Ouvrir le menu principal

Domats

commune française du département de l'Yonne

Domats
Domats
Le bourg vu du sud.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Yonne
Arrondissement Sens
Canton Gâtinais en Bourgogne
Intercommunalité Communauté de communes du Gâtinais en Bourgogne
Maire
Mandat
Jean-Pierre Mollet
2014-2020
Code postal 89150
Code commune 89144
Démographie
Gentilé Domatiens
Population
municipale
831 hab. (2016 en diminution de 4,7 % par rapport à 2011)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 06′ 53″ nord, 3° 04′ 02″ est
Altitude Min. 139 m
Max. 183 m
Superficie 24,15 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Domats

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Domats

Domats est une commune française située dans le département de l'Yonne en région Bourgogne-Franche-Comté.

GéographieModifier

Communes limitrophesModifier

ToponymieModifier

L'orthographe de Domats a évolué à travers les siècles : Domacum au VIe siècle, Dummaz au IXe siècle, Domaz en 1193, Dampmaz en 1362, Domaz en 1453, Domatz en 1528, Domas en 1786, Domats de nos jours (le « t » et le « s » ne se prononce pas).

Cette commune est seule à porter ce nom en France, mais un hameau situé à quelques kilomètres, sur le territoire de la commune de Dicy, se nomme les Domats.

HistoireModifier

Il semblerait que le lieu fut habité très tôt. Marais, étangs, sources et forêts furent sans doute des facteurs déterminants. Mais c'est probablement vers le VIe siècle que le village prit forme.

Au IXe siècle, il faisait partie du pagus de Sens. En 1193, le chapitre de Saint-Julien-du-Sault prit possession des lieux, puis les chartreux de Béon en 1362 et enfin les célestins de Sens en 1528 (il reste, pour mémoire, le quartier des Célestins). La moinerie de Mellereau, le prieuré de Notre-Dame-des-Brûlés disparus depuis bien longtemps, mais aussi le lieu-dit du Metz l'Abbesse, avec son chemin des Nonnes, ou chemin des Dames, attestent de la présence des religieux sur le territoire.

D'autres noms de lieux-dits révèlent que des visites royales honorèrent le village (la source de la Reine, la pièce de la Reine, les prés de la Reine, le gué de la Reine) ; il est vrai que le château de Galetas recevait la cour (Charles IV le Bel, Philippe V, Philippe le Bel, Philippe VI) et que toute la région était chasse royale.

Mais la guerre de Cent ans, dont Robert Knolles, chef de guerre anglais surnommé « le vieux bandit », est l'une des plus sinistres figures, ravage le village en 1358. Il ne reste alors plus que ruines et que cendres. En 1383, soit 26 ans après, « le château est en épines et en désert... ». Ce texte, extrait de l'acte d'aveu et dénombrement de Raymond de Mareuil, prouve que l'existence d'un château à Domats n'est pas une légende. Mais où se situait-il ? Au lieu-dit de la Motte Gâteau, sur l'ancienne route de Domats à Courtenay, ou au cœur du village ?

Politique et administrationModifier

 
Mairie
Liste des maires depuis la Libération
Période Identité Étiquette Qualité
1942 1953 Louis Guillaumet    
1953 1989 Pierre Marois    
1989 2001 Edmir Parenty    
2001 2008 Joël Filot    
2008   Jean-Pierre Mollet[1]    

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3].

En 2016, la commune comptait 831 habitants[Note 1], en diminution de 4,7 % par rapport à 2011 (Yonne : -0,56 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
758745842677714738705778884
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
863917978928940927910891880
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
936924900720740710632672648
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
604610513540541596713872831
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

L’étang de Galetas classé en zone de protection spéciale du réseau Natura 2000[6].

Personnalités liées à la communeModifier

Loana vit à Domats en 2013[7].

ÉvénementsModifier

  • La ronde des 16 clochers ;
  • Feu d'artifice ;
  • Vide-grenier.
  • Tennis de table niveau régionale et pré-nationale

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Conseil général de l’Yonne, Ma Commune, consulté le 22 décembre 2013.
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  6. Fiche FR2612008 - Étang de Galetas sur le réseau Natura 2000
  7. [1]