Ouvrir le menu principal

Championnat de Belgique de football D2 1929-1930

compétition de football
Division 1
1929-1930
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) URBSFA
Édition 16e
Lieu(x) Drapeau de la Belgique Belgique
Date du au
Participants 14 clubs
Matchs joués 182 matches
Statut des participants Amateur
Hiérarchie
Hiérarchie 2e niveau
Niveau supérieur Div. d'Honneur 1929-1930
Niveau inférieur Promotion 1929-1930

Palmarès
Tenant du titre R. FC Brugeois
Promu(s) en début de saison 3:
R. Charleroi SC
Racing FC Montegnée
SK Roeselare
Relégué(s) en début de saison 2
ARA La Gantoise
R. Tilleur FC
Vainqueur Racing FC Montegnée
Promu(s) 2
Racing FC Montegnée
+
Tubantia FAC
Relégué(s) 3:
White Star Woluwé AC
Vilvorde FC
R. CS Verviétois
Buts TOTAL: 810 buts

Navigation

Cette page présente la seizième édition du championnat Division 1 (D2) belge.

Le Racing Football Club Montegnée "déboule" de Promotion (D3) et remporte le titre. Le matricule 77 gagne ainsi le droit de rejoindre la Division d'Honneur après ce qui n'est alors que sa 6e saison en séries nationales. Montegnée devient ainsi le cinquième club de la Province de Liège à atteindre la plus haute division belge.

L'autre promu est le Tubantia Football & Athletic Club, qui dispute sa 4e saison en "nationales", et qui rejoint l'élite pour la première fois. Le "Tubantia" est alors le septième "Anversois" à monter en Division d'Honneur. Ces deux nouveaux montants vers l'élite belge portent à 34 le nombre de club différents y ayant évolué.

Outre Montegnée, les deux autres promus assurent leur maintien. Par contre, le Royal Club Sportif Verviétois, bon dernier, doit descendre au 3e niveau national pour la première fois. Le White Star Woluwé Athletic Club et le Vilvorde Football Club accompagnent le matricule 8.

Clubs participantsModifier

Quatorze clubs prennent part à cette édition, soit le même nombre que lors de la saison précédente.

Clubs participant à la saison 1929-1930 du championnat de Division 1
# Nom[note 1] Mat. Ville Stades En D2 depuis Total en D2 S. précédente
1 Association Royale Athlétique La Gantoise 7 Gentbrugge Jules Ottendstadion 1929-1930 (1re) 5 saisons Div. d'Honneur 13e
2 Royal Tilleur Football Club 21 Ougrée stade du Pont d'Ougrée 1929-1930 (1re) 14 saisons Div. d'Honneur 14e
3 Cercle Sportif La Forestoise 51 Forest stade communal 1927-1928 (3e) 7 saisons 6e
4 Royal Club Sportif Verviétois 8 Verviers ?? 1926-1927 (4e) 8 saisons 10e
5 White Star Woluwe Athletic Club 47 Woluwe-St-L. rue de Kelle 1925-1926 (5e) 7 saisons 11e
6 Royal Football Club Liégeois 4 Rocourt stade Vélodrome 1924-1925 (6e) 13 saisons 9e
7 Royal Uccle Sport 15 Uccle chaussée de Neerstalle 1923-1924 (7e) 12 saisons 4e
8 Lyra Turn en Sportvereniging 52 Lierre Lyrastadion, Mechelsesteenweg 1913-1914 (12e) 12 saisons 3e
9 Football Club Turnhout 148 Turnhout ?? 1925-1926 (5e) 5 saisons 5e
10 Vilvorde Football Club 49 Vilvorde ?? 1928-1929 (2e) 4 saisons 7e
11 Tubantia Football Athletic Club 64 Borgerhout Rivierenhof 1927-1928 (2e) 2 saisons 8e
12 Sportkring Roulers 134 Roulers Schierveld 1929-1930 (1re) 1 saison 1re Promotion Série A
13 Charleroi Sporting Club 22 Charleroi rue du Spinoy 1929-1930 (1re) 2 saisons 1re Promotion Série B
14 Racing Football Club Montegnée 77 Montegnée ?? 1929-1930 (1re) 3 saisons 1re Promotion Série C

LocalisationsModifier

Localisation des clubs engagés en Division 1 1929-1930

Localisation des clubs bruxelloisModifier

 

Les 3 cercles bruxellois sont :
(8) CS La Forestoise
(9) Uccle Sport
(14) White Star AC

Localisation des clubs liégeoisModifier

 

Les 3 cercles liégeois sont :
(1) FC Liégeois
(4) Racing FC Montegnée
(11) R. Tilleur FC

ClassementModifier

  • Le nom des clubs est celui employé à l'époque
Légende
Abréviations

  : Relégué de Division d'Honneur 1928-1929

  : Promus de Promotion 1928-1929

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
1 RACING FC MONTEGNEE   37 26 16 5 5 70 36 +34
2 Tubantia FAC 36 26 15 6 5 82 39 +43
3 CS La Forestoise 34 26 14 6 6 70 42 +28
4 ARA La Gantoise   33 26 14 5 7 81 46 +35
5 R. FC Liégeois 29 26 13 3 10 61 51 +10
6 FC Turnhout 28 26 13 2 11 62 51 +11
7 R. Tilleur FC   27 26 10 7 9 59 48 +11
8 TSV Lyra 27 26 11 5 10 60 62 -2
9 R. Uccle Sport 26 26 8 10 8 44 55 -11
10 R. Charleroi SC   24 26 9 6 11 45 50 -5
11 SK Roulers 23 26 10 3 13 51 60 -9
12 White Star Woluwé AC 18 26 6 6 14 56 67 -11
13 Vilvorde FC 16 26 7 2 17 42 85 -43
14 R. CS Verviétois 6 26 3 0 23 27 118 -91

Déroulement de la saisonModifier

Résultats des rencontresModifier

Tableau de résultats
Résultats (▼dom., ►ext.) 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14
- - - - - - - - - - - - -
- - - - - - - - - - - - -
- - - - - - - - - - - - -
- - - - - - - - - - - - -
- - - - - - - - - - - - -
- - - - - - - - - - - - -
- - - - - - - - - - - - -
- - - - - - - - - - - - -
- - - - - - - - - - - - -
- - - - - - - - - - - - -
- - - - - - - - - - - - -
- - - - - - - - - - - - -
- - - - - - - - - - - - -
- - - - - - - - - - - - -
  • Victoire à domicile
  • Match nul
  • Victoire à l'extérieur

Meilleur buteurModifier

Récapitulatif de la saisonModifier

Répartition des clubs partitipants par province
  Région flamande (5) Province de Brabant (4)[noteDuModele 1]   Région wallonne (5)
  Province d'Anvers 3   Région de Bruxelles-Capitale 3   Province de Hainaut 1
  Province de Flandre-Occidentale 1   Province du Brabant flamand 1   Province de Liège 4
  Province de Flandre-Orientale 1   Province du Brabant wallon 0   Province de Luxembourg 0
  Province de Limbourg 0     Province de Namur 0
  1. Au niveau footballistique, la province de Brabant est toujours unitaire malgré sa partition territoriale en 1995.


Montée / RelégationModifier

Le Racing FC Montegnée et le Tubantia FAC montent en Division d'Honneur.

Le White Star Woluwé AC, Vilvorde FC et le R. CS Verviétois sont relégués en Promotion. Ces trois clubs cèdent leur place au CS Schaerbeekois, au Belgica FC Edegem et à l'Excelsior FC Hasselt.

Début en D2Modifier

Un club joue pour la première fois au 2e niveau national du football belge. Il est le 54e club différent à y apparaître.

Jeudi noirModifier

Quelques semaines après le début de cette saison, le jeudi , les cours de la Bourse de New York s'effondrent. Jusqu'au mardi suivant, les choses ne font que s'aggraver. Le 24 entre dans l'Histoire comme le "Black Thursday", le jeudi noir. Le terrible krach boursier entraîne la ruine de milliers de petits épargnants et/ou actionnaires, provoque la faillite de nombreuses banques et précipite l'économie dans une grave situation de crise. C'est tout le système financier, mis en place après la Première Guerre mondiale qui s'écroule. Celui des emprunts, d'État et privés, parfois gigantesques, dépourvus des garanties suffisantes. La spéculation boursière fait son travail d'érosion et de sape.

La crise économique et sociale qui en découle reste dans l'Histoire comme la Grande Dépression. Dans de très nombreux pays, le chômage atteint des sommets. La nouvelle catégorique sociale, née après le 1er conflit mondial, la "classe moyenne", tout comme la classe ouvrière, en subissent les principales conséquences: perte d'emploi, appauvrissement et même, selon les endroits, la famine.

De ces difficiles événements découle tout l'enchaînement des événements des années 1930. Certains États cherchent des solutions démocratiques et sociales mais d'autres sombrent dans la dictature en croyant aux promesses du Nationalisme extrême.

Dans le monde du football, les grandes épreuves économiques et sociales qui s'annoncent et se confirment confortent sur leurs positions les dirigeants opposés au professionnalisme. Si la Fédération française ose franchir le bas, l'URBSFA y reste farouchement opposée.

Première Coupe du mondeModifier

À la fin de cette saison, se déroule la première Coupe du monde de football en juillet 1930. La FIFA, par l'entremise des Français Jules Rimet pour la partie "politique" et Henri Delaunay d'un point de vue plus "technique", fait aboutir son ambitieux projet qui traînait dans les cartons et les réunions depuis de longues années.

Mais si l'épreuve se déroule dès 1930, et ne reste pas un "projet" pour d'autres longues années, elle le doit en grande partie à la Fédération belge de football[1].

Alors que toutes les Fédérations européennes hésitent à envoyer une équipe de l'autre côté de l'Atlantique, l'URBSFA prend le "risque" et officialise sa participation. Cela incite trois autres nations à en faire de même : la France, la Roumanie et la Yougoslavie. Jusqu'à l'initiative belge, seules des Fédérations américaines avaient répondu à l'appel de la FIFA.

Lors de ce premier tournoi mondial, les Diables Rouges subissent deux défaites. Mais l'essentiel n'était sans doute pas dans les résultats mais bien dans la participation.

NotesModifier

  1. Le nom des clubs est celui employé à l'époque.
  1. "50 ans de Coupe du monde", par Christian Hubert

SourcesModifier