Ouvrir le menu principal

Festival Panoramas
Image illustrative de l’article Festival Panoramas

Genre electro, rock, Hip-hop, pop
Lieu Morlaix Drapeau de la France France

Garlan (Lango - Parc des expositions de Langolvas)

Plougonven (Club Coatelan)

Coordonnées 48° 34′ 42″ nord, 3° 49′ 36″ ouest
Période début avril
Date de création 1998
Organisateurs Association Wart
Site web festivalpanoramas.com

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Festival Panoramas

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
Festival Panoramas

Géolocalisation sur la carte : Morlaix

(Voir situation sur carte : Morlaix)
Festival Panoramas

Le festival Panoramas est un festival de musique qui se déroule sur plusieurs communes de Morlaix Communauté (Finistère) depuis 1998.

Organisé chaque année en ouverture de saison des festivals d’été, Panoramas accueille au parc des expositions de Morlaix et dans plusieurs sites satellites, plus de 24 000 spectateurs (dont 5 000 campeurs) sur 3 jours autour d’une programmation - électro, rock, hip-hop. Ciné-concert, danse, théâtre, concert lycée et compétition de Street golf viennent également enrichir le weekend où se côtoient têtes d’affiche, futurs talents et artistes locaux.

Sommaire

HistoireModifier

Le festival Panoramas est né en 1998, créé par une bande de copains lycéens/étudiants qui souhaitait ramener à Morlaix ce qu'il voyait ailleurs. Ils ont alors fondé l'association Wart (la guerre pour l'art).

Panoramas a démarré dans des bars et occupe maintenant un parc des expositions et draine plusieurs milliers de spectateurs.

Le festival est orienté électro mais aussi hip hop, rock, folk, théâtre... l'idée étant de proposer un panorama des musiques actuelles. Le festival parie sur la présence de découvertes d'artistes et d'inédits en Bretagne dont beaucoup mènent ensuite une carrière au niveau national ou international comme Renan Luce (1998), Popof (2002), Bakermat (2013)...

ProgrammationModifier

Édition 2019Modifier

La 22e édition a eu lieu du 12 au 14 avril 2019, au parc de Lango et au club Coatelan notamment[1].

Édition 2018Modifier

La 21e édition a eu lieu du 20 au 22 avril 2018, au parc de Lango et au club Coatelan notamment[1].

Édition 2017Modifier

La 20e édition a eu lieu du 07 au 9 avril 2017, au parc de Lango et au club Coatelan notamment[1].

  • Dimanche
    • Club Coatelan : Boris Brejcha, Ann Clue, Animal & Me, Blow.

Édition 2016Modifier

La 19e édition a eu lieu du 25 au 27 mars 2016, au parc de Lango et au club Coatelan notamment[2].

Édition 2015Modifier

La 18e édition a eu lieu du 3 au 5 avril 2015, au parc de Lango et au club Coatelan notamment[3].

Édition 2014Modifier

La 17e édition a eu lieu du 16 au 20 avril 2014, au parc de Lango et au club Coatelan notamment. 24 000 festivaliers.

Édition 2013Modifier

 
Logo 2013

La 16e édition reçoit plus de 23 000 personnes, bénévoles compris, du 29 au 31 mars[4].

Vitalic vtlzr (live), The Bloody Beetroots, Pendulum Dj set & Verse, Joris Voorn, Netsky, Disiz, Dave Clarke, Don Rimini, Joris Delacroix, Black Strobe, Sexy Sushi, Naive New Beaters, Bakermat, Boris Brejcha, Pleasurekraft, Grems, Julian Jeweil, Boston Bun, Butch, Lescop, BRNS, Poni Hoax, Rocky, Madben, Concrete Knives, Phoebe Jean & The Air Force, Fill’s Monkey, Cuir ! Moustache, Son of Kick, Rich Aucoin, FAUVE, Don Rimini, Baadman, Julien De Castilho, Salut c'est cool, Mad of Gang, Quentin Schneider, Les Rincess', Guido...

Édition 2012Modifier

La 15e édition se déroule du 5 au 8 avril, avec des artistes électro mais aussi rap, rock, pop… DJ Shadow était le Dj rêvé depuis des années. Un plus grand camping ouvre du vendredi au dimanche et les moyens de transports sont facilités. Le nombre de festivaliers passe à 22 000 et affiche complet.

Édition 2011Modifier

Une nouvelle scène "découverte" est mise en place au Parc de Langolvas et le côté visuel est amélioré. 19 000 festivaliers assistent à plus de 50 concerts.

Édition 2010Modifier

Pour la première fois depuis sa création, le festival propose une mini tournée de 4 soirées en avant première du festival. Au programme : concerts, blindtest, places à gagner… Le festival accueille également cette année une manche du championnat de France de Street Golf. À noter que la tête d'affiche de cette édition 2010 aurait dû être B-Real, le rappeur emblématique du groupe Cypress Hill. Il a en effet annuler sa tournée européenne au dernier moment pour se consacrer à la promo du nouvel album du groupe. Avec plus de 14 000 festivaliers il affiche complet, comme son camping.

Édition 2009Modifier

4 000 personnes ont rempli le parc de Langolvas et 8 000 sont séduites au total. L’innovation était un set du DJ parisien Mondkopf au centre aquatique du pays de Morlaix à Plourin. Le collectif morlaisien Klan D'est 1 organisait une battle hip-hop.

Édition 2008Modifier

Les têtes d'affiche sont Method Man and Redman, BB Brunes, Renan Luce, Sébastien Tellier… En Off, de nombreux bars de la ville offrent des concerts gratuits (Collectif Breizh Mix avec "I love electro", Robert Le Magnifique, Arnofutur, Ty Brun Xtra, TM Elements, Stand High, Tsugi & Luz, Thee Stranded Horse, Marvin, Saycet, Karkwa...). Le festival renforce sa démarche éco-citoyenne.

  • 3 avril
    • La Salamandre : ciné-concert avec le guitariste Olivier Mellano autour du film "L'aurore".
  • 4 avril
    • Club Coatélan (Plougonven) : Brodinski, Danger, Dusty Kid, Rafale
  • 5 avril
    • Parc des Expositions : Method Man and Redman, EZ3kiel, BB Brunes, Goose, Buraka Som Sistema, Naive New Beaters, I Was There Vs Fluo Kids
    • Le Tempo : "Rencontre autour des musiques électroniques" avec Bastien Gallet, Étienne Racine et l'équipe du magazine Tsugi, Minitel Rose, Dabaaz
    • Théâtre : "Jardinage Humain" de Rodrigo Garcia
    • MJC : tremplin Trock'son avec RTeverzhi, Gaël Abaleo et Double R
  • 6 avril

Édition 2007Modifier

Pour cette dixième édition des artistes principalement issus de la scène électronique furent présents tels que Asian Dub Foundation, Yelle ou les rappeurs JoeyStarr et les légendaires Public Enemy malgré tout la chanson française (Higelin), la pop (Peter von Poehl) et le rock (Stuck in the Sound) auront leur place dans les différentes soirées du festival.

Édition 2006Modifier

Une neuvième édition qui sonna très électro avec Birdy Nam Nam, Justice, Svinkels, Manu le Malin et John Lord Fonda. La Carte Blanche à Olivier Mellano fut aussi un temps fort avec des invités de marque à sa carte blanche. À noter qu'aucun concert n'eut lieu au Parc des Expos lors de cette neuvième édition.

Édition 2005Modifier

Les têtes d'afiches de cette huitième édition étaient le rappeur du Wu-Tang Clan RZA et Alain Bashung. Toujours défrisseur de talents le festival fit découvrir des groupes tels que Girls in Hawaii ou Binary Folks. Le concert du 24 février devant se dérouler au Parc des Expositions a été annulé en raison de la neige tombée en abondance.

Édition 2004Modifier

Cette septième édition a pour têtes d'affiches les Tambours du Bronx et des découvertes comme Herman Düne, DJ Blue et X Makeena. Elle fut la dernière à l'Ex Ti Planch.

  • 18 février
    • MJC Renaissance : Poor Boy, Les Echappés de Sargatte et Propergol y Colargol.

Édition 2003Modifier

Cette édition a pour tête d'affiche le DJ Amon Tobin.

Édition 2002Modifier

Les Gnawa Njoum d'Essaouira sont les invités d'honneur du festival. La nouveauté est le Spectabus, l'idée originale du festival, dédiée à l'art contemporain (projection de vidéos commentées dans un bus) et un spectacle de skate par "Kongo Bongo Alliance" entouré du groupe parisien Onylee et de Dj's locaux. Dans les bars le jeudi 21 : Carbonic, Osaka, Monogram, Tèpr et Vlan, To Learn, Frigo, Président Chirac, Mana Traya et Anti Dj Consortium... La commission de sécurité fait annuler 2 concerts.

  • 19 février
    • Le Tempo : festival du film court mais bref
  • 20 février
    • la Salamandre : ciné-concert (Mils, Bertûf et "Vu pour vous")
    • La Realidad : Louis Bertholom
  • 22 février
    • Parc des Expositions : Guem, Meï Teï Shô, Kaophonic Tribu, Scotchy dub, Selecta Dino.
  • 23 février
    • Parc des Expositions : Rubin Steiner, Popof & Noisebuilder du collectif Heretik, 69 DB, U.H.T., General Dub, Automat, La Blatte.

Édition 2001Modifier

Le samedi, le parc de Langolvas se divise en deux salles espace Sésame et les concerts du mercredi 14 et 15 sont à l'espace Cabaret. Le Off dans les bars propose de nombreux concerts gratuits : John Trap, La Kuizine, Trio X Nap, Deaf, Abkhan, Théâtre de l'Entresort, Elliot, Trio Waiss... Après le feu d'artifice final, l'édition se boucle sur un déficit (manque de fréquentation le vendredi, manque de sponsors, mauvaise période, prix de location du Roudour...).

  • 13 février
    • La Salamandre : ciné-concert "Ripley-Métropolis".
  • 14 février
  • 15 février
    • église Saint-Melaine : Arz Nevez
    • Langolvas : Oneyed Jack, Commando Banane, Abstrackt keal Agram...
  • 16 février
    • espace du Roudour (Saint-Martin des champs) : Namas Pamos, Brigitte Fontaine, Mixmaster NICO, Tank, Shane Cough.
  • 17 février
    • Langolvas : Goldie, Grand Popo Football Club avec Ariel Wizman, The Horrorist, MBS (Micro Brise le Silence), Juantrip', Boo graz, Bumcello, Zenzile, Iration Stepas, Dude & Snookut, Apache 61, Seb the player, Robert le Magnifique, Dj Vadim, Dj Soulah.

Édition 2000Modifier

Le festival joue la diversité des genres : musiques, théâtre, arts plastiques, vidéo, spectacles pour enfants. 7 000 spectateurs répondent présents. Du 1er au 3 mars, les concerts se passent dans les bars : Sophie Houen, Vibrations, Jes 2000, Abstrackt Keal Agram, François Audrain, Lions Sound System, Gus, Pape, MC's, John Trap, Jacques Atomique, High Speed Dubbing, Saltindanses, Da Myc, Da Lyc, Fréderic Galliano, Joro Hulkkonen... Salle Renaissance, les performances théâtrales sont à l'honneur avec, entre autres, une soirée carte blanche à Jannick Martin, ou encore la création d'Eddy Pierres "Vibrations".

Édition 1999Modifier

Le festival atteint 5 000 spectateurs. Dans les bars, se produisent : Hocus Pocus, Percubaba, Abdulaye Barry (Rennes), Higgins (Rennes), Underground Society (Rennes), Awol (Rennes), La Main Sidibe (Rennes), Flash B, DJ Boost, DJ Yohann, DJ Risson, Highlight Tribe, DJ Willyman, DJ Bart's (Landivisiau), DJ Ronjan (Camaret), Cuna (Quimperlé), PMC (Quimper), No Sense (Quimper), Spiderland (Audierne), Freedom For King-Kong (Lorient), Trypic Troop (Tréguier), Ruellan-Daniel (sonneur)... La MJC propose de la danse contemporaine avec "Tension intime".

  • 17 février
    • MJC : exposition vidéo.
    • Club Coatélan (Plougonven) : Kyu, Sloy, Tom Watson et DJ Olive.
  • 21 février
    • MJC : projections vidéos, Todd, Beth et Noisy Plush.

Édition 1998Modifier

Pour la première édition, le festival se déroule dans trois bars (Le Tempo, les Danseurs de Lune et le Corto). Il accueille les groupes Koustic, After Hate, Destroyer and The Sodom Tronsonics, Percussion, Da-Lyc... Le chanteur local Renan Luce s'y produit également.

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Festival Panoramas #20 » (consulté le 3 décembre 2016)
  2. « Festival Panoramas #19 » (consulté le 24 novembre 2016)
  3. « Festival Panoramas #18 » (consulté le 3 mars 2015)
  4. Panoramas. « Une 16e édition généreuse et sexy », Le Télégramme, 1er avril 2013

Liens externesModifier