Chronologie des faits économiques et sociaux dans les années 1420

Années :
Décennies :
Siècles :
Millénaires :

Chronologie de l'économie

Années 1410 - Années 1420 - Années 1430

ÉvénementsModifier

  • Fermeture de la route terrestre de la soie.
  • Maximum de la crise économique dans l'Europe du Nord-ouest (jusqu'aux années 1440).
  • Crise économique en Catalogne[1].
  • Crise monétaire en France : frappe de monnaie de plomb à Brioude (1423-1425)[2].
  • Baisse de la population parisienne (1420-1430).
  • Copenhague obtient du roi de larges privilèges commerciaux et civique. La ville qui comptait 3 000 habitants vers 1400, atteint 10 000 âmes en 1422.
  • La Guilde des brasseurs de Londres adopte l'anglais pour ses actes administratifs en 1422[3].
  • La République de Venise est au faîte de sa puissance. Dans un discours sur l'état de la cité (), le doge de Venise Tommaso Mocenigo recense :
    • 3 000 nefs de commerce
    • 300 navires de guerre
    • 17 000 ouvriers employés par l'Arsenal (sur les 190 000 habitants de la lagune)
    • 25 000 marins et commerçants
  • Près de quatre tonnes d’or et une trentaine de tonnes d’argent transitent chaque année par Venise.
  • Côme l'Ancien prend la direction de la banque Médicis.
  • Les tisserands de Constance obtiennent l'interdiction du trust commercial de Ravensburg.

Notes et référencesModifier

  1. Acta historica et archaeologica mediaevalia, par Departamento de Historia Medieval, Instituto de Historia Medieval, Universidad de Barcelona Edicions Universitat Barcelona, 1980 (ISBN 8460024385 et 9788460024385)
  2. L'Etat baroque, par Henry Méchoulan, Emmanuel Le Roy Ladurie, André Robinet, Éditeur Vrin, 1985 (ISBN 271160893X et 9782711608935)
  3. Jean Delisle et Judith Woodsworth, Les traducteurs dans l'histoire, University of Ottawa Press, , 348 p. (ISBN 978-2-7603-0412-3, présentation en ligne)