Clerc régulier

(Redirigé depuis Clercs réguliers)

Les clercs réguliers sont des personnes qui vivent en communauté, qui respectent des règles de vie communautaires. Chaque ordre suit une règle religieuse spécifique. Le mot est synonyme de religieux ou de religieuse, personne ayant prononcé des vœux.

Les religieuses modifier

Les clercs réguliers de droit pontifical modifier

Définition modifier

Le clergé régulier, c'est-à-dire soumis à une règle religieuse : abbé, moines (convers et profès), chanoines réguliers par exemple ; ils vivent dans un monastère (bénédictins, cisterciens...), un couvent (dominicains, franciscains...), un prieuré ou une abbaye. Parmi les réguliers, les abbés mitrés d'une abbaye ont rang d'évêque. Un évêque peut être choisi parmi le clergé régulier. Parmi les deux clergés, on trouve des prêtres et des diacres.

Les Clercs réguliers de droit pontifical désignent plusieurs instituts de vie consacrée rassemblant des prêtres catholiques suivant des constitutions religieuses particulières. Ils vivent en communautés et font, certains des vœux solennels, les autres des vœux simples.

Individuellement ou en groupes qui ne représentent pas la totalité de leurs ordres ou instituts respectifs, ils sont appelés « clerc régulier » ou « clercs réguliers ».

Les clercs réguliers sont des prêtres qui vivent en communauté, au sein de fraternités fondées en Italie au XVIe siècle. Chaque ordre suit une règle religieuse spécifique.

Caractéristiques modifier

Ils inaugurent au XVIe siècle un nouveau type d’engagement dans l’Église catholique alliant la vie religieuse à une vie apostolique fort active : ministère pastoral, éducation de la jeunesse, travail intellectuel et missionnaire, œuvres de miséricorde spirituelle et corporelle. Bien que ces instituts soient très largement composés de prêtres (clercs), la présence de membres non-prêtres (appelés « frères ») n’en est pas exclue. Il se démarquent des moines, des chanoines réguliers, des ordres mendiants,

Ces ordres ont la particularité historique d’avoir tous été fondés en Italie au XVIe siècle — et la plupart à Rome même — ce même si le fondateur n’est pas nécessairement italien.

Ordres reconnus modifier

Les ordres de clercs réguliers canoniquement reconnus sont :

Les ordres mendiants modifier

Les ordres apostoliques modifier

Chanoines modifier

Les mot chanoine et chanoinesse viennent d'une expression latine signifiant « relatif à une règle, régulier ». Les chanoines réguliers prononcent des vœux religieux et vivent en communauté au sein d'un institut de vie consacrée, qui combine vie de prière et vie pastorale. Les constitutions religieuses des chanoines réguliers (en latin : Ordo Canonicorum Regularium) sont basées sur la règle de saint Augustin.

Notes et références modifier

Voir aussi modifier

Bibliographie modifier

  • Adeline Herrou et Gisèle Krauskopff, Moines et moniales de par le monde : la vie monastique au miroir de la parenté, Paris, l'Harmattan, coll. « Religions et spiritualité / Religion & sciences humaines », (BNF 42130670).
  • Bernard Hours, Histoire des ordres religieux, Presses Universitaires de France, coll. « Que sais-je ? », (lire en ligne), « Glossaire », p. 122 à 123.

Articles connexes modifier

Liens externes modifier