Championnats du monde de biathlon 2008

Championnats du monde de biathlon 2008
Logo officiel de la compétition sur ce drapeau
Généralités
Sport Biathlon
Organisateur(s) Union internationale de biathlon
Éditions 46e
Lieu(x) Östersund, Suède
Date -
Épreuves 11

Navigation

La 46e édition des championnats du monde de biathlon se déroulent du 8 au à Östersund dans la province du Jämtland au centre de la Suède. C'est la seconde fois que la ville accueille l'événement annuel après l'édition 1970. Le rendez-vous est organisé dans le cadre de la coupe du monde de biathlon 2008 ; chaque épreuve attribue donc des points comptant pour les différents classements de cette dernière compétition.

Après les neuf jours de compétitions, l'Allemagne termine en tête du tableau notamment grâce aux performances de ses représentantes. Cependant, l'environnement des championnats est entaché par les prémices d'une affaire dans laquelle le biathlon et plus particulièrement le biathlon allemand est directement accusé de pratiques dopantes.

Une ambiance pesanteModifier

Depuis le début du mois de janvier, plusieurs médias allemands et autrichiens relayent des rumeurs selon lesquelles des sportifs parmi lesquels des biathlètes auraient eu recours aux services du laboratoire autrichien Humanplasma lui-même impliqué dans une enquête diligentée par l'Agence mondiale antidopage[1]. Il est en effet reproché à ce laboratoire de pratiquer le dopage sanguin[2].

Durant les championnats, plusieurs biathlètes sont directement désignés dans une lettre anonyme adressée à un quotidien autrichien[3]. Les sportifs visés récusent immédiatement ces accusations et une plainte est rapidement rédigée pour dénonciation calomnieuse[3],[4].

Le biathlon allemand faisant l'objet de ses accusations, c'est le biathlon tout court qui est menacé l'Allemagne étant le principal bailleur de fond de ce sport[5]. Outre ses accusations, l'annonce pendant les Mondiaux de la suspension à vie pour dopage de la Finlandaise Kaisa Varis contribue à nuancer le bon déroulement global de ces championnats.

OrganisationModifier

ProgrammeModifier

Onze épreuves disputées[6] :

 
Le stade accueillant les compétitions
  • Samedi  :
    • Sprint femmes (11h00)
    • Sprint hommes (14h15)
  • Dimanche  :
    • Poursuite femmes (12h00)
    • Poursuite hommes (14h15)
  • Mardi  :
    • Relais mixte (14h15)
  • Jeudi  :
    • Individuel femmes (14h00) (*)
    • Individuel hommes (17h15)
  • Samedi  :
    • Relais hommes (12h00)
    • Mass start femmes (15h00)
  • Dimanche  :
    • Mass start hommes (12h00)
    • Relais femmes (14h30)

(*) Initialement prévu le mercredi à 17h15, l'Individuel féminin est reporté au lendemain à 14h à cause du fort vent soufflant sur le site.

Délégations présentesModifier

Code CIO Nation Hommes Femmes
GER   Allemagne 8 8
ARG   Argentine 1 0
AUS   Australie 1 0
AUT   Autriche 6 1
BEL   Belgique 4 2
BLR   Biélorussie 5 6
BIH   Bosnie-Herzégovine 2 1
BUL   Bulgarie 5 5
CAN   Canada 4 4
CHN   Chine 4 5
KOR   Corée du Sud 2 2
CRO   Croatie 1 2
EST   Estonie 5 5
USA   États-Unis 5 4
FIN   Finlande 5 5
FRA   France 8 8
GRE   Grèce 3 0
GRL   Groenland 2 0
HUN   Hongrie 3 0
 
Code CIO Nation Hommes Femmes
ITA   Italie 5 5
JPN   Japon 2 2
KAZ   Kazakhstan 6 6
LAT   Lettonie 5 4
LTU   Lituanie 0 1
MDA   Moldavie 1 0
NOR   Norvège 8 8
NED   Pays-Bas 1 0
POL   Pologne 5 5
CZE   République tchèque 5 5
ROM   Roumanie 0 4
GBR   Royaume-Uni 5 2
RUS   Russie 8 8
SRB   Serbie 4 0
SVK   Slovaquie 5 5
SLO   Slovénie 4 5
SWE   Suède 6 6
SUI   Suisse 5 1
UKR   Ukraine 7 7

