Ouvrir le menu principal

Faits économiques et sociaux au XVe siècle

ÉvénementsModifier

AfriqueModifier

  • L’exploitation de nouvelles vallées aurifères en Akan (Côte de l'Or) entraîne un réalignement des voies commerciales au détriment du Mali. De nouvelles routes commerciales s’établissent en direction du lac Tchad, dans le Sahara oriental. De 1400 à 1750, Bégho devient une ville-marché centralisant la production d’or et commerçant avec Djenné.

AsieModifier

  • L’apparition de l’islam, apporté par des marchands, coïncide avec un essor du commerce en Indonésie (poivre, girofle).
  • Les Chinois mettent un frein puissant au commerce international, responsable de l’affaiblissement de leur masse monétaire par l’évasion du métal. Le Japon, qui utilise la monnaie continentale, entre dans une ère déflationniste, au moment où une nouvelle classe de parvenus émerge, les utokunin. Ils forment une bourgeoisie urbaine fournissant aux élites les produits des industries chinoises et mongoles. Le développement de l’économie monétaire conduit par contre à l’appauvrissement et l’endettement des agriculteurs, qui se révoltent quand la vie devient insupportable.

ChineModifier

EuropeModifier

  • En France, création de la Poste royale par Louis XI (1464).
  • Les stocks de métaux précieux en Europe occidentale se montent approximativement à 2 000 tonnes d’équivalent argent (1 000 tonnes en 1465).

AngleterreModifier

  • Essor de l’industrie textile (laine) en Angleterre.
  • La tenure coutumière recule et le fermage se généralise en Angleterre.

AutricheModifier

  • Un prolétariat rural se développe en Autriche sur la base de la « précaire » concédée par un bail annuel du seigneur. Les corvées augmentent, sous le prétexte des invasions hussites et ottomanes. Des soulèvements paysans éclatent.
  • Les vignerons bénéficient d’un droit héréditaire et payent leurs contributions en argent et en vin. Le vin remonte le Danube vers l’Allemagne du Sud (100 000 hl). Le sel et les draps descendent vers Vienne et la Hongrie. L’Italie reçoit du sel et des draps, et envoie des cotonnades et de la soie. Les échanges se règlent en florin d’or hongrois, la monnaie viennoise, le pfennig ayant subi une forte dévaluation.
  • L’exploitation minière connait un réel essor. Les mines de sel sont réorganisées par les Habsbourg qui soumettent le Salzkammergut à une administration particulière. La métallurgie se développe en Styrie (Erzberg) par l’utilisation de la force hydraulique. Le plomb de Bleiberg, près de Villach, le cuivre et l’or, l’argent de Styrie, Carinthie et Tyrol sont largement extraits.

BaltiqueModifier

  • Selon certaines estimations, la flotte hanséatique compterait un millier de navires, représentant une capacité de transport de trente mille lasts (un lasts vaut approximativement une tonne), dont dix pour la navigation en Baltique, autant pour le transport vers les Pays-Bas, deux pour les relations avec la Norvège et l’Islande et huit pour la flotte de mer du Nord.

Belgique, Flandre, WallonieModifier

Saint-Empire romain germaniqueModifier

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier