Ouvrir le menu principal

Boris Brejcha (1981) est un DJ allemand, produisant de la musique qu'il qualifie lui-même de « High-Tech Minimal »[1].

Sommaire

BiographieModifier

Originaire de Ludwigshafen, Brejcha joue de la batterie et du clavier depuis son plus jeune âge[2]. Influencé par le festival Thunderdome, il se lance, en 2006, comme producteur de musique techno, avec le label « Autist Records », enregistrant deux simples Monster et Yellow Kitchen[3]. En 2015, il fonde son propre label « Fckng Serious »[3]. Depuis les années 2000, il fait également une carrière solo de DJ.

Le 4 mai 2017, le média culturel Cercle, invite Boris Brejcha à mixer au château de Fontainebleau[4]. Retransmis en direct sur Youtube et Facebook, ce « DJ set » fera connaître davantage l’Allemand en France. Puis, en Belgique, il se produit en 2018 au festival Tomorrowland[5].

Parallèlement à de grands événements, Boris mène depuis 2015 une tournée[6] avec les artistes de Fckng Serious : Ann Clue, Theydream, ou encore Deniz Bul.

Lors de ses sets, le DJ allemand met son masque carnavalesque, masque qu'il a eu l'idée d'acheter puis de porter depuis son premier évènement au Brésil[7].

DiscographieModifier

  • 2007 : Die Maschinen Kontrollieren Uns
  • 2008 : Mein Wahres Ich
  • 2010 : My Name Is
  • 2011 : My Name Is – The Remixes
  • 2013 : Feuerfalter – Part01
  • 2014 : Feuerfalter – Part02
  • 2014 : Feuerfalter – Special Edition
  • 2016 : 22
  • 2016 : Dj Mixes Single Tracks.

Lien externeModifier

Notes et référencesModifier

  1. Boris Brejcha – Mit oder ohne Maske magisch sur fazemag.de
  2. DJ-Interview: Boris Brejcha sur maclife.de.
  3. a et b Biographie sur le site officiel, borisbrejcha.de
  4. Cercle, « Boris Brejcha @ Château de Fontainebleau for Cercle », (consulté le 27 avril 2019)
  5. Boris Brejcha, « Boris Brejcha @ Tomorrowland Belgium 2018 », (consulté le 27 avril 2019)
  6. (en-US) « Past Label Nights », sur FCKNG SERIOUS (consulté le 27 avril 2019)
  7. (en-GB) « Interview with Boris Brejcha: origins of his mask », sur Xceed Blog, (consulté le 27 avril 2019)