Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Costa.

Costa Croisières
logo de Costa Croisières
Logo de Costa Croisières
illustration de Costa Croisières

Création 1854
Dates clés Entrée au guiness book des records en 2009 pour le baptême simultané de 2 navires (Pacifica et Luminosa)
Fondateurs Angelo Costa
Personnages clés CEO & Chairman : Michael Thamm
Forme juridique Société par actions
Slogan « Le monde est si beau en italien, découvrez-le avec Costa »
Siège social Gênes
Drapeau d'Italie Italie
Directeurs Michael Thamm (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires Carnival Corporation & plcVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Transport maritime
Produits Croisières
Société mère Carnival Corporation & plcVoir et modifier les données sur Wikidata
Sociétés sœurs Carnival Cruise Lines, Princess Cruises, Holland America Line, Seabourn Cruise Line, Cunard Line, Aida Cruises, Iberoscruises, P & O Cruises, Ocean Village, P & O Cruises Australia
Effectif 19 000[1]
Site web Costa Croisières.fr


Costa Croisières est une compagnie italienne de croisières maritimes qui appartient au groupe Carnival. La compagnie a fait construire une grande partie de ses navires aux chantiers de Fincantieri en Italie.

HistoireModifier

Les transatlantiquesModifier

Le premier bateau de passagers de la flotte Costa commence le service de ligne de Gênes à Buenos Aires le . Il est équipé de la climatisation dans tous les espaces réservés aux passagers. Le Anna C. marque le début de la collaboration professionnelle avec l'architecte Giovanni Zoncada : pendant trente ans les intérieurs de la flotte Costa portent sa signature. Le le bateau entame son 1er voyage inaugural vers le Brésil et La Plata en Argentine. Onze ans plus tard, la diminution du flux migratoire vers l'Amérique du Sud et les nouvelles conditions socio-économiques obligent à la reconversion du bateau. En 1959 le navire est rénové et réadapté à la nouvelle typologie de voyageurs : après la dépose des couchettes pour les émigrants, l’Andrea C. est équipé de nouveaux moteurs plus puissants.

En 1949 le bateau Eastern Trader, acheté par la société Giacomo Costa, est rebaptisé Giovanna C. Cinq mois plus tard le bateau largue les amarres à Gênes en direction de l'Amérique du Sud : cinquante passagers se trouvent à bord. Le bateau fut rénové dans les Ateliers d'armements et de réparations de Gênes. Il est équipé de 1 300 places et sert depuis pour le transport des émigrants vers l'Amérique du Sud. Les criminels de guerre nazi Adolf Eichmann (sous le pseudonyme de Ricardo Klement), Wilhelm Mohnke et Herbert Kuhlmann embarquent le 17 juin 1950 (en 3e classe) dans le but de fuir l'Europe qui les recherche pour les juger.

Le le Franca C. inaugure le service de ligne vers le Venezuela. La nouvelle route prévoit des escales à Naples, Barcelone, Funchal, Las Palmas, Curaçao, Fort-de-France et Pointe-à-Pitre. Le nouvel itinéraire renforce le service de ligne vers l'Amérique du Sud. Tout en favorisant le flux migratoire, Costa maintient prudemment un service limité de luxe [pas clair] en inaugurant les catégories de premières et deuxièmes classes. En 1959 le bateau est entièrement rénové et commence les croisières en mer Méditerranée.

En 1957 le bateau est rebaptisé Bianca C. dans l'idée de le destiner au transport de passagers. Le projet est ensuite abandonné en raison de ses coûts élevés. En 1958 le bateau est loué par la compagnie française Messageries maritimes qui le rebaptise Mélanésien.

Mis en service le , le Federico C. est le premier transatlantique construit spécialement pour Costa. En tant que premier navire en service entre l'Europe et l'Amérique du Sud équipé d'ailerons stabilisateurs de type Denny Brown pour réduire le roulis. Avec le renouvellement du navire en 1970, la division des classes disparaît.

Le le Bianca C. effectue son voyage inaugural vers le Venezuela et l'Amérique centrale. Le Bianca C. devient le navire de passagers le plus grand et le plus rapide en service entre la Méditerranée et le continent américain. En 1959 le navire est rénové et réadapté à la nouvelle typologie de voyageurs : après la dépose des couchettes pour les émigrants, l’Andrea C. est équipé de nouveaux moteurs plus puissants.

Acheté en 1965 et réhabilité dans les chantiers Mariotti, l’Enrico C. alterne le service de ligne et les croisières. En 1979 le navire est rénové : la sous-division par classes est abandonnée et il est équipé pour le transport et les loisirs de 742 passagers.

Le dernier grand transatlantique construit par la marine marchande nationale, l’Eugenio C. est le dernier projet de Nicolò Costanzi qui dans le dessin de la carène applique des idées élaborées comme le siège d'onde, une forme particulière de la proue, et la poupe en guidage de flux, capable de mettre en valeur la forme caractéristique de la coque. Les intérieurs sont de Nino Zoncada. En 1987 dans les chantiers Mariotti de Gênes le bateau est enrichi par la réalisation d'un théâtre à bord. L’Eugenio C. est modernisé avec la révision des puissances nominales des turbines.

Les débuts en croisièresModifier

L'Italia transformé à Gênes en un navire de croisière doté d'un vaste pont lido avec piscine, l'Italia peut accueillir jusqu'à 680 passagers en une unique classe. Entré en service en 1967, l'Italia alterne les croisières en Méditerranée et dans les Caraïbes.

Acheté en 1968, le futur Carla C. est entièrement restructuré et reconverti en navire de croisière au cours de la même année. Il commence son service en 1970 dans les Caraïbes. Pendant longtemps il effectue les croisières hebdomadaires de San Juan à Curaçao, La Guaira, Grenade, La Martinique, Saint-Thomas jusqu'à sa mise hors service en 1994.

En 1968 le navire Flavia C., reconverti à Gênes, largue les amarres à Miami pour sa première croisière dans les Caraïbes. À partir de 1969 la flotte Costa s’agrandit considérablement avec l'achat de la flotte d'Italnavi, déjà gérée par le groupe Costa sur les routes de l'Amérique latine.

En 1968 la réorganisation de l'entreprise, la croissance du secteur des croisières et la nécessité d'une gestion rationnelle et économique de la flotte entraînent des changements dans l'organisation de la société. La société Costa Armatori S.p.A. voit le jour à la suite de la fusion entre Lloyd Tirrenico et Lloyd Tigullio, sous l’appellation de la "Giacomo Costa fu Andrea".

En 1984, après que le contrat de location de cinq ans soit arrivé à échéance, le navire Daphne est acheté par Costa. Avec son jumeau le Danae, il est le navire utilisé dans les circuits de croisières traditionnels de Costa : l'été en Méditerranée et l'hiver aux Caraïbes et en Amérique du Sud. Avec son jumeau Daphne, le Danae est transformé en navire de croisières de luxe dans les chantiers Chalkis. En 1977 le voyage inaugural en Orient dure 88 jours.

Le Columbus C. en 1981 se dirige pour son voyage inaugural vers l'Amérique du Sud. En 1983 le navire fait l'objet de travaux de modernisation dans les chantiers Mariotti de Gênes et il est équipé d'un grand lido neuf avec une piscine.

Acheté par Costa en 1983, le navire est entièrement restructuré dans les chantiers Mariotti de Gênes. Le voyage d'inauguration de Costa Riviera emmène les passagers à la découverte de la Riviera ligure. Avant d'être définitivement choisi pour la Méditerranée de l'Ouest en 1994, le Costa Riviera dessert pendant un an le marché américain sous le nom d'American Adventure pour America Family Cruises.

À partir des années 1980, le groupe se concentre sur le secteur des croisières et en 1986, après une restructuration radicale, Costa Crociere S.p.A. voit le jour. À partir de ce moment-là, sur les flancs des navires s'offrira à la vue l'inscription "Costa" en entier à côté du nom des navires[1].

À partir des années 2000Modifier

En 2000, l'entreprise décide d’agrandir sa flotte avec environ 6,5 milliards d'euros sur 14 ans pour 15 navires.

  • Juillet 2000 a vu le lancement du Costa Atlantica, construit dans les chantiers finlandais Kvaerner Masa Yards pour accueillir 2 680 passagers; il a marqué le début de l’ample programme d’expansion de la flotte Costa.
  • Avril 2002 : lancement après rénovation du Costa Europa (1830 passagers). Le navire est affrété par Thomson Cruises depuis avril 2010
  • Novembre 2003 : arrivée du Costa Fortuna, premier des deux navires de 102 600 tonneaux de jauge commandés aux chantiers navals Fincantieri de Gênes-Sestri Ponente.
  • Juillet 2006 : lancement du Costa Concordia, navire de 114 500 tonneaux construit pour accueillir 3 780 passagers. Il s’agit du premier des sister-ships commandés aux chantiers Fincantieri de Sestri-Ponente de Gênes.
  • Avril 2009 a vu le lancement d’un nouveau navire de 92 600 tonneaux, le Costa Luminosa, conçu pour 2.826 vacanciers. Il s’agit du premier des deux paquebots jumeaux commandés aux chantiers Fincantieri sur le site de Marghera.
 
Le Costa Pacifica et le Costa Luminosa à Gênes.
  • Le Costa Deliziosa, second navire de 92 600 tonneaux de jauge pour une capacité d’accueil totale de 2 826 passagers, a été livré le 29 janvier 2010.
  • Le 30 juin 2011, le Costa Favolosa a été livré par les chantiers Fincantieri. Le nouveau navire amiral de la flotte Costa Croisières présente 114 500 tonneaux de jauge et peut accueillir 3 800 vacanciers.
  • Le 2 mars 2012, le Costa neoRomantica (ex-Costa Romantica) entre en service, après une totale re-conception par les chantiers S. Giorgio del Porto et T. Mariotti basés à Gênes.

Le 27 mars 2015, Carnival, propriétaire de Costa annonce la commande de neuf paquebots dont un ou plusieurs seront destinés à Costa. Selon le communiqué ils dépasseront les 175 000 tonneaux[3].

Le 29 juillet 2015, Costa annonce la construction de 2 paquebots géants de Classe Excellence. 1 mois plus tard la compagnie annonce que 10 navires seront construits pour elle et sa filiale allemande AIDA. Tous dépasseront les 183 000 tonneaux et seront construits chez Meyer Werft, à Papenbourg pour AIDA et à Turku pour Costa.

Le 13 septembre 2017, la construction du Costa Smeralda est lancée en Finlande aux chantier Meyer Turku. La mise en service est prévue en octobre 2019.

ItinérairesModifier

L'entreprise permet de visiter 250 destinations à travers plus de 130 itinéraires différents. Au total, ils proposent plus de 2 200 excursions, dont 300 excursions éco-touristiques qui permettent de visiter des parcs, des oasis et des réserves naturelles avec un impact limité sur l'écosystème[réf. nécessaire]. Elle a été la première entreprise a introduire régulièrement des croisières en Chine et en Extrême-Orient, dans le Golfe Persique et dans l'Océan Indien.

Costa Croisières propose des croisières en mer Méditerranée toute l'année tandis que les croisières en Europe du Nord n'ont lieu qu'uniquement pendant la saison estivale. L'entreprise programme en hiver des croisières de 7 jours à Dubaï et aux Émirats arabes unis, en Amérique du Sud au départ du Brésil et d'Argentine, en Océan Indien au départ de La Réunion et aux Caraïbes au départ de Pointe-à-Pitre.

La compagnie inaugure un nouvel itinéraire de sept jours en mer Rouge au départ de Charm el-Cheikh durant l'hiver 2010-2011.

Actuellement, il y a deux navires positionnés toute l'année en Extrême-Orient et proposant des croisières au départ de la Chine et Singapour.

Le , le Costa Deliziosa prend la mer au départ de Savone pour une croisière de 100 jours autour du monde, avec des escales sur les cinq continents.

FlotteModifier

Navires en serviceModifier

 
Bar du Costa Luminosa.

Costa Croisières est la première compagnie de croisière en Europe par rapport à l’importance de sa flotte et du nombre de vacanciers accueillis à bord. Elle est également la première grande compagnie internationale autorisée à commercialiser ses croisières sur le marché chinois et ce, au départ de ports chinois.

L’entreprise est à la tête de la flotte la plus importante sur le continent, avec 14 navires et une capacité d’accueil de plus de 40 296 vacanciers.

Les baptêmes des Costa Pacifica et Costa Luminosa, qui avaient eu lieu le sont entrés dans le Guinness des records, c'était en effet la première fois que deux navires étaient inaugurés ensemble le même jour, et ce, dans le même port. L'inauguration du Costa Deliziosa s'est tenue à Dubaï le . C'était la première fois qu'un navire de croisière était inauguré au Moyen-Orient.

 Le Costa Diadema est le plus gros navire de la flotte avec un poids de 132 500 tonneaux et pouvant accueillir 4947 passagers surclassant ainsi le Costa Fascinosa.

Composition de la flotteModifier

Flotte Costa Croisière
Navire de croisière / Pavillon Image Tonnage
(T.S.L.)
Longueur
(m)
Maître-bau
(m)
Puissance Cabines Passagers Équipage Vitesse
(nœuds)
Année Chantier naval Mise en service Classe
Costa Venezia   132.500 323.7 37.2 75 600 kW soit 102 000 ch 2116 5260 1522 18 2019   Fincantieri 2019 Classe Vista
Costa Diadema   132.500 306.2 37.2 75 600 kW soit 102 000 ch 1862 4947 1253 23 2014   Fincantieri 2014 Classe Dream modifiée, plus gros navire de la compagnie
Costa Fascinosa   114.500 290.2 35.5 (flottaison)

44 (pont)

75 600 kW soit 102 000 ch 1508 3800 1150 23 2012   Fincantieri 2012 Classe Concordia modifiée
Costa Favolosa   114.500 290.2 35.5 (flottaison)

44 (pont)

75 600 kW soit 102 000 ch 1508 3800 sT 23 2010   Fincantieri 2011 Classe Concordia modifiée
Costa Deliziosa   92.600 294 32.3 64 000 kW soit 87 016 ch 1130 2826 934 23 2010   Fincantieri 2010 Classe Vista sister-ship du Costa Luminosa
Costa Pacifica   114.500 290.2 35.5 (flottaison) 44 (pont) 75 600 kW soit 102 000 ch 1504 3780 1150 23 2009   Fincantieri 2009 Classe Concordia sister-ship du Costa Serena
Costa Luminosa   92.600 294 32.3 64 000 kW soit 87 016 ch 1130 2826 921 23 2009   Fincantieri 2009 Classe Vista sister-ship du Costa Deliziosa
Costa Serena   114.500 290 35.5 75 600 kW soit 102 000 ch 1504 3700 1100 23 2007   Fincantieri 2007 Classe Concordia sister-ship du Costa Pacifica
Costa Magica   102.587 272 35 63 370 kW soit 86 159 ch 1358 3470 1027 23 2004   Fincantieri 2004 Classe Fortuna sister-ship du Costa Fortuna
Costa Fortuna   102.587 272 35 63 370 kW soit 86 159 ch 1358 3470 1027 23 2003   Fincantieri 2003 Classe Fortuna sister-ship du Costa Magica
Costa Mediterranea   86.000 292.56 32.2 63 370 kW soit 86.159 ch 1054 2114 921 24 2003   Finlande Kvaerner Masa-Yards 2003 Classe Spirit sister-ship du Costa Atlantica
Costa Atlantica   86.000 292.56 32.2 63 370 kW soit 86.159 ch 1057 2886 897 24 1999   Finlande Kvaerner Masa-Yards 2000 Classe Spirit sister-ship du Costa Mediterranea
Costa neoRiviera   47.275 216 30 37 800 kW soit 52 000 ch 624 1670 568 22 1999   Chantiers de l'Atlantique
(St. Nazaire)
1999
Costa Victoria   75.200 253 32 50 700 kW soit 69 000 ch 964 2394 790 22 1996 Bremer Vulkan   Allemagne 1996
Costa neoRomantica   57.100 221 31 15 000 kW et 20 000 ch 789 1800 622 20 1993   Fincantieri 1993 Classe Classica, sister-ship du Costa neoClassica

Costa Croisières s'est séparé du plus vieux navire de la flotte, le Costa neoClassica, en 2018.

Les navires en constructionModifier

Les futurs bateaux costa
Navire Tonnage Longueur (m) Équipage Passagers Vitesse nœuds Chantier naval Année
Costa Firenze 135.500 324 / 4 200 20 Fincantieri 2020
Costa Smeralda 183.200 337 1647 6 600 17 Meyer Turku 2019
Costa Toscana 183.200 337 1647 6 600 17 Meyer Turku 2020
option classe Excellence 183.200 337 1647 6 600 17 Meyer Turku 2020
option classe Excellence 183.200 337 1647 6 600 17 Meyer Turku 2020

Naufrage du Costa ConcordiaModifier

Article détaillé : Naufrage du Costa Concordia.

Le , le Costa Concordia s'est échoué au large de la Toscane, sur l'ile de Giglio, après avoir heurté un rocher sur bâbord. La compagnie est mise en cause pour ses difficultés à évacuer les 4 000 passagers dans de bonnes conditions. À bord, la panique est indescriptible. Le bilan définitif est de 32 morts. Le journal Corriere della Sera affirme que le commandant voulait faire plaisir au responsable des serveurs originaire de l'île italienne du Giglio en passant près de ses côtes. D'après le quotidien, le commandant de bord s'est adressé, peu avant l'accident, au chef des serveurs, Antonello Tievoli, en le faisant appeler sur le pont. "Antonello, viens voir, nous sommes tout près de ton Giglio", a-t-il dit, selon des témoins cités par le journal. Ce naufrage rappelle en certains points de celui du Titanic : coque éventrée dans sa longueur à cause d'un obstacle non décelé, naufrage par une nuit calme, incrédulité des passagers en tenue de soirée...

Le drame provoque un choc en France, en Italie et en Europe. Du fait des risques de pollution, l'état d'urgence est décrété dans cette zone marine très protégée.

Le , la recherche des corps des disparus du naufrage du Costa Concordia dans la partie submergée du navire a été définitivement stoppée en raison de problèmes pour la sécurité des plongeurs.

Le 16 septembre 2013, le navire est redressé. En juillet 2014, il est remorqué jusqu'au port de Gênes, où il arrive le 27 juillet, pour y être démantelé.

La compagnie Costa Croisières est condamnée en avril 2013 à une amende d'un million d'euros au terme d'une procédure négociée[4].

FormationModifier

Costa dispose actuellement de 8 centres de formation à travers le monde : au siège social de Gênes, aux Pays-Bas, au Pérou, au Brésil, aux Philippines, en Inde, en Indonésie et en Chine. Ils sont gérés directement par la Compagnie ou dans le cadre d’une joint-venture avec des universités locales.

PalacrociereModifier

  • Le Palacrociere de Savone est un terminal de croisière construit à Savone en Italie, il a été cofinancé par Costa Croisières qui gère également ce terminal. Inauguré le 24 novembre 2003, il a été dessiné par l'architecte Ricardo Bofill. Le bâtiment a une superficie de 8 000 m2 répartis sur 3 étages, dont 5 000 m2 destinés aux passagers en partance.
  • Le Palacrociere de Barcelone, est un terminal de croisière construit en Espagne, celui-ci a été financé entièrement par Costa Croisières, il est officiellement entré en service le 24 avril 2007.
  • En juillet 2010, Costa Croisières inaugure un nouveau terminal international de croisière à Tianjin en Chine. Sa superficie est de 59 000 m2 et peut accueillir jusqu'à 4 000 passagers pour un total de 500 000 vacanciers par an.
     
    Palacrociere de Savone
  • Costa croisière inaugure un deuxième Palacrociere à Savone en 2013 pour une capacité plus grande et pour un confort majeur de ses passagers.

CertificationsModifier

Costa a obtenu la certification BEST4 du Registre Naval Italien qui atteste de son respect des standards internationaux en matière de responsabilité sociale, de respect de l’environnement, de sécurité et de qualité.

De juillet 2005 à mars 2012, Costa a collaboré avec le WWF Italie pour la sauvegarde des écorégions marines. Ce partenariat a été consacré à partir de 2009 à un projet de protection de la Méditerranée.

Costa Crociere S.p.A. a été cité par Mediobanca en 2011 parmi les 3 700 sociétés italiennes dont le chiffre d’affaires dépasse les 50 millions d’euros pour l’exercice précédent. Costa se classe parmi les 10 premières entreprises pour sa rentabilité et à la 44e place pour le chiffre d’affaires. Costa Crociere occupe la 1re place parmi les sociétés italiennes opérant dans l’industrie du tourisme et des loisirs au « Global Reputation Pulse » de 2010.

Activité de lobbyingModifier

Auprès des institutions de l'Union européenneModifier

Costa croisières est inscrit depuis 2019 au registre de transparence des représentants d'intérêts auprès de la Commission européenne, et déclare en 2018 pour cette activité des dépenses annuelles d'un montant compris entre 100 000 et 200 000 euros[5].

RéférencesModifier

  1. « Histoire de Costa Croisières », sur www.costacroisieres.fr (consulté le 8 juin 2015)
  2. « Costa Diadema : Une très belle réussite » (consulté le 8 juin 2015)
  3. « Carnival : Commande de 9 paquebots confirmée chez Fincantieri et Meyer Werft » (consulté le 8 juin 2015)
  4. « Naufrage du Concordia : un million d'euros d'amende pour Costa Croisières », L'Obs,‎ (lire en ligne)
  5. « Registre de transparence », sur le site de la Commission européenne (consulté le 30 juin 2019)

Liens externesModifier