Denonville

commune française du département d'Eure-et-Loir

Denonville
Denonville
La mairie, construite en 1876.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Eure-et-Loir
Arrondissement Chartres
Intercommunalité Communauté d'agglomération Chartres métropole
Maire
Mandat
Évelyne Lagoutte
2020-2026
Code postal 28700
Code commune 28129
Démographie
Gentilé Denonvillois, Denonvilloises.
Population
municipale
758 hab. (2018 en augmentation de 1,61 % par rapport à 2013)
Densité 59 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 23′ 35″ nord, 1° 48′ 44″ est
Altitude Min. 142 m
Max. 155 m
Superficie 12,82 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Paris
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton d'Auneau
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire
Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 14.svg
Denonville
Géolocalisation sur la carte : Eure-et-Loir
Voir sur la carte topographique d'Eure-et-Loir
City locator 14.svg
Denonville
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Denonville
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Denonville

Denonville est une commune française située dans le département d'Eure-et-Loir en région Centre-Val de Loire.

GéographieModifier

SituationModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Communes limitrophesModifier

Hameaux, lieux-dits et écartsModifier

  • Monvilliers, petit hameau sur la route de Santeuil avec la présence de plusieurs fermes.
  • Adonville.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

UrbanismeModifier

TypologieModifier

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Denonville est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 1],[1],[2].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Paris, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire regroupe 1 929 communes[3],[4].

ToponymieModifier

Les chartes du Moyen Âge donnent les noms de Danunvilla vers 1080[5], Danonis Villa en 1109[5], puis Danonvilla vers 1250[6], Denonvilla in Belsia en 1626[6], Saint Léger de Denonville en 1736[6] : l'origine du nom de la ville serait une métairie d'un colon nommé Danon.

HistoireModifier

L'origine de Denonville, comme c'est le cas de la plupart des anciennes communes, se perd dans la nuit des temps. Toute trace de l'époque gauloise a disparu de la surface du sol, mais on y rencontre des ruines qui montrent le séjour de populations romaines ou romanisées dans cette contrée. Des fouilles exécutées en 1849 ont permis d'exhumer des traces de constructions gallo-romaines, des débris assez nombreux, de grosses tuiles plates à rebords, des tessons de poterie et des monnaies, dont une de Constantin le Grand de 307.

Les noms des seigneurs de Denonville sont connus dès les archives du XIIe siècle.

  • En 1100, Hardouin de Denonville (Harduinus de Dano-villa) figure comme témoin dans la charte de Hugues d'Auneau, avec Eudes et Robert de Denonville ( Odo de Danovilla et Robertus de Danovilla).
  • En 1109, Radulphe (ou Raoul) de Denonville, chevalier, est cité, avec sa femme, fille d'Archambault de Lamerville, dans une charte concernant une donation de ce dernier à l'abbaye de Saint-Père de Chartres.
  • En 1128, Étienne de Denonville figure comme témoin dans une charte concernant les possessions de l'abbaye de Saint-Jean-en-Vallée. Il est encore mentionné dans une autre charte avec Nivelon de Denonville (Nivelo de Daninvilla).
  • En 11**, Vaslin de Denonville (Vaslinus de Danunvilla) assiste à l'accord fait entre Hubert de Mantarville et les religieux de l'abbaye de Saint-Jean.
  • En 1183, Regnault, fils d'Aubert de Denonville.
  • EN 1186, Fromont de Denonville (Fromundus de Danunvilla), témoin dans une charte concernant le moulin de Saint-Prest.
  • En 1193, Guillaume de Denonville (Guillelmus de Danonvilla), l'un des témoins d'une donation faite aux lépreux de Beaulieu par Goscelin, seigneur d'Auneau.
  • En 1194-1202, Aubert de Denonville (Auberto de Danunvilla), chevalier.
  • 1218, Guillaume de Denonville, chevalier, avant de partir pour la Croisade contre les Albigeois, promet aux lépreux de Beaulieu, sa grange de Denonville et de Monvilliers.
  • 1300, Geoffroy de Denonville (Gaufridi de Danonvilla), chevalier propriétaire de terres au « champtier des fourneaux », commune de Montainville.

Politique et administrationModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2014 Alain Besnier    
mars 2014 mai 2020 Evelyne Lagoutte[7]   Employée (secteur privé)
mai 2020 En cours Évelyne Lagoutte[7],[8]   Cadre administrative et commerciale d'entreprise

Politique environnementaleModifier

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[10].

En 2018, la commune comptait 758 habitants[Note 3], en augmentation de 1,61 % par rapport à 2013 (Eure-et-Loir : −0,22 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
559588554640648622646666648
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
646632646656656605604534510
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
509516492427428407417439390
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
348344349374607672796761742
2018 - - - - - - - -
758--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

EnseignementModifier

Manifestations culturelles et festivitésModifier

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Château de DenonvilleModifier

  Inscrit MH (1976, 2007)[13].

Le corps central du château est construit en 1770 par l'architecte Denis-Claude Liégeon, qui conserve les quatre tours rondes de l'édifice antérieur[13].

Il a appartenu aux Moncalm, au XVIIIe siècle.

Au début du XXe siècle, le château est vendu à l'antiquaire américain Berniem, qui le démonte partiellement pour vendre ses matériaux aux États-Unis. La ruine est vendue vers 1910 à la famille d'Émile Sureau. Jean Boutroue, ancien maire de Denonville et neveu par alliance à la suite d'un remariage, hérite et rachète les parts des autres héritiers avec son épouse née Madelaine Dessus de Cérou. Ils restaureront une partie du château.

Le château a été vendu en 1975 par la famille Boutroue à des restaurateurs (famille Romet) ; après une restauration complète de plusieurs années, ce lieu est proposé pour l'organisation de réceptions telles que les mariages[14].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Église Saint-LégerModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

RéférencesModifier

  1. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 3 décembre 2020)
  2. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 3 décembre 2020)
  3. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 3 décembre 2020)
  4. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 3 décembre 2020)
  5. a et b Dans une charte du prieuré de Bréthecourt.
  6. a b et c René Merlet, Inventaire sommaire des archives départementales antérieures à 1790, Garnier, p. 59.
  7. a et b « Résultats des élections municipales 2020 », sur le site du Télégramme de Brest (consulté le 10 août 2020)
  8. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le 10 août 2020)
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  13. a et b « Château de Denonville », notice no PA00097095, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  14. « Château de Denonville », sur https://www.polytechnique.edu (consulté le 6 janvier 2020)