Ouvrir le menu principal

Fraisse-sur-Agout

commune française du département de l'Hérault
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fraisse (homonymie) et Agout (homonymie).

Fraisse-sur-Agout
Fraisse-sur-Agout
L'Agout, le village, le clocher de Saint-Jean-Baptiste.
Blason de Fraisse-sur-Agout
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hérault
Arrondissement Béziers
Canton Saint-Pons-de-Thomières
Intercommunalité Communauté de communes des Monts de Lacaune et de la Montagne du Haut Languedoc
Maire
Mandat
André Bacou
2014-2020
Code postal 34330
Code commune 34107
Démographie
Gentilé Fraissois
Population
municipale
338 hab. (2016 en diminution de 2,87 % par rapport à 2011)
Densité 5,8 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 36′ 25″ nord, 2° 47′ 54″ est
Altitude Min. 435 m
Max. 1 111 m
Superficie 58,46 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte administrative de l'Hérault
City locator 14.svg
Fraisse-sur-Agout

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Voir sur la carte topographique de l'Hérault
City locator 14.svg
Fraisse-sur-Agout

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fraisse-sur-Agout

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fraisse-sur-Agout

Fraisse-sur-Agout, en occitan Fraisse d'Agot, ou Fraïsse-sur-Agoût sur le site de la mairie et les panneaux indicateurs à l'entrée du village, est une commune française située dans le département de l'Hérault en région Occitanie. Ses habitants sont appelés les Fraissois (los fraissinhòls).

L'orthographe historique et officielle de la commune est « Fraisse », conformément à l'écriture de l'occitan. On trouve cependant très souvent l'écriture « Fraïsse » qui permet de rappeler la prononciation exacte du nom si on suit les règles de la phonétique du français.

Le village a obtenu quatre fleurs au concours des villes et villages fleuris de France[1].

GéographieModifier

 
Carte

La commune est située sur la montagne du Somail ; elle est arrosée par l'Agout.

Son territoire est dans le parc naturel régional du Haut-Languedoc.

Communes limitrophesModifier

Le nom des communes voisines sont[2] :

ToponymieModifier

Le nom de la commune provient du mot occitan « fraisse » désignant le frêne.

Lieux-dits et écarts (masatges en occitan)Modifier

  • Adrech (l') ;
  • Baïssescure ;
  • Baissière (la) ;
  • Bec ;
  • Baudière ;
  • Belaman ;
  • Bessière ;
  • Bouayrat ;
  • Boulot (le) ;
  • Cairoux le Haut ;
  • Cambaïssy ;
  • Campautier ;
  • Cansalés (Campsalés) ;
  • Capsan (le) ;
  • Combacelieu ;
  • Combe Basse ;
  • Costeguilhem ;
  • Estrepas ;
  • Fau (le) ;
  • Flacheraud ;
  • Forest (la) ;
  • Gatimort ;
  • Gauget ;
  • Grualgue (la) ;
  • Hers (les) ;
  • Landure ;
  • Lauzier (le) ;
  • Lignières Basses ;
  • Lignières Hautes ;
  • Maldinié ;
  • Malescalier ;
  • Marios (les) ;
  • Métairie Basse (la) ;
  • Métairie Neuve (la) ;
  • Montaudarié (la) ;
  • Moulinas (le) ;
  • Mouline Basse (la) ;
  • Navinals (les) ;
  • Peyroutou ;
  • Picarel ;
  • Pinchinière (la) ;
  • Pioch (le) ;
  • Pradelasses (les) ;
  • Prat Alaric ;
  • Prat Nau ;
  • Raussié (la) ;
  • Rescol ;
  • Rivieyrals ;
  • Roque (la) ;
  • Sagne (la) ;
  • Usclatx ;
  • Vergnelongue.

HistoireModifier

Fraisse faisait partie du diocèse de Saint-Pons-de-Thomières. La paroisse est placée sous le patronage de saint Jean-Baptiste. La paroisse de Saint-Pierre-et-Saint-Paul à Cambon-et-Salvergues était une annexe de la paroisse de Saint-Jean-Baptiste.

HéraldiqueModifier

  Blason D'azur au frêne d'argent surmonté de trois fleurs de lys d'or, à la bordure cousue de gueules.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administrationModifier

 
Vue générale de Fraisse-sur-Agout.
 
Le monument aux morts, l'entrée de l'église et la mairie

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1953 novembre 1965
(démission)
Roger Rolet SFIO Ingénieur des services agricoles de l’Hérault, directeur des études de l’école nationale d’agronomie de Montpellier
         
mars 2001 mars 2014 Marguerite Mathieu DVG Présidente de la communauté de communes de 2008 à 2014
mars 2014 En cours André Bacou REG Retraité de l'enseignement
Les données manquantes sont à compléter.

Politique de développement durableModifier

La commune a engagé une politique de développement durable en lançant une démarche d'Agenda 21 en 2007[3].

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5].

En 2016, la commune comptait 338 habitants[Note 1], en diminution de 2,87 % par rapport à 2011 (Hérault : +6,63 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
9321 0901 3221 2681 4101 4471 5901 5881 505
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 4101 3991 3851 3331 2831 2111 1791 045984
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
912881823662622558538428349
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
356294270266249322357346340
2016 - - - - - - - -
338--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

Fraisse possède encore quelques fermes. Surtout élevage en extensif. Vente directe de viande biologique (bœuf, veau). Les forêts sont exploitées pour leur bois.

La commune est devenue un lieu de détente, et de promenades pour les citadins. L'Agout attire les pêcheurs à la ligne.

Lieux et monumentsModifier

 
Menhir de Picarel.
 
Fraisse-sur-Agout Prat Alaric 1
 
Château de Les Sierres (ruines).
 
Carte postale de la cascade du moulin (1922)
  • Église de la Nativité-de-Saint-Jean-Baptiste à Fraïsse-sur-Agoût[8] ;
  • Site inscrit du Prat Alaric, ferme couverte par un toit de genêts, suivant la méthode traditionnelle ;
  • Site inscrit du lac du Saut de Vésoles ;
  • Four de mazade du Cambaïssy ;
  • Menhir du Cambaïssy ;
  • Menhir de Picarel ;
  • Gravures rupestres de la Serre du Cambaïssy ;
  • Château de Les Sierres, PC du Maquis la Tourette, résistance 1939-1945 ;
  • Col de Fontfroide.
  •  
    Monument aux morts construit en hommage aux soldats morts durant la Première Guerre mondiale
    Monument aux morts construit en hommage aux soldats tués durant la Première Guerre mondiale

Personnalités liées à la communeModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Pierre Azais, « Trois menhirs dans la paroisse de Fraisse (Hérault) », Bulletin du Comité de l'Art chrétien, no 12,‎ , p. 198-205 (lire en ligne)
  • Rémi Azemar, « Les stations préhistoriques du Saut de Vésoles, communes de Fraïsse-sur-Agout et de Prémian », Bulletin de la Société archéologique et historique des hauts cantons de l'Hérault, no 11,‎ , p. 23-34
  • Robert Guiraud, « Trois stèles de la commune de Fraisse-sur-Agout », Bulletin de la Société archéologique et historique des hauts cantons de l'Hérault, no 14,‎ , p. 113-119
  • Michel Maille, « Découverte de la statue-menhir du Col de la Frajure, Fraïsse sur Agout (Hérault) », Archéologie en Languedoc, no 30,‎ , p. 297-302
  • Albert Privat, Histoire de Fraïsse-sur-Agoût, [La Salvetat-sur-Agoût ], [Communauté de communes de la Montagne du Haut Languedoc héraultais], coll. « Mémoire de la Montagne du Haut Languedoc Héraultais », [1998], 53 p.

Fonds d'archivesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier