Duché de Livonie

Duché de Livonie
(polonais) Księstwo Inflanckie
(allemand) Herzogtum Livland
(latin) Ducatus Ultradunensis

 – 

Drapeau
Drapeau de 1587 à 1629
Blason
Armes
Description de cette image, également commentée ci-après
Le duché de Livonie (gris foncé) au sein de la République des Deux Nations en 1619.
Informations générales
Statut Duché vassal du grand-duché de Lituanie, puis de la République des Deux Nations
Capitale Fellin
Langue(s) Allemand
Histoire et événements
Traité de Vilnius : création du duché de Livonie
1620–22 Guerre polono-suédoise : perte de territoire au profit des Suédois
Traité d'Altmark : la Livonie devient suédoise

Entités précédentes :

Le duché de Livonie[1] (en polonais : Księstwo Inflanckie[2], en latin : Ducatus Ultradunensis, en allemand : Herzogtum Livland ; en estonien : Üleväina-Liivimaa hertsogkond ; en letton : Pārdaugavas hercogiste), également appelé Livonie polonaise ou Inflanty[3], est un territoire vassal du grand-duché de Lituanie, puis de la République des Deux Nations, qui a duré du au .

Son territoire s'étendait sur le sud de l'actuelle Estonie et le nord de l'actuelle Lettonie (au nord de la Daugava).

HistoireModifier

Le duché de Livonie résulte de la disparition de l'ordre de Livonie, ordre militaire lié à l'ordre des chevaliers Teutoniques. L'ordre Teutonique est sécularisé en 1525 et son territoire devient le duché de Prusse (capitale : Königsberg), vassal du roi de Pologne. L'ordre de Livonie est sécularisé un peu plus tard dans des conditions plus agitées.

Le duché de Livonie est en effet formé à la suite de la guerre de Livonie, conclue par le traité de Vilnius du entre la Confédération livonienne et le roi de Pologne et grand-duc de Lituanie Sigismond II Auguste. Par ce traité, qui met fin à l'existence de la confédération, Sigismond II s'engage à protéger ses nouveaux sujets contre les armées du tsar de Russie et reconnait les privilèges historiques de la diète de Livonie (Privilegium Sigismundi Augusti).

Le territoire de l'ancienne Confédération livonienne est alors scindé en deux parties :

En 1566, ce territoire reçoit le nom de duché de Livonie à la suite du traité d'union entre les propriétaires terriens de Livonie et les autorités du grand-duché ; Jan Hieronim Chodkiewicz en devient le premier gouverneur, installé au château de Sigulda.

En 1569, le traité de Lublin renforce l'union entre le royaume de Pologne et le grand-duché de Lituanie, qui forment une nouvelle entité, la République des Deux Nations. Le duché de Livonie devient alors un condominium entre le royaume et le grand-duché.

En 1621, commence la première guerre polono-suédoise (1621-1625) : la Suède, qui est en train de constituer un empire autour de la mer Baltique, occupe plusieurs zones du duché de Livonie, notamment le port de Riga. La seconde guerre polono-suédoise (1626-1629) lui permet d'accroître ses conquêtes. Par le traité d'Altmark du . la République des Deux Nations cède à la Suède les territoires conquis, qui forment la Livonie suédoise, tandis que les territoires conservés par la République deviennent la voïvodie d'Inflanty.

AdministrationModifier

Divisions administrativesModifier

  • Voïvodie de Dorpat de 1598 aux années 1620
  • Voïvodie de Parnawa de 1598 aux années 1620
  • Voïvodie de Wenden de 1598 aux années 1620

GouverneursModifier

  • Mikołaj Radziwiłł Rudy, herbu Trąby ( - )
  • Gotthard Kettler, duc de Courlande et Sémigalle ( - )
  • Jan Hieronim Chodkiewicz, herbu Gryf z Mieczem ( - )
  • Aleksander Chodkiewicz ( - )
  • Mikołaj Radziwiłł Rudy, herbu Trąby ( - )
  • Stanisław Pękosławski, herbu Abdank (mars/ - )
  • Krzysztof Radziwiłł Piorun, herbu Trąby (1589 - )
  • Jan Abramowicz (ou Abrahamowicz), herbu Jastrzębie ( - )
  • Jan Karol Chodkiewicz, hrabia na Szkłowie (1603 - )

RéférencesModifier

Articles connexesModifier