Ouvrir le menu principal

Duché de Styrie

ancienne province du Saint-Empire romain germanique
(Redirigé depuis Styrie (duché))
Duché de Styrie
Herzogtum Steiermark (de)

1180-1918

Drapeau Blason
Description de cette image, également commentée ci-après
Le duché de Styrie au sein de l'Autriche-Hongrie (1914).
Informations générales
Statut Duché
- État du Banner of the Holy Roman Emperor with haloes (1400-1806).svg Saint-Empire romain germanique (1180-1806)
- Terre de la Couronne de l'Flag of the Habsburg Monarchy.svg Empire d'Autriche (1804–1867) et de la Cisleithanie au sein de l'Flag of Austria-Hungary (1869-1918).svg Autriche-Hongrie (1867-1918).
Capitale Graz
Histoire et événements
1180 Frédéric Barberousse élève la marche de Styrie au duché
1276 Passa à Rodolphe de Habsbourg
1379 Fait partie de l'Autriche intérieure
1918 Dissolution

Entités précédentes :

Le duché de Styrie (en allemand : Herzogtum Steiermark, en slovène : Vojvodina Štajerska) était un duché situé dans le Sud de l’actuelle Autriche et au nord de l'actuelle Slovénie. Élevée au duché en 1180, la Styrie a été dirigée en union personnelle par les ducs d'Autriche dès l'an 1192. Reçu par la maison de Habsbourg en 1276, il faisait partie des pays héréditaires autrichiens et une partie intégrante de l'Autriche intérieure.

Le duché fut une principauté et un État du Saint-Empire romain jusqu'à sa dissolution en 1806, puis de l'Empire d'Autriche et de l'Autriche-Hongrie jusqu'en 1918. Depuis, il recouvre principalement le Land autrichien de Sytrie et la région de Basse-Styrie en Slovénie.

Sommaire

HistoriqueModifier

Le duché fait suite à la marche de Styrie, initialement sous les auspices des ducs de Carinthie (l'ancienne Carantanie) et repeuplée de paysans d'origine bavaroise. À l'Est, sur les bords de la Lafnitz, ce margraviat confinait avec le royaume de Hongrie. La Styrie se christianise sous l'égide de l'archidiocèse de Salzbourg ; de nombreux monastéres y furent fondés, dont l'abbayes de Göss, d'Admont, de Rein et de Seckau.

C'était en 1180 que l'empereur Frédéric Barberousse élève le margrave Ottokar IV de Styrie au rang de duc après la condamnation d'Henri le Lion cette même année. À la mort d’Ottokar, en 1192, la région devint la propriété de la maison de Babenberg comme le stipulait le traité de Georgenberg conlu en 1186.

De 1246 à 1253 la Styrie relève directement du Saint-Empire romain germanique; en 1253 elle est conquise par Béla IV de Hongrie ; en 1259 elle échoit à Ottokar II de Bohême et en 1276 à la famille des Habsbourgs. De 1276 à 1619, le pays est gouverné par des ducs de cette famille. Il est ensuite placé sous le gouvernement direct de l'archiduc d'Autriche.

Durant les guerres d'invasion ottomanes aux XVIe et XVIIe siècles, cette province fut ravagée et dépeuplée. Les Turcs firent une vingtaine d'incursions en Styrie : des églises, des monastères, des villes et villages furent mis à sac et rasés tandis que leurs populations furent tuées ou emmenées comme esclaves.

Le duché de Styrie est une ancienne province du Saint-Empire romain germanique jusqu’à sa dissolution en 1806 et une terre domaniale jusqu’en 1918.

Liste des ducs de StyrieModifier

Voir aussiModifier

SourcesModifier

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Duchy of Styria » (voir la liste des auteurs).
  • Anthony Stokvis, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les États du globe, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, préf. H. F. Wijnman, Israël, 1966, chapitre VI § 5. « Styrie » p. 375-377 et table généalogie n° 7 « Généalogie des margraves et ducs de Styrie ».