Eulmont

commune française du département de Meurthe-et-Moselle

Eulmont
Eulmont
Église Saint-Remy
Blason de Eulmont
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Nancy
Intercommunalité Communauté de communes de Seille et Grand Couronné
Maire
Mandat
Claude Thomas
2014-2020
Code postal 54690
Code commune 54186
Démographie
Gentilé Eulmontois
Population
municipale
1 080 hab. (2017 en augmentation de 9,98 % par rapport à 2012)
Densité 136 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 45′ 05″ nord, 6° 13′ 30″ est
Altitude Min. 202 m
Max. 397 m
Superficie 7,97 km2
Élections
Départementales Canton du Grand Couronné
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Eulmont
Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle
Voir sur la carte topographique de Meurthe-et-Moselle
City locator 14.svg
Eulmont
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Eulmont
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Eulmont
Liens
Site web http://www.eulmont.fr/

Eulmont est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle en région Grand Est.

Eulmont fait partie de la Communauté de communes de Seille et Mauchère - Grand Couronné.

Ses habitants sont appelés les Eulmontois et les Eulmontoises.

GéographieModifier

Village de la vallée de l'Amezule au nord-est de Nancy.

 
Vue générale du village

.

Communes limitrophesModifier

ToponymieModifier

Jusque vers la fin du XXe siècle, le nom du village se prononçait « Eumont »[1],[2]. D'ailleurs, Dom Calmet dans son histoire du Prieuré de Lay, l'écrit Eumont[3].

HistoireModifier

Autrefois dépendant de la paroisse de Lay-Saint-Christophe, Eulmont fut érigé en cure par l'évêque de Toul le 21 juin 1708[1].

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2001 2014 Serge Marchal UDI  
2014 En cours Claude Thomas   Professeur
Président de la communauté de communes

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[5].

En 2017, la commune comptait 1 080 habitants[Note 1], en augmentation de 9,98 % par rapport à 2012 (Meurthe-et-Moselle : +0,03 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
532554581496555578562586578
1856 1861 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
557572552576552534530532578
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
570584558549558575508525558
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012 2017
6046557229099809919929821 080
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • Château du Haut XVIIIe : logette XVIIe, puits. Le château, y compris le puits, est inscrit au titre des monuments historiques par arrêté du [8].
  • Domaine de la Franche-Moitresse XVIe, qui appartint au XVIIIe à Emmanuel Héré (architecte de Stanislas). Le domaine (jardin,colombier,communs,logis) est inscrit au titre des monuments historiques par arrêté du [9].
  • Église Saint-Remy : tour à 4 étages XIVe, nef XVIe[10].
  • Tour du Crany (Tour des Pestiférés), XVIIIIe : tour ronde en ruine

Personnalités liées à la communeModifier

  • Emmanuel Héré, célèbre architecte de la place Stanislas de Nancy y avait sa demeure avec son parc sur les hauteurs du village. La propriété, toujours en état, se visite.

HéraldiqueModifier

  Blason
Blasonnement : d'or à la fasce de gueules chargée d'un croissant d'argent, accompagnée en chef d'un héron éployé de sable.
Détails
Ce sont les armes de Léopold Emmanuel Héré de Corny.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Dom Augustin Calmet, Histoire du prieuré de Lay, Lucien Wiener, (lire en ligne)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier

  1. a et b Durival, l'aîné, Description de la Lorraine et du Barrois, t. troisième, La veuve Leclerc, imprimeur de l'Intendance, (lire en ligne) « P. 133 »
  2. Abrégé chronologique de l'histoire de Lorraine, Moutard, « page 150 »
  3. Dom Augustin Calmet et Henri Lepage (rédacteur), Histoire du prieuré de Lay, Lucien Wiener, 53 rue des Dominicains, Nancy, (lire en ligne).
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  8. « Château d'Eulmont », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  9. « Domaine dit la Franche Moitresse », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. La dédicace de l'église et la consécration de l'autel ont eu lieu en 1522. Voir Dom Augustin Calmet et Henri Lepage (rédacteur), Histoire du prieuré de Lay, Lucien Wiener, 53 rue des Dominicains, Nancy, (lire en ligne). pp. 25-26.