Ouvrir le menu principal

Château de Couzan

château fort français

Château de Couzan
Image illustrative de l’article Château de Couzan
Type Château fort
Début construction XIIIe siècle
Propriétaire actuel La Diana
Destination actuelle vestiges
Protection Logo monument historique Classé MH (1890)[1]
Coordonnées 45° 43′ 41″ nord, 3° 58′ 09″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Commune Sail-sous-Couzan

Géolocalisation sur la carte : Loire

(Voir situation sur carte : Loire)
Château de Couzan

Géolocalisation sur la carte : Rhône-Alpes

(Voir situation sur carte : Rhône-Alpes)
Château de Couzan

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Couzan

Le château de Couzan est une forteresse bâtie sur un éperon rocheux à l'ouest de Sail-sous-Couzan (Loire) dans les Monts du Forez au-dessus du Lignon du Forez. La châtellenie de Couzan était la plus importante du comté de Forez.

HistoriqueModifier

  • XIe siècle : la famille de Semur (Damas) fait construire le premier poste de défense.
  • XVe siècle : la famille de Lévis reprend la forteresse, à la suite du mariage en 1428[2] d'Eustache de Levis avec Alix de Couzan, fille de Hugues VI, baron de Damas-Couzan, dit « Hugues VI de Damas ».
  • XVIIe siècle : le château est acquis par la famille de Luzy en 1622. Cette dernière reprend le nom de marquis de Couzan et premier baron du Forez. Cette branche des Luzy s'éteint à la fin du XVIIIe siècle. Le château sera repris par Marthe de Luzy-Couzan, fille de Balthazar de Luzy-Couzan, qui épousera Antoine François de Thy de Milly. Le château restera dans la famille des Comtes de Thy de Milly jusqu'en 1932.
  • 1932 : acquisition par la société savante La Diana, qui entreprend de gros travaux de restauration, le château étant resté inhabité depuis la Révolution.
 
Façade est du château.

Le site constitué par les abords du château a été inscrit monument historique le alors que les vestiges du château étaient classés depuis le [1].

ArchitectureModifier

Le château est composé de quatre enceintes autour d'un donjon du XIIIe siècle. Au Moyen Âge, on utilisait au château de Couzan une pierre de taille, carrée, dans laquelle était creusée une cuvette : c'était la pierre à Dîme. Chaque paysan devait au seigneur une partie de sa récolte qu'il jetait dans la dîme. Sur chaque face de la pierre sont gravés des visages entourés d'un soleil. Les années de bonnes récoltes, représentées par un soleil souriant et les années de famine par un soleil grimaçant. Cette pierre a inspiré en 1971 l'emblème de la commune de Sail-sous-Couzan, la tête solaire.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Maurice Bessey, Le château de Couzan : notice historique et descriptive accompagnée de nombreux dessins, éditions A. Robat, Châlons-sur-Marne, 1911. (lire en ligne)
  • Christophe Mathevot, Couzan, In : L’Armorial Guillaume Revel, châteaux, villes et bourgs du Forez au XVe siècle, Documents d’archéologie en Rhône-Alpes et en Auvergne, DARA n°35, Lyon, Alpara, 2011, p.458-469 (lire en ligne)  

FilmographieModifier

On peut voir le château de Couzan dans un documentaire sur le Forez au Moyen Âge, commenté par l'historienne, médiéviste et ingénieur Marguerite Gonon :

Le Moyen Âge réalisé par Jean-Michel Barjol, raconté par Marguerite Gonon, 1986 réédité en DVD en 2008.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. a et b Notice no PA00117572, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Christophe Mathevot, Couzan, In : L’Armorial Guillaume Revel, châteaux, villes et bourgs du Forez au XVe siècle, Documents d’archéologie en Rhône-Alpes et en Auvergne, DARA n°35, Lyon, Alpara, 2011, p.458-469