Alexander Legkov

fondeur russe

Alexander Legkov
Image illustrative de l’article Alexander Legkov
Alexander Legkov
Contexte général
Sport Ski de fond
Période active de 2002 à aujourd'hui
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de la Russie Russie
Nationalité Russie
Naissance (38 ans)
Lieu de naissance Krasnoarmeïsk, RSFS de Russie
Drapeau de l'URSS Union soviétique
Taille 1,77 m (5 10)
Poids de forme 65 kg (143 lb)
Club Dinamo Moscou
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 1 1 0
Championnats du monde 0 1 1
Coupe du monde (globes ind.) 1 4 1
Coupe du monde (épreuves ind.) 6 4 12

Alexander Legkov (en russe : Александр Геннадьевич Легков, Aleksandr Guennadievitch Legkov), né le à Krasnoarmeïsk près de Moscou, est un fondeur russe qui a commencé sa carrière en 2002. Il remporte le 50 km libre aux Jeux olympiques de Sotchi 2014, dont il sera disqualifié pour dopage trois ans plus tard. Il a obtenu une médaille d'argent en relais aux Championnats du monde 2009 aux côtés d'Eugeni Dementiev, Nikolay Pankratov et Vassili Rotchev. En Coupe du monde, il compte trente podiums dont six victoires individuelles et trois victoires collectives. Lors de la saison 2007, il termine second de la première édition du Tour de ski ce qui l'amène à terminer second du classement général de la Coupe du monde. Parmi ses grandes victoires se placent le Nordic Opening 2011 et le Tour de ski 2013.

Le , le CIO annonce sa disqualification pour dopage des deux épreuves dans lesquelles il a été médaillé à Sotchi en 2014 : le 50 km et le relais 4 x 10 km où la Russie avait remporté la médaille d'argent. Il est également banni à vie des Jeux olympiques et doit rendre ses médailles. Le Tribunal Arbitral du Sport annule cette décision à cause de preuves jugées insuffisantes pour établir une violation des règles d'antidopage le , mais le CIO se réserve le droit d'en rester à sa première décision[1].

BiographieModifier

Lors de la saison 2010-2011, il s'inscrit en début de saison comme l'un des favoris dans la course au gros globe de cristal en remportant le mini-tour de Kuusamo (Finlande) fin , devant Dario Cologna et Daniel Richardsson, prenant du même coup la tête du classement général de la coupe du monde 2010-2011, il maintient son rang lors des épreuves suivantes avec une victoire à Davos sur le 15 kilomètres classique et des podiums à la Clusaz sur le 30 kilomètres libre et le relais 4 × 10 kilomètres. Il se présente sur tour de ski 2010-2011 avec le dossard jaune de leader de la Coupe du monde, il postule donc pour la victoire finale. Toutefois, alors qu'il est cinquième de la compétition après la cinquième étape (sur les huit qui composent le Tour de ski), il décide de renoncer à poursuivre l'épreuve en raison de la grippe H1N1 qu'il vient de contracter[2],[3].

Il ne prend alors part à aucune épreuve durant un mois. À son retour lors du 20 kilomètres poursuite à Rybinsk, il prend la septième place puis remporte l'épreuve du relais le lendemain. Une semaine plus tard, c'est une onzième place qui l'attend à Drammen sur le 15 kilomètres classique à une semaine du début des mondiaux d'Oslo.

En raison de sa préparation tronquée pour cause de maladie, Legkov passe à côté de ces mondiaux. Attendu sur le 30 kilomètres en poursuite, il ne prend que la dix-neuvième place puis quatre jours c'est une vingtième place qui l'attend sur le 15 kilomètres en classique. Il reporte ses espoirs sur le relais russe. Cependant, c'est aussi une déconvenue puisque le relais russe, composé de Legkov, Maxim Vylegzhanin, Ilia Chernousov et Stanislav Volzhentsev, termine seulement septième derrière les Japonais, Legkov ayant perdu beaucoup de temps lors de son passage[4].

 
Podium du 50 kilomètres libre aux Jeux olympiques de Sotchi (Vylegzhanin à gauche, Legkov au centre et Chernousov à droite).

Après cet échec, à son retour en coupe du monde, il prend une trente-troisième place sur un 15 kilomètres classique à Lahti et une vingt-troisième place au sprint classique de Stockholm, et clôt sa saison en coupe du monde avec une treizième place sur les finales disputées à Falun. Il finit cinquième du classement général de la coupe du monde, notamment en partie à ses performances en début de saison avant d'avoir contracté la grippe porcine.

Lors de la saison 2012-2013, il remporte le Tour de ski, devançant lors de la dernière étape, la montée de l'Alpe Cermis[5]. Lors des mondiaux disputés à Val di Fiemme, il remporte la médaille de bronze avec le relais russe composé de Evgeniy Belov, Maxim Vylegzhanin et Sergey Ustiugov[6]. En fin de saison il remporte une course prestigieuse, le 50 kilomètres d'Oslo, où il devance le Norvégien Martin Johnsrud Sundby et le Russe Ilia Chernousov[7]. Cela lui permet de pendre la tête du classement général de la Coupe du monde. Il termine finalement deuxième de celui-ci au terme de la saison, devancé par Petter Northug. Il remporte néanmoins le classement général ds coures de longues de distances devant Dario Cologna.

Lors des Jeux olympiques d'hiver de 2014, Legkov débute par une onzième place lors du skiathlon. Il obtient son premier podium olympique en obtenant une médaille d'argent lors du relais 4 × 10 kilomètres avec Dmitriy Japarov, Alexander Bessmertnykh et Maxim Vylegzhanin, derrière la Suède[8]. Le 23 février, il obtient la médaille d'or du 50 kilomètres libre en devançant au sprint deux de ses compatriotes, Maxim Vylegzhanin et Ilia Chernousov[9],[10].

Disqualification des Jeux de Sotchi pour violation des règles antidopageModifier

En , la Fédération internationale de ski suspend provisoirement six skieurs de fond russes compte tenu de l'enquête en cours concernant les soupçons de dopage organisé par la Russie aux Jeux olympiques d'hiver de Sotchi 2014. Parmi ces six athlètes figure Alexander Legkov[11]. En , le Tribunal arbitral du sport maintient cette suspension qui doit prendre fin le , précisant que d'ici cette date, «  la FIS peut prononcer une suspension définitive ou «  lever la suspension  » à la lumière des enquêtes en cours »[12]. Enfin, le , le Comité international olympique lui retire sa médaille d'or du 50 kilomètres et celle en argent du relais 4 × 10 kilomètres remportées aux Jeux de Sotchi, pour cause de dopage[13]. La motivation de la décision prise par le CIO est publiée intégralement le . On y apprend notamment que la preuve de la manipulation de ses échantillons (ouverture frauduleuse de la bouteille contenant ses urines afin de les « remplacer ») a été apportée grâce à des analyses scientifiques[14]. Le TAS décide toutefois de lui rendre ses médailles a la suite de son ordonnance du

PalmarèsModifier

Jeux olympiques d'hiverModifier

Épreuve / Édition Sprint 15 km Poursuite
2 × 15 km
50 km Relais
libre classique libre classique Sprint 4 × 10 km
JO 2006
  Turin
    37e 20e
JO 2010
  Vancouver
  15e   4e 14e 8e
JO 2014
  Sotchi
    DSQ    

Légende :

  •   : première place, médaille d'or
  •   : deuxième place, médaille d'argent
  •   : troisième place, médaille de bronze
  •   : pas d'épreuve
  • — : Non disputée par Legkov
  • DSQ : disqualifié

Championnats du mondeModifier

 
Legkov en bleu avec le dossard 2 lors du 30 km des mondiaux d'Oslo.

Alexander Legkov a remporté sa première médaille lors des championnats du monde avec l'argent en relais en Mondiaux 2007 avec Eugeni Dementiev, Nikolay Pankratov et Vassili Rotchev. Dans les épreuves individuelles, il est tout proche d'une médaille lors de la poursuite en 2009 avec une 4e place sur le 30 km poursuite.

Épreuve / Édition Sprint 15 km Poursuite
2 × 15 km
50 km Relais
libre classique libre classique Sprint 4 × 10 km
Mondiaux 2005
  Oberstdorf
  50e 48e  
Mondiaux 2007
  Sapporo
  5e   6e  
Mondiaux 2009
  Liberec
    4e 18e
Mondiaux 2011
  Oslo
    20e 19e 7e
Mondiaux 2013
  Val di Fiemme
  25e   6e 4e  
Mondiaux 2015
  Falun
  14e   4e

Légende :

  •   : première place, médaille d'or
  •   : deuxième place, médaille d'argent
  •   : troisième place, médaille de bronze
  •   : pas d'épreuve
  • — : Non disputée par Legkov

Coupe du mondeModifier

  • Meilleur classement général : 2e en 2007, 2013 et 2014.
  • 33 podiums :
    • 22 podiums en épreuve individuelle : 6 victoires, 4 deuxièmes places et 12 troisièmes places.
    • 11 podiums en épreuve par équipes : 3 victoires, 6 deuxièmes places et 2 troisièmes places.

Palmarès au

Différents classements en coupe du monde et dans les principaux toursModifier

Année/Classement Général Distance Sprint   Tour de ski
depuis 2007
Finales
depuis 2008
Nordic Opening
depuis 2011
Class. Points Class. Points Class. Points
2004 83e 33 57e 33      
2005 75e 45 48e 45      
2006 95e 41 64e 41      
2007 2e 580 6e 260 2e    
2008 26e 273 18e 205 64e 24 20e 33e  
2009 11e 565 8e 410 52e 35 33e 3e  
2010 30e 253 14e 247 99e 6 DNF  
2011 5e 796 5e 503 43e 53 DNF 13e 1er
2012 5e 1000 3e 673 44e 45 5e 16e 7e
2013 2e 1381 1re 793 73e 16 1er 4e 7e
2014 2e 980 2e 546 51e 34 6e 3e 3e
2015 45e 150 29e 150   34e
2016 15e 632 10e 480 12e   8e
2017 49e 125 30e 125

Légende :

  • — : épreuve non disputée par Legkov
  •   : pas d'épreuve
  • DNF : abandon

Détail des victoiresModifier

Alexander Legkov compte six victoires individuelles en Coupe du monde dont les plus prestigieuses est le Nordic Opening de Kuusamo en 2011 et le Tour de ski en 2013. Par ailleurs, il compte également des victoires dans des étapes du Tour de ski et du Nordic Opening.

Épreuve / Édition Sprint 15 km Poursuite
2 × 10 km
30 km
libre
50 km
libre
Tour de ski ou
Finales ou
Nordic Opening
libre classique libre classique libre classique
2006-07   Rybinsk
2007-08
2008-09   Lahti
2009-10
2010-11 Nordic Opening
2011-12
2012-13   Oslo Tour de ski
2013-14   Toblach

Championnat du monde juniorModifier

En deux participations aux Championnats du monde juniors, Alexander Legkov n'a pas remporté de médaille où son meilleur résultat est une 14e place sur le 30 km en 2004.

Épreuve / Édition Sprint 10 km Poursuite
2 × 10 km
30 km
libre classique libre classique
Mondiaux 2003
  Schonach
    30e      
Mondiaux 2004
  Solleftea
          14e
Légende :
  : pas d'épreuve.

Notes et référencesModifier

  1. « jo 2018 dopage suspension à vie de 28 sportifs russes annulée », sur ledauphine.com, (consulté le )
  2. Northug, Cologna et les autres, ski-nordique.net, Mirko Hominal, 23 mars 2011.
  3. Alexander Legkov, malade, quitte le Tour de Ski, ski-nordique.net, Mirko Hominal, 6 janvier 2011.
  4. Northug, l'arme fatale, offre l'or à son pays, ski-nordique.net, Mirko Hominal, 4 mars 2011.
  5. Mirko Hominal, « Alexander Legkov roi du Tour 2013 », sur ski-nordique.net, .
  6. « Val di Fiemme : La France neuvième d'un relais bizarroïde », sur eurosport.fr, .
  7. Mirko Hominal, « Un Legkov monumental prend la tête du général », sur ski-nordique.net, .
  8. « Le bonheur d'une équipe », sur lequipe.fr, .
  9. « Un podium 100 % russe en départ groupé », sur sochi2014.com, .
  10. Mirko Hominal, « Legkov et la Russie s'enflamment », sur ski-nordique.net, .
  11. Ski Chrono, « Legkov et Vylegzhanin suspendus provisoirement », sur Ski Chrono, .
  12. Ouest France, « Ski. Le TAS maintient la suspension d’Alexander Legkov », sur Ouest France, 29 2017.
  13. olympic.org, « LE CIO SANCTIONNE DEUX ATHLÈTES RUSSES DANS LE CADRE DES CONCLUSIONS DE LA COMMISSION OSWALD », sur Comité international olympique, .
  14. (en) Comité international olympique, « Decision Alexander Legkov », sur Olympic.org, (consulté le ).

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :