Cardiologie

spécialité médicale qui étudie le cœur et ses maladies

La cardiologie (du grec καρδίᾱ kardiā, "cœur" et -λογία -logia, "étude") est une branche de la médecine qui traite des troubles du cœur ainsi que de certaines parties du système circulatoire. Le domaine comprend le diagnostic médical et le traitement des malformations cardiaques congénitales, des maladies coronariennes, de l'insuffisance cardiaque, des cardiopathies valvulaires et de l'électrophysiologie. Les médecins spécialisés dans ce domaine de la médecine sont appelés cardiologues. Les cardiologues pédiatres sont des pédiatres spécialisés en cardiologie. Les médecins spécialisés en chirurgie cardiaque sont appelés chirurgiens cardiothoraciques ou chirurgiens cardiaques, une spécialité de la chirurgie générale.

Cardiologie
Diagram of the human heart (cropped) es.svg
Sous-classe de
Partie de
Pratiqué par
Cardiologue (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Objet

Bien que le système cardiovasculaire soit inextricablement lié au sang, la cardiologie ne s'intéresse guère à l'hématologie ni à ses maladies.

Examen cardiologiqueModifier

Recherche des facteurs de risque cardiovasculaire :

Certains de ces facteurs de risque cardiovasculaire sont dits « modifiables », et sont utiles à rechercher dans la mesure où ils peuvent être modifiés, c'est-à-dire diminués ou traités. C'est le cas du tabagisme, de l'hypertension artérielle, de la dyslipidémie, du surpoids, du diabèteetc. au contraire de l'âge, du sexe ou des antécédents familiaux, qui ne sont pas modifiables. [réf. souhaitée]

Anamnèse (interrogatoire) :

Examen clinique : [Interprétation personnelle ?]

Examens complémentairesModifier

 
Exemple de données obtenues avec un électrocardiogramme.
 
Épreuve d'effort sur tapis roulant.

Suivant la pathologie on peut avoir recours à :

ou encore, au cours d’une hospitalisation, à :

TerminologieModifier

La cardiologie peut être divisée en sous-spécialités :

Suivant la technique utilisée, on peut avoir affaire à un :

La cardiologie invasive consiste à explorer le cœur en introduisant des sondes directement dans les cavités cardiaques. Ces sondes sont montées à travers la peau par le réseau veineux ou artériel.

La cardiologie interventionnelle consiste à traiter les maladies cardiaques par les méthodes de la cardiologie invasive.

Liste de maladies cardiovasculairesModifier

Principaux médicaments agissant sur le cœur et/ou la circulationModifier

Voici les principaux médicaments prescrits en cardiologie :

Organisation académiqueModifier

La cardiologie académique est organisée à travers des sociétés savantes nationales qui organisent des congrès, éditent des revues et sélectionnent des panels d'experts sur des sujets précis afin de publier des recommandations. [réf. souhaitée]

En France, c'est la Société Française de Cardiologie (SFC), dont les membres sont désignés par cooptation, qui a ce rôle.[réf. souhaitée] La SFC comprend plusieurs filiales plus spécialisées (échocardiographie, rythmologie…).

Les sociétés nationales européennes sont réunies au sein de l’European Society of Cardiology (ESC) dont le congrès annuel se déroule fin août et qui publie la revue European Heart Journal. [réf. souhaitée]

Aux États-Unis, l’American College of Cardiology tient ce rôle. [réf. souhaitée]

Il existe, par ailleurs, des organisations réunissant professionnels et bénévoles dont le but est la diffusion de l'information auprès du grand public.[réf. souhaitée] C'est le cas de la Fédération française de cardiologie en France, et de l’American Heart Association aux États-Unis, cette dernière publiant en outre des revues scientifiques de cardiologie et organisant son propre congrès de niveau international.

Le Syndicat National des Cardiologues (SNC)[2], créé le 26 janvier 1949, a pour but de défendre par tous moyens appropriés les intérêts professionnels et moraux de ses adhérents, de représenter les cardiologues au sein des centrales syndicales représentatives et des instances européennes de cardiologie :

- il représente 25 régions et 50 % de l’ensemble des cardiologues libéraux, soit 1 500 adhérents environ par an,

- son organe de communication est le journal Le Cardiologue, mensuel qui comporte une partie socioprofessionnelle et un cahier de formation médicale continue, le premier numéro date de mars 1965 sans interruption,

- il possède une structure de formation médicale continue et d’évaluation (UFCV), qui assure l’essentiel de la formation médicale continue et des pratiques cardiologues libéraux depuis 1990.

L’Union nationale de Formation continue et d’évaluation en Médecine Cardio-Vasculaire (UFCV) est une association indépendante, créée en 1990. Sa mission est de renforcer et améliorer la formation médicale continue auprès des 4100 cardiologues libéraux. L’UFCV est le principal organisme national de formation cardiovasculaire en France. Emanation du SNC, cette association a bénéficié des implantations locales du Syndicat et a développé son propre réseau de délégations régionales. L’UFCV est membre :

• du Conseil National Professionnel de Cardiologie (CNPC) ;

• de l’ODP2C (organisme de DPC de la cardiologie) ;

• de la Fédération des Spécialités Médicales (FSM) ;

L’UFCV fait partie du groupe de travail de la HAS sur les indicateurs du post IDM INDIQCARD et sur l’accréditation des équipes à risque dans le cadre de CARDIORISQ.

Le Conseil National Professionnel Cardiovasculaire (CNPCV) est le représentant officiel et unique des spécialistes des maladies cardiovasculaires. Il regroupe à parité des médecins exerçant sur un mode salarié et un mode libéral. Les structures constituantes du CNPCV sont la Société Française de Cardiologie (SFC), le Collège National des Cardiologues des Hôpitaux (CNCH), le Syndicat National des Cardiologues (SNC) et le Collège National des Cardiologues Français (CNCF).

Revues de cardiologieModifier

Il existe de nombreuses revues professionnelles sur la cardiologie, les plus prestigieuses étant en langue anglaise. On peut citer parmi ces dernières :

  • Circulation (abréviation commune : Circ.) ;
  • Journal of the American College of Cardiology (J Am Coll Cardiol) ;
  • American Journal of Cardiology (Am J Cardiol) ;
  • American Heart Journal (Am Heart J) ;
  • Journal of the European Society of Cardiology - European Heart Journal (Eur Heart J) ;
  • Heart anciennement British heart ;
  • EuroIntervention journal.

En langue allemande, on peut citer :

  • Herz.

En langue française, on peut citer :

  • Les Annales de cardiologie ;
  • Les Archives des maladies du cœur.

Comme autres revues francophones, sans articles de recherche, on peut citer :

  • Le Cardiologue, Journal du Syndicat National des Cardiologues (SNC) ;
  • la Lettre du cardiologue ;
  • Réalités Cardiologiques ;
  • Le EchoCardiographie.

Notes et référencesModifier