pendant qu'j'étais pas là
  • 1989 :
    • 45T Carrère - Alouette 89 - Instrumental
  • 1993 :
    • CD - Terre de lumière
  • 1996 :
    • CD - Les chansons de mes 20 ans -
  1. Un violon, un jambon
  2. Et bailler, et dormir
  3. Le pti' bonheur
  4. La ballade Irlandaise
  5. Mon pote le Gitan
  6. La folle complainte
  7. Cigarette, whisky et petites pépées
  8. Viva Villa
  9. Je reviens chez nous
  10. Le soudard
  11. La mégère apprivoisée
  12. Actualités
  13. Alouette, Alouette
  14. Descendez l'escalier
  • 2002 :
    • CD - Chanter pour elle
  • 2004 :
    • CD2T - Surtout pas - Le mytho
    • CD - Parcours
  • 2020 :

Notes et référencesModifier

  1. L'Écho républicain de la Beauce et du Perche du 5 août 1965 : "Dans le Djebel pour se distraire, il commença à écrire des chansons"
  2. Journal L'Action républicaine du 28 février 1969 : "Les spectateurs du petit théâtre de Marseille ne s'en souviendront pas. D'ailleurs, ils étaient quatre à la première. Aucun ne vint le jour suivant."
  3. L'Écho républicain de la Beauce et du Perche du 5 août 1965 : "Gilles Dreu est aussi dans la vie le mari de la plus originale de nos nouvelles comédiennes, Monique Tarbès."
  4. Paris-Presse, L'Intransigeant, 9 février 1966, p.12
  5. L'Écho républicain de la Beauce et du Perche, 15 janvier 1973 : "Gilles Dreu, retrouve son vélo, près de Dreux"
  6. L'Écho républicain de la Beauce et du Perche, 22 octobre 1969 : "Sa jument, Tania, s'est emballée et le jeune chanteur a fait une chute brutale puisque lorsqu'on l'a relevé, il souffrait d'un traumatisme crânien, de plusieurs côtes enfoncées..."
  7. Télé 7 jours n°554, semaine du 5 au 11 décembre 1970, pages 88-91 : "Le vrai roman d'amour de Noële aux Quatre Vents"
  8. Télé 7 Jours n°610, semaine du 1er au 7 janvier 1972, page 88.

Liens externesModifier