Canton de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume

canton français

Canton de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume
Canton de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume
Situation du canton de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume dans le département de Var.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Var
Arrondissement(s) Brignoles
Bureau centralisateur Saint-Maximin-la-Sainte-Baume
Conseillers
départementaux
Sébastien Bourlin
Séverine Vincendeau
2015-2021
Code canton 83 13
Histoire de la division
Création avant 1833
Modification 22 mars 2015[1]
Démographie
Population 50 524 hab. (2017)
Densité 62 hab./km2
Géographie
Superficie 814,47 km2
Subdivisions
Communes 19

Le canton de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume est un canton français situé dans le département du Var et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

GéographieModifier

Ce canton est organisé autour de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume dans l'arrondissement de Brignoles. Son altitude varie de 162 m (Châteauvert) à 872 m (Pourrières).

HistoireModifier

Par décret du , le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le canton de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume est conservé et s'agrandit. Il passe de 8 à 19 communes[1].

ReprésentationModifier

Conseillers généraux de 1833 à 2015Modifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1845 Jean Joseph Antoine Madon
(1784-1868)
  Propriétaire
Maire de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume
1845 1852 Joseph Paul Gaymard   Chirurgien en chef de la Marine en retraite
Président de la commission scientifique du Nord
1852 1861 Louis Rostan   Avocat et archéologue
Ancien maire de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume
1861 1870 Lucien Alphonse Hilarion Boyer   Médecin du Sénat, Paris
1870 1871 Félix Marius Bonfils   Propriétaire à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume
1871 1871
(annulation)[2]
Louis Toussaint Benoît
Ildephonse de Clappiers
  Magistrat
Propriétaire à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume
1872[3] 1874 Henri Dutasta Républicain
Radical
Professeur de philosophie
Maire de Toulon (1878-1888)
1874 1886 Charles Emile Moutte Républicain Journaliste et homme de lettres à Marseille
1886 1889
(démission)[4]
Joseph Clément Romain Stanislas
Clément
Républicain
Radical
Notaire à Pourrières
Propriétaire à Salernes, conseiller d'arrondissement
1889 1892 Barthélemy Bœuf Républicain Maire de Saint-Raphaël
1892 1919 Stanislas Fabre Rad. Médecin à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume
1919 1929
(décès)
Lucien Féraud Rad. Maire de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume
1929[5] 1931 Georges de Régis de Gatimel
(gendre du précédent)
URD Propriétaire du château de La Rostolane à Puyricard
1931 1940
(décès)
Jules Michel SFIO
puis PSdF
Négociant
Maire de Pourrières (1904-1935), ancien conseiller d'arrondissement
1945 1955 Victorin Henry
(1890-1981)
SFIO Cultivateur
Maire de Rougiers (1921-1971), ancien conseiller d'arrondissement
Dirigeant d’organisations viticoles varoises et nationales
1955 1985 Paul Barles DVG puis PS Maire de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume (1959-1977)
1985 1998 Émile Olivier PS puis DVD Régisseur d’un domaine viticole
Maire de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume (1977–1989 et 1993–1995)
1998 2015 Horace Lanfranchi DVD puis UMP Président du Conseil général (2002-2015)
Adjoint au maire de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume
(Maire de 1995 à 2002)

Conseillers d'arrondissement (de 1833 à 1940)Modifier

Liste des conseillers d'arrondissement successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1880 1886 Joseph-Clément-Stanislas-Romain Clément Républicain Notaire à Pourrières
1910 1919 Jules Michel   Commerçant, maire de Pourrières (1904-1935)
1923 1940 Victorin Henry
(1890-1981)
SFIO Cultivateur, maire de Rougiers (1921-1971)
1940       Les conseils d'arrondissement ont été suspendus par la loi du 12 octobre 1940
et n'ont jamais été réactivés
Les données manquantes sont à compléter.

Conseillers départementaux depuis 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Sébastien Bourlin   UDI Professeur associé Université d'Aix-en-Provence en disponibilité
Maire de Pourrières
12e Vice-président du Département.
2015 en cours Séverine Vincendeau   DVD Assistante de direction
Adjointe au maire de Rians

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Geneviève Blanc et Jean-Philippe Lecoinnet (FN, 38,28 %) et Sébastien Bourlin et Séverine Vincendeau (Union de la Droite, 25,8 %). Le taux de participation est de 50,63 % (19 204 votants sur 37 928 inscrits)[6] contre 49,77 % au niveau départemental[7] et 50,17 % au niveau national[8]. Au second tour, Sébastien Bourlin et Séverine Vincendeau (Union de la Droite) sont élus avec 53,78 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 51,91 % (9 612 voix pour 19 686 votants et 37 924 inscrits)[9].

CompositionModifier

Composition avant 2015Modifier

 
Situation du canton de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume dans le département du Var avant 2015.

Le canton de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume regroupait huit communes.

Liste des communes du canton avant le redécoupage de 2014
Nom Code
Insee
Code
postal
Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Saint-Maximin-la-Sainte-Baume
(chef-lieu)
83116 83470 64,13 14 734 (2012) 230


Nans-les-Pins 83087 83860 47,99 4 153 (2012) 87
Ollières 83089 83470 39,66 627 (2012) 16
Plan-d'Aups-Sainte-Baume 83093 83640 24,91 1 859 (2012) 75
Pourcieux 83096 83470 21,23 1 173 (2012) 55
Pourrières 83097 83910 56,32 4 543 (2012) 81
Rougiers 83110 83170 20,53 1 568 (2012) 76
Saint-Zacharie 83120 83640 27,02 5 013 (2012) 186

Composition depuis 2015Modifier

Le canton de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume regroupe 19 communes entières[1].

Liste des 19 communes du canton de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume au
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Saint-Maximin-la-Sainte-Baume
(bureau centralisateur)
83116 CA de la Provence Verte 64,13 16 433 (2017) 256   
Artigues 83006 CC Provence Verdon 31,85 260 (2017) 8,2   
Barjols 83012 CC Provence Verdon 30,06 2 979 (2017) 99   
Bras 83021 CA de la Provence Verte 34,93 2 698 (2017) 77   
Brue-Auriac 83025 CC Provence Verdon 36,73 1 376 (2017) 37   
Châteauvert 83039 CA de la Provence Verte 27,52 145 (2017) 5,3   
Esparron 83052 CC Provence Verdon 30,04 356 (2017) 12   
Ginasservis 83066 CC Provence Verdon 37,47 1 799 (2017) 48   
La Verdière 83146 CC Provence Verdon 68,16 1 601 (2017) 23   
Ollières 83089 CA de la Provence Verte 39,66 646 (2017) 16   
Pontevès 83095 CC Provence Verdon 41,07 748 (2017) 18   
Pourcieux 83096 CA de la Provence Verte 21,23 1 564 (2017) 74   
Pourrières 83097 CA de la Provence Verte 56,32 5 155 (2017) 92   
Rians 83104 CC Provence Verdon 96,87 4 232 (2017) 44   
Saint-Julien 83113 CC Provence Verdon 75,88 2 409 (2017) 32   
Saint-Martin-de-Pallières 83114 CC Provence Verdon 26,33 244 (2017) 9,3   
Seillons-Source-d'Argens 83125 CC Provence Verdon 25,11 2 468 (2017) 98   
Varages 83145 CC Provence Verdon 35,11 1 178 (2017) 34   
Vinon-sur-Verdon 83150 CA Durance-Lubéron-Verdon Agglomération 36,00 4 233 (2017) 118   
Canton de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume 8313 814,47 50 524 (2017) 62  

DémographieModifier

Démographie avant 2015Modifier

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
6 9347 6278 88612 15819 98726 92431 32233 28933 670
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[10] puis population municipale à partir de 2006[11])
Histogramme de l'évolution démographique

Démographie depuis 2015Modifier

En 2017, le canton comptait 50 524 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2013 2014 2015 2016 2017
48 60649 25649 81450 50950 524
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2013[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier