Canton de Saint-Georges-sur-Loire

canton français

Canton de Saint-Georges-sur-Loire
Canton de Saint-Georges-sur-Loire
Situation du canton de Saint-Georges-sur-Loire dans le département de Maine-et-Loire.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement(s) Angers
Chef-lieu Saint-Georges-sur-Loire
Conseiller général Jean-Marie Gaudin
2011-2015
Code canton 49 26
Histoire de la division
Création 4 mars 1790
Disparition 22 