Tableau des médaillesModifier

 
Cérémonie de remise des médailles de l'épreuve du relais mixte
Médailles Pays        
1   Allemagne 5 1 2 8
2   Norvège 3 5 1 9
3   Russie 3 3 5 11
4   Ukraine 0 1 2 3
5   Biélorussie 0 1 0 1
6   France 0 0 1 1

Tout comme l'édition précédente organisée à Antholz, l'Allemagne termine les championnats à la première place du tableau des médailles. Elle remporte cependant la quasi-totalité de ses médailles dans les épreuves féminines que le pays domine en gagnant quatre des cinq médailles d'or mises en jeu. L'Allemagne ne remporte en revanche que deux médailles de bronze chez les hommes. Les épreuves masculines sont en effet dominées par les biathlètes norvégiens et russes. Ainsi, le Norvégien Ole Einar Bjørndalen réussit à remporter cinq médailles en cinq épreuves disputées tandis que son compatriote Emil Hegle Svendsen et le Russe Maxim Tchoudov enlèvent deux titres mondiaux chacun. Chez les femmes, les grandes dames de ces mondiaux sont allemandes. Andrea Henkel et Magdalena Neuner remportent en effet trois médailles d'or tandis que la Russe Ekaterina Iourieva et l'Ukrainienne Oksana Khvostenko montent à trois reprises sur le podium.

Toujours médaillée depuis 1998, la France évite le zéro pointé en enlevant une médaille de bronze lors de l'ultime épreuve. Triple médaillé en 2007, la Suède, pays hôte, ne remporte quant à elle aucune récompense.

PodiumsModifier

FemmesModifier

Épreuve Médaille d'or Médaille d'argent Médaille de bronze
Sprint
7,5 km
  Andrea Henkel   Albina Akhatova   Oksana Khvostenko
Poursuite
10 km
  Andrea Henkel   Ekaterina Iourieva   Albina Akhatova
Individuel
15 km
  Ekaterina Iourieva   Martina Glagow   Oksana Khvostenko
Mass start
12,5 km
  Magdalena Neuner   Tora Berger   Ekaterina Iourieva
Relais
4 × 6 km
  Allemagne
Martina Glagow
Andrea Henkel
Magdalena Neuner
Kati Wilhelm
  Ukraine
Oksana Yakovleva
Vita Semerenko
Valj Semerenko
Oksana Khvostenko
  France
Delphyne Peretto
Marie-Laure Brunet
Sylvie Becaert
Sandrine Bailly

HommesModifier

Épreuve Médaille d'or Médaille d'argent Médaille de bronze
Sprint
10 km
  Maxim Tchoudov   Halvard Hanevold   Ole Einar Bjørndalen
Poursuite
12,5 km
  Ole Einar Bjørndalen   Maxim Tchoudov   Alexander Wolf
Individuel
20 km
  Emil Hegle Svendsen   Ole Einar Bjørndalen   Maxim Maksimov
Mass start
15 km
  Emil Hegle Svendsen   Ole Einar Bjørndalen   Maxim Tchoudov
Relais
4 × 7,5 km
  Russie
Ivan Tcherezov
Nikolay Kruglov
Dmitri Iarochenko
Maxim Tchoudov
  Norvège
Emil Hegle Svendsen
Rune Bratsveen
Halvard Hanevold
Ole Einar Bjørndalen
  Allemagne
Michael Rösch
Alexander Wolf
Andreas Birnbacher
Michael Greis

MixteModifier

Épreuve Médaille d'or Médaille d'argent Médaille de bronze
Relais
2 × 6 km F + 2 × 7,5 km H
  Allemagne
Sabrina Buchholz
Magdalena Neuner
Andreas Birnbacher
Michael Greis
  Biélorussie
Liudmila Kalinchik
Daria Domratchawa
Rustam Valiullin
Siarhieï Novikaw
  Russie
Svetlana Sleptsova
Oksana Neupokoeva
Nikolay Kruglov
Dmitri Iarochenko

Résultats détaillésModifier

Sprint femmesModifier

Rang Biathlète Temps / Retard Pénalité(s)
1   Andrea Henkel 19 min 43 s 1 0
2   Albina Akhatova + 12 s 7 0
3   Oksana Khvostenko + 23 s 2 0
4   Tora Berger + 30 s 1 1
5   Sandrine Bailly + 31 s 7 1
6   Svetlana Sleptsova + 35 s 6 1
7   Magdalena Gwizdon + 38 s 7 0
8   Julie Bonnevie-Svendsen + 39 s 2 0
Auteur d'un sans faute, l'Allemande Andrea Henkel enlève son troisième titre mondial en carrière et son cinquième toutes épreuves confondues. Elle devance la Russe Albina Akhatova également auteur d'un sans faute et qui avait fait son retour à la compétition un mois plus tôt à Ruhpolding après une grossesse. La troisième place revient à l'Ukrainienne Oksana Khvostenko qui décroche à cette occasion la première médaille mondiale individuelle de sa carrière.
Résultats officiels

Sprint hommesModifier

Rang Biathlète Temps / Retard Pénalité(s)
1   Maxim Tchoudov 22 min 25 s 4 0
2   Halvard Hanevold + 19 s 8 0
3   Ole Einar Bjørndalen + 30 s 0 2
4   Ivan Tcherezov + 35 s 8 1
5   Michael Rösch + 43 s 5 1
6   Michal Slesingr + 55 s 7 0
7   Daniel Graf + 58 s 5 1
8   Andreas Birnbacher + 1 min 00 s 4 0
Parti après ses concurrents en toute fin de course (avec le dossard 96), le Russe Maxim Tchoudov conquiert sa première couronne mondiale individuelle à 25 ans. Réalisant un tir parfait et auteur du second temps de ski, il devance un duo norvégien composé de Halvard Hanevold et d'Ole Einar Bjørndalen. Le premier, âgé de 36 ans, a longtemps occupé la tête de la course puisque parti avec le dossard 22. Il obtient néanmoins la treizième médaille mondiale de sa carrière. Malgré deux fautes au tir, Ole Einar Bjørndalen décroche une nouvelle récompense grâce au meilleur temps de ski.
Résultats officiels

Poursuite femmesModifier

Rang Biathlète Temps / Retard Pénalité(s)
1 1   Andrea Henkel 28 min 56 s 0 0
2 9   Ekaterina Iourieva + 20 s 5 0
3 2   Albina Akhatova + 38 s 5 0
4 4   Tora Berger + 55 s 7 1
5 5   Sandrine Bailly + 55 s 9 2
6 17   Magdalena Neuner + 1 min 44 s 1 4
7 14   Martina Glagow + 2 min 13 s 0 1
8 6   Svetlana Sleptsova + 2 min 20 s 8 3
Le n° de dossard, déterminé par les résultats du sprint, est précisé avant le nom
Déjà victorieuse du sprint la veille, l'Allemande Andrea Henkel récidive dans la poursuite grâce à un nouveau sans faute. Elle domine la course de bout en bout en conservant plus de 20 secondes d'avance sur un duo russe composé d'Ekaterina Iourieva et d'Albina Akhatova. Réalisant toutes deux des tirs parfaits, la première prend l'avantage sur sa compatriote au bénéfice d'un meilleur temps de ski. Iourieva décroche à cette occasion la première médaille mondiale de sa carrière tandis que Henkel enlève sa quatrième couronne mondiale.
Résultats officiels

Poursuite hommesModifier

Rang Biathlète Temps / Retard Pénalité(s)
1 3   Ole Einar Bjørndalen 31 min 04 s 5 2
2 1   Maxim Tchoudov + 10 s 1 4
3 19   Alexander Wolf + 42 s 8 1
4 10   Dmitri Iarochenko + 50 s 0 2
5 6   Michal Slesingr + 52 s 5 0
6 20   Simon Fourcade + 52 s 6 1
7 5   Michael Rösch + 58 s 0 2
8 3   Ivan Tcherezov + 58 s 2 3
Le n° de dossard, déterminé par les résultats du sprint, est précisé avant le nom
Médaillé de bronze sur le sprint, le Norvégien Ole Einar Bjørndalen enlève son huitième sacre mondial individuel sur cette poursuite. Se distinguant du Français Raphaël Poirée, il devient le biathlète le plus titré individuellement aux Mondiaux. Malgré quatre tours de pénalité, le Russe Maxim Tchoudov décroche l'argent après l'or remporté la veille sur le sprint. La troisième place revient à l'Allemand Alexander Wolf qui, bien que parti avec le dossard 19 et 54 secondes de retard sur le podium provisoire, remonte son handicap grâce à un 19/20 au tir. Il obtient là sa première médaille mondiale en carrière.
Résultats officiels

Relais mixteModifier

Rang Pays Temps / Retard Pénalité(s) / Pioche(s)
1   Allemagne 1 h 12 min 20 s 54 0 + 6
2   Biélorussie + 52 s 6 0 + 4
3   Russie + 1 min 02 s 9 1 + 9
4   Suède + 1 min 06 s 8 0 + 9
5   Italie + 1 min 24 s 9 0 + 7
6   Pologne + 1 min 44 s 5 1 + 9
7   France + 1 min 45 s 9 0 + 12
8   Norvège + 2 min 49 s 5 0 + 8
En l'absence de nombreuses têtes d'affiche, certaines nations n'alignent pas de relais suffisamment compétitif pour prétendre à une médaille, à l'image des quatuors norvégiens ou français. Malgré la défection de sa double championne du monde Andrea Henkel, l'Allemagne décroche la médaille d'or en devançant le relais biélorusse auteur du meilleur tir d'ensemble sur la course avec seulement quatre pioches. La Russie décroche le bronze en devançant le relais suédois champion du monde en titre qui avait pourtant aligné son équipe type.
Résultats officiels

Individuel femmesModifier

Rang Biathlète Temps / Retard Pénalité(s)
1   Ekaterina Iourieva 44 min 23 s 8 0
2   Martina Glagow + 1 min 13 s 3 1
3   Oksana Khvostenko + 2 min 24 s 4 1
4   Tora Berger + 2 min 28 s 5 2
5   Tatiana Moiseeva + 2 min 40 s 5 1
6   Teja Gregorin + 3 min 03 s 0 1
7   Iana Romanova + 3 min 04 s 6 1
8   Natalia Levchenkova + 3 min 22 s 8 1
Auteur de l'unique sans faute de l'épreuve et grâce au quatrième temps de ski, la Russe Ekaterina Iourieva remporte largement la médaille d'or, le premier titre de sa carrière. Elle devance l'Allemande Martina Glagow et l'Ukrainienne Oksana Khvostenko qui décroche sa seconde médaille de bronze depuis le début des championnats.
Résultats officiels

Individuel hommesModifier

Rang Biathlète Temps / Retard Pénalité(s)
1   Emil Hegle Svendsen 51 min 51 s 9 1
2   Ole Einar Bjørndalen + 31 s 4 2
3   Maxim Maksimov + 34 s 8 0
4   Simon Fourcade + 1 min 05 s 4 1
5   Maxim Tchoudov + 1 min 22 s 0 3
6   Christian de Lorenzi + 1 min 34 s 7 1
7   Zdeněk Vítek + 1 min 40 s 6 2
8   Rustam Valiullin + 1 min 48 s 6 2
Âgé de 22 ans, le Norvégien Emil Hegle Svendsen remporte sa première médaille mondiale individuelle. Auteur d'un 19/20 au tir, il devance le vice-champion olympique de la discipline et leader du classement général de la coupe du monde son compatriote Ole Einar Bjørndalen (qui décroche sa troisième médaille individuelle en trois courses). La médaille de bronze revient au Russe Maxim Maksimov qui, à 28 ans, monte sur son premier podium international après 7 courses parmi l'élite mondiale. Ce dernier a réalisé le seul tir parfait de la course.
Résultats officiels

Relais hommesModifier

Rang Pays Temps / Retard Pénalité(s) /
Pioche(s)
1   Russie 1 h 21 min 00 s 7 0 + 5
2   Norvège + 49 s 2 0 + 7
3   Allemagne + 1 min 42 s 5 2 + 14
4   Autriche + 1 min 42 s 9 0 + 10
5   France + 2 min 41 s 3 0 + 8
6   Suède + 3 min 11 s 0 3 + 10
7   République tchèque + 3 min 45 s 4 0 + 14
8   Biélorussie + 4 min 09 s 5 0 + 9
Auteur du meilleur tir d'ensemble, le relais russe conserve son titre acquis l'an passé avec les mêmes quatre relayeurs. C'est d'ailleurs tout le podium qui est similaire à l'édition 2007 puisque les Russes devancent les Norvégiens et les Allemands. Un peu moins efficace au tir que les vainqueurs, le relais norvégien obtient néanmoins la médaille d'argent avec une avance confortable sur la troisième place. En battant les Autrichiens lors du sprint final, les biahlètes allemands s'emparent de la médaille de bronze malgré un tir défaillant notamment lors du troisième relais.
Résultats officiels

Mass start femmesModifier

Rang Biathlète Temps / Retard Pénalité(s)
1   Magdalena Neuner 39 min 36 s 5 4
2   Tora Berger + 3"0 1
3   Ekaterina Iourieva + 29 s 5 2
4   Vita Semerenko + 33 s 6 1
5   Helena Jonsson + 51 s 0 2
6   Martina Glagow + 57 s 0 3
7   Liu Xianying + 57 s 5 3
8   Kati Wilhelm + 1 min 01 s 5 4
Auteur de deux premiers tirs couchés parfaits, l'Allemande Magdalena Neuner dispose d'une confortable avance sur ses poursuivantes à l'approche des tirs debout. Mais quatre fautes permettent à la Norvégienne Tora Berger de revenir dans le sillage de Neuner à l'entame de l'ultime boucle. Cette dernière parvient à distancer Berger dans les derniers hectomètres et enlève donc la victoire finale. Magdalena Neuner obtient sa cinquième couronne mondiale tandis que Tora Berger ouvre son compteur dans ses Mondiaux après trois quatrièmes places. La Russe Ekaterina Iourieva remporte le bronze, la troisième récompense de la biathlète dans ces championnats.
Résultats officiels

Mass start hommesModifier

Rang Biathlète Temps / Retard Pénalité(s)
1   Emil Hegle Svendsen 36 min 12 s 6 1
2   Ole Einar Bjørndalen + 0 s 4 1
3   Maxim Tchoudov + 24 s 9 3
4   Maxim Maksimov + 40 s 5 0
5   Halvard Hanevold + 1 min 04 s 2 1
6   Dmitri Iarochenko + 1 min 22 s 7 4
7   Vincent Defrasne + 1 min 23 s 0 2
8   Ivan Tcherezov + 1 min 31 s 3 3
Déjà sacré champion du monde sur l'individuel, le Norvégien Emil Hegle Svendsen conquiert son second titre mondial en réalisant un 19/20 tout comme son compatriote Ole Einar Bjørndalen médaillé d'argent. Au coude à coude durant toute la course, Svendsen règle son aîné au sprint final, Bjørndalen, qui décroche un cinquième podium en cinq courses. La médaille de bronze est remportée par le Russe Maxim Tchoudov qui, malgré trois fautes au tir, parvient à remporter une quatrième médaille grâce au meilleur temps de ski.
Résultats officiels

Relais femmesModifier

Rang Pays Temps / Retard Pénalité(s) / Pioche(s)
1   Allemagne 1 h 10 min 12 s 6 1 + 9
2   Ukraine + 30 s 9 0 + 4
3   France + 1 min 35 s 7 2 + 13
4   Russie + 1 min 39 s 4 0 + 8
5   Biélorussie + 1 min 46 s 4 0 + 6
6   Norvège + 2 min 05 s 7 1 + 8
7   Pologne + 2 min 15 s 4 0 + 8
8   Suède + 2 min 15 s 6 1 + 8
Idéalement lancé par deux sans fautes de la part de Martina Glagow et Andrea Henkel, le relais allemand remporte facilement la médaille d'or malgré les fautes commises par les deux dernières relayeuses Magdalena Neuner et Kati Wilhelm. Emmené par leur double médaillée Oksana Khvostenko, le relais ukrainien tire les bénéfices du meilleur tir d'ensemble de la course pour décrocher la médaille d'argent. Retardé par un problème de carabine lors du relais d'Albina Akhatova, le quatuor russe parvient à recoller au relais biélorusse lors de la dernière boucle. Réussissant à le distancer, il est cependant rattrapé par le relais français emmené par Sandrine Bailly. Bien que partie avec une quinzaine de secondes de retard à l'issue de l'ultime tir, cette dernière revient à hauteur du relais russe qu'elle distance finalement pour décrocher la médaille de bronze.
Résultats officiels

Notes et référencesModifier

  1. « Une nouvelle bombe ? », sur eurosport.fr, 15 janvier 2008.
  2. « Ski de fond - Dopage - Humanplasma fait du bruit », sur lequipe.fr, 16 janvier 2008.
  3. a et b « Ski/Biathlon - Dopage - 31 athlètes mis en cause », sur lequipe.fr, 16 février 2008.
  4. « Ski/Biathlon - Dopage - La DSV porte plainte », sur lequipe.fr, 19 février 2008.
  5. « Une bombe bientôt », sur ski-nordique.net, 1er février 2008.
  6. (en) Competition programme, site de l'Union internationale de biathlon.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier