Ouvrir le menu principal

District de Tharparkar
District de Tharparkar
Le district de Tharparkar (en rouge) au sein du Sind et du Pakistan.
Administration
Pays Drapeau du Pakistan Pakistan
Province Sind
Division Mirpur Khas
Chef-lieu Mithi
Démographie
Population 1 649 661 hab. (rec. 2017)
Densité 84 hab./km2
Géographie
Superficie 1 963 800 ha = 19 638 km2

Le district de Tharparkar (en ourdou : ضِلع تھرپارکر) est une subdivision administrative de la province du Sind au Pakistan. Constitué autour de sa capitale Mithi, le district est entouré par le district d'Umerkot au nord, l'Inde à l'est et au sud et les districts de Badin et de Mirpur Khas à l'ouest.

Créé en 1990, le district est le plus vaste de la province et compte près de 1,6 million d'habitants en 2017. Près de la moitié d'entre-eux sont hindous, soit la deuxième plus importante proportion au sein du Pakistan et la plus nombreuse communauté. Comptant une large frontière avec l'Inde, le district est isolé et pauvre. La population vit surtout de l'agriculture. C'est un fief politique du Parti du peuple pakistanais.

HistoireModifier

 
Vestiges du temple Gori, affilié au jaïnisme.

La région de Tharparkar a été sous la domination de diverses puissances au cours de l'histoire, notamment le Sultanat de Delhi puis l'Empire moghol, avant d'être est intégrée au Raj britannique en 1858.

Avant la création du Pakistan en 1947, la population de la zone était majoritairement hindoue. Au cours de la partition des Indes, elle se retrouve dans la nouvelle nation musulmane et les violences communautaires conduisent de nombreux hindous à l'exil. Dans le même temps, de nombreux musulmans venus d'Inde se voient attribuer des terres dans la région. Malgré tout, le district compte toujours une importante minorité hindoue[1].

Le district est créé en 1990 alors qu'il était auparavant intégré au sein du district de Mirpur Khas[1].

DémographieModifier

Lors du recensement de 1998, la population du district a été évaluée à 914 291 personnes, dont seuls 4 % d'urbains. Le taux d'alphabétisation était de 18 % environ, soit bien moins que les moyennes nationale et provinciale de 44 % et 45 % respectivement. Il se situait à 28 % pour les hommes et 7 % pour les femmes, soit un différentiel de 21 points, semblable aux 20 points de la province[2].

Le recensement suivant mené en 2017 pointe une population de 1 649 661 habitants, soit une croissance annuelle de 3,2 %, nettement supérieure aux moyennes nationale et provinciale de 2,4 %. Le taux d'urbanisation double pour s'établir à 8 %[3].

La langue la plus parlée du district est le Dhatki, dialecte du rajasthani, mais on trouve d'importantes minorités parlant sindhi et ourdou. De plus, le district comporte une très forte minorité hindouiste qui compte pour près de 40 % de la population[1]. C'est le deuxième plus fort taux de non-musulmans des districts pakistanais, après le district d'Umerkot, et la communauté hindoue la plus nombreuse.

AdministrationModifier

 
La capitale Mithi vue de nuit.

Le district est divisé en sept tehsils ainsi que 64 Union Councils[4].

Tehsil Population (rec. 2017)[5]
Chachro 351 263
Dahli 308 487
Diplo 147 978
Islamkot 244 662
Kaloi 118 030
Mithi 219 071
Nagar Parkar 260 170

Seules deux villes du district comptent plus de 20 000 habitants. La plus importante est la capitale Mithi, qui rassemble moins de 3 % de la population du district et 35 % de sa population urbaine. Avec la deuxième ville Chachro, elles comptent pour près de 53 % de la population urbaine. Parmi les autres villes plus petites du district, on trouve Chelhar, Kaantyo et Kaloi ou encore le village frontalier de Khokhrapar.

Ville Population (rec. 2017)[6]
Mithi 47 073
Chachro 23 336

Économie et éducationModifier

 
Une fille dans un village du district.

Le district de Tharparkar est l'un des plus pauvres et moins développés du Pakistan. Il est en effet excentré des grands centres et axes de communication, en plus d'être partiellement enclavé du fait de sa large frontière fermée avec l'Inde. Le climat semi-aride rend la population dépendante de la mousson pour l'agricultrice. Une large majorité de la population vit de la culture de la canne à sucre, divers fruits et légumes ou surtout de l'élevage de troupeaux de bêtes[1].

Selon un classement national de la qualité de l'éducation, le district se trouve parmi les pires du pays, avec une note de 30 sur 100 et une égalité entre filles et garçons de 64 %. Il est classé 128e sur 155 districts au niveau de la qualité des infrastructures scolaires[7].

PolitiqueModifier

Entre 2002 et 2018, le district est représenté par les quatre circonscriptions no 60 à 63 à l'Assemblée provinciale du Sind. Lors des élections législatives de 2008, elles sont remportées par trois candidats de la Ligue musulmane du Pakistan (Q) et un du Parti du peuple pakistanais[8], et durant les élections législatives de 2013, par trois candidats du Parti du peuple pakistanais et un de la Ligue musulmane du Pakistan (N)[9]. À l'Assemblée nationale, il est représenté par les deux circonscriptions no 229 et 230. Lors des élections législatives de 2008, elles ont été toutes deux remportées par des candidats de la Ligue musulmane du Pakistan (Q)[10], et durant les élections législatives de 2013, elles ont été toutes deux remportées par des candidats du Parti du peuple pakistanais[11].

Suite à la réforme électorale de 2018, le district est représenté par les deux circonscriptions no 221 et 222 à l'Assemblée nationale ainsi que les quatre circonscriptions no 54 à 57 de l'Assemblée provinciale. Lors des élections législatives de 2018, cinq sont remportées par des candidats du Parti du peuple pakistanais et une par la Grande alliance démocratique. Parmi eux, on trouve Mahesh Kumar Malani, le premier hindou élu directement par le peuple. Il a d'abord été en 2013 le premier hindou élu sur un siège provincial puis en 2018 le premier sur un siège national[12].

Résultats lors des élections législatives de 2018
Parti Voix
(national)
% Élus
nationaux
Élus
provinciaux
Parti du peuple pakistanais 189 103 49,31 % 2 3
Grande alliance démocratique 89 290 23,28 % 0 1
Mouvement du Pakistan pour la justice 72 884 19,00 % 0 0
Autres partis 6 197 1,62 % 0 0
Indépendants 26 049 6,79 % 0 0
Total exprimés (participation : 66,78 %) 383 523 100 % 2 4
Source : Commission électorale du Pakistan[13],[14].

RéférencesModifier

  1. a b c et d (en) PROFILE OF DISTRICT THARPARKAR tharparkar.gos.pk
  2. (en) Tharparkar District at a glance sur census.gov.pk.
  3. (en) Provisional province wise population by sex and rural/urban - Census - 2017 Pakistan sur pbscensus.gov.pk.
  4. (en) Tharparkar District UC List, MNA MPA Seats sur politicpk.com
  5. (en) Province wise provisional resultats of census - 2017, sur pbscensus.gov.pk. Consulté le 29 décembre 2018
  6. (en) Tharparkar Blockwise, pbscensus.gov.pk. Consulté le 29 décembre 2018
  7. (en) Pakistan District Education Rankings 2017 sur elections.alifailaan.pk
  8. (en) General election 2008 - Sindh Assembly sur le site officiel de la Commission électorale du Pakistan
  9. (en) General election 2013 - Sindh Assembly sur le site officiel de la Commission électorale du Pakistan
  10. (en) General election 2008 - National Assembly sur le site officiel de la Commission électorale du Pakistan
  11. (en) General election 2013 - National Assembly sur le site officiel de la Commission électorale du Pakistan
  12. (en) Imdad Soomro, « 3 Hindus elected from Muslim majority areas », sur The News International, (consulté le 13 octobre 2018)
  13. (en) NA-221 (Tharparkar 1) sur le site de la Commission électorale du Pakistan.
  14. (en) NA-222 (Tharparkar 2) sur le site de la Commission électorale du Pakistan.

Voir aussiModifier