Charrette

moyen de transport constitué d'un plateau et de deux roues
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charrette (homonymie).
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Charette.

Une charrette est un moyen de transport constitué d'un plateau et de deux roues.

DescriptionModifier

Plus légère que le chariot, la charrette peut être équipée d'un ou de deux brancards qui permettent à un homme, à un ou deux chevaux ou à des bœufs de la tirer. On parle de charrette à bras quand celle-ci est poussée par un homme et non pas tirée.

Moyen de transport connu depuis l'antiquité, la charrette est destinée à transporter divers types de marchandises : foin, bois mort, pierres, récolte de fruits ou de légumes, etc. Sous la Révolution française, la charrette servait à transporter les condamnés à l'échafaud où était dressée la guillotine. Elle était alors complétée par des ridelles.

Fichier audio
Charrette tirée par un cheval en Roumanie
Des difficultés à utiliser ces médias ?

ExpressionModifier

  • « Être charrette » est une expression utilisée dans plusieurs milieux professionnels qui signifie être en retard dans son travail, ou « faire une charrette » : passer une nuit à travailler pour terminer un travail en dernière minute. Elle doit son origine aux étudiants en architecture des Beaux-arts de Paris, au XIXe siècle, qui passaient une nuit à travailler en commun et devaient transporter eux-mêmes dans une charrette[1] leurs panneaux d'exposition de plans, des ateliers vers la salle des rendus (l'actuel Palais des études), quand ils étaient en retard à un rendu d'exercice et que l'appariteur était déjà passé prendre les documents avec une charrette. Cette expression a été adoptée dans les pays anglophones[2].
  • Le bleu charrette correspond à la couleur bleue utilisée autrefois pour peindre les charrettes et qui était censée agir comme répulsif contre les insectes. Cette couleur, toujours utilisée pour peindre les contrevents en bois dans certaines régions, comme sur l'Île de Ré, avait une vertu insecticide par les pigments bleus toxiques utilisés anciennement[3].

Notes et référencesModifier

  1. Émile Zola raconte cette scène dans son roman L'Œuvre
  2. Voir notamment (en) l'article en anglais sur ce sujet.
  3. Voir l'entrée bleu charrette sur le Wiktionnaire

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

FictionsModifier