Ouvrir le menu principal

Eugénie de Bourbon

fille de Louis-Alphonse de Bourbon, prétendant légitimiste au trône de France
Eugénie de Bourbon
Biographie
Titulature Fille de France
Madame Royale
Dynastie Maison de Bourbon
Nom de naissance Eugénie de Jésus[1] de Bourbon
Naissance (12 ans)
Miami (États-Unis)
Père Louis de Bourbon
Mère Marie-Marguerite Vargas Santaella
Religion Catholicisme romain

Description de l'image Lozenge of a "Daughter of France" (Fille de France).svg.

Eugénie de Bourbon (née à Miami le ) est une princesse française, aînée des enfants du prétendant légitimiste au trône de France, Louis de Bourbon, dit Louis XX.

BiographieModifier

Eugénie est née le à Miami. Ses parents sont le prétendant légitimiste au trône de France, Louis de Bourbon et son épouse, Marie-Marguerite Vargas Santaella, porteurs du titre de courtoisie de duc et duchesse d'Anjou. Elle fut baptisée à Paris le en compagnie de ses grands-parents maternels et de sa grand-mère paternel[2]. Le , elle fit sa première communion à la chapelle du monastère des Déchaussées royales, à Madrid[3].

Elle assiste au baptême de ses frères Louis, Dauphin de France, duc de Bourgogne et Alphonse, duc de Berry le [4].

Depuis le , elle a un petit frère Henri, duc de Touraine.

PrénomModifier

Son prénom vient de celui de son arrière grand-mère la reine Victoire-Eugénie de Battenberg, épouse du roi Alphonse XIII d’Espagne[3] et petite-fille de Victoria du Royaume-Uni.

Héritage nobiliaireModifier

Du fait de la loi salique issue des Lois fondamentales du royaume de France, Eugénie ne peut être héritière du trône de France. Elle est considérée par les légitimistes comme fille de France et en tant qu'ainée, elle porte l'appellation Madame Royale.

TitulatureModifier

Titres et honneurs
Eugénie de Bourbon, Madame Royale
Prédicat Son Altesse Royale
Style oral Votre Altesse Royale
Style alternatif Madame

Les titres portés par les membres de la maison de Bourbon n'ont pas d'existence juridique en France et sont considérés comme des titres de courtoisie. Ils sont attribués par le chef de maison.

ArmesModifier

En tant que « fille de France » non mariée, Eugénie porte les armes de la monarchie française, d'azur à trois fleurs de lys d'or sur un écu en losange[1], tel qu'utilisé par les femmes. Ces armes, selon le jugement du Tribunal de grande instance de Paris, le , sont des marques de reconnaissance accessoires du nom de famille[5].

AncêtresModifier

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
16. Alphonse XIII
 
 
 
 
 
 
 
8. Jacques de Bourbon
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
17. Victoire-Eugénie de Battenberg
 
 
 
 
 
 
 
4. Alphonse de Bourbon
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
18. Roger de Dampierre
 
 
 
 
 
 
 
9. Emmanuelle de Dampierre
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
19. Victoire Ruspoli
 
 
 
 
 
 
 
2. Louis de Bourbon
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
20. José María Martínez
 
 
 
 
 
 
 
10. Cristóbal Martínez-Bordiú
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
21. María Bordiú
 
 
 
 
 
 
 
5. Carmen Martínez-Bordiú
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
22. Francisco Franco
 
 
 
 
 
 
 
11. Carmen Franco
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
23. Carmen Polo
 
 
 
 
 
 
 
1. Eugénie de Bourbon
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
24. Simón Vargas
 
 
 
 
 
 
 
12. Víctor José Vargas
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
25. Emelina Hernández
 
 
 
 
 
 
 
6. Víctor Vargas
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
26. Pompeyo Irausquín
 
 
 
 
 
 
 
13. Noemí Irausquín
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
27. Carmen Suárez
 
 
 
 
 
 
 
3. Marguerite Vargas
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
28. Juan Santaella
 
 
 
 
 
 
 
14. Héctor José Santaella
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
29. Carmen Guerra
 
 
 
 
 
 
 
7. Carmen Leonor Santaella
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
30. Rodolfo Tellería
 
 
 
 
 
 
 
15. Margarita Tellería
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
31. Concepción Margarita Villapol
 
 
 
 
 
 

RéférencesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b baron Pinoteau, avec la collaboration de Christian Papet-Vauban et de Jean de Vaulchier, État présent de la Maison de Bourbon : pour servir de suite à l’Almanach royal de 1830 et à d’autres publications officielles de la Maison, Paris, Le Léopard d’or, , 5e éd. (1re éd. 1975), 112 p. (ISBN 978-2-86377-239-3), p. 6,7,43.
  2. [1] Article de Hola USA.
  3. a et b [2] Article du 5 mars 2016.
  4. [3] Baptême des ducs de Bourbon et de Berry
  5. http://cluaran.free.fr/mb/bib/droit_heraldique.html