Ouvrir le menu principal

Attelage (hippomobile)

ensemble constitué par un véhicule hippomobile et le ou les chevaux qui assurent sa traction
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Attelage.

L'attelage est l’ensemble constitué par un véhicule hippomobile et le ou les chevaux qui assurent sa traction. Les différents attelages sont caractérisés par les animaux et la voiture utilisés ainsi que par la façon de les relier.

Acceptions du terme « attelage »Modifier

L’attelage peut être :

  • L'ensemble constitué par la voiture et le cheval ou les chevaux. Il y a nécessairement adéquation entre le type de voiture, ses caractéristiques, ses usages, et le nombre de chevaux, leur conformation. On distingue schématiquement les attelages de campagne, de ville ou de parc, de demi-gala et de gala.
  • L'ensemble des animaux attelés, généralement des chevaux, mais qui peuvent être aussi des mulets ou des mules, des ânes, des bœufs...
  • La manière d'atteler, recouvrant les diverses techniques pour relier l'animal à la voiture de manière optimale.

Types d’attelagesModifier

 
Coupé attelé « à la Daumont » (4 chevaux, 2 postillons). Série de cartes postales anglaises, Mariage à Gretna Green
  • Attelage à un (un cheval). La voiture est en général munie de deux limons (brancards) qui constituent la limonière. Le cheval placé entre les limons, au plus près de la voiture, est le limonier. Plusieurs chevaux peuvent être attelés à une voiture équipée de limons, soit à l'extérieur, soit devant le limonier.
  • Attelage à deux, ou en paire (deux chevaux) attachés de part et d'autre du timon.
Attelage en flèche, ou en tandem (deux chevaux, l'un devant l'autre)
  • Attelage à trois
Attelage d'évêque (trois chevaux de front)
Attelage en troïka (trois chevaux de front), le timonier au centre, plus grand et plus fort que les deux autres, va au trot. Les deux bricoliers, de chaque côté, vont au galop. Troïka signifie trio en russe.
Attelage en arbalète, deux chevaux attelés au timon (timoniers), le troisième devant (de volée), au centre. En Angleterre cet attelage s'appelle unicorn (« licorne ») et le cheval de volée, one horn (« une-corne »)
  • Attelage à quatre (quatre chevaux attelés deux à deux)
  • Attelage à six, à huit... (chevaux attelés deux à deux)
  • Attelage à la d'Aumont (ou Daumont), attelage à quatre ou à six qui n'utilise pas de cocher, mais des postillons montés. Les voitures attelées à la d'Aumont n'ont pas de siège de cocher. Ce sont traditionnellement des grands ducs, des victorias, des calèches et des landaus.
  • Attelage de poste, mené par un ou plusieurs postillons montés sur les porteurs.
  • Attelage de demi-poste, utilisant conjointement un cocher et un postillon.

Attelage en compétitionModifier

Article détaillé : Attelage (équitation).

La discipline en général qui consiste à savoir atteler, puis à conduire un attelage. Autrefois un métier, ce sont aujourd'hui des disciplines sportives : l'attelage, épreuves de parcours et de maniabilité avec différents types de voitures modernes, et l'attelage de tradition, où l'on utilise les voitures anciennes.

Le singe ou groomModifier

C'est le coéquipier du meneur. Son surnom de « singe » lui vient de sa mobilité dans ses différentes charges :

  • Il tient les chevaux à la tête le temps que le meneur s'installe et descende de la voiture.
  • En voiture il assure l’équilibre lors de passages difficiles ou il peut maintenir le meneur sur son siège.
  • Il gère le chronomètre lors des marathons.
  • Il surveille l’état du matériel afin de prévenir des accidents.
  • En compétition ses actions autorisées sont limitées : il ne doit pas parler au meneur en dressage ou maniabilité. En marathon, il peut être autorisé à descendre de la voiture selon les difficultés. Il est autorisé à aider de sa voix le meneur pour la direction et encourager les chevaux. Sur la zone d’obstacle, il pénalise le meneur s’il empêche une balise de tomber, de même s’il pose les pieds au sol. Il ne peut toucher aux guides sauf si le meneur chute. De même pour les freins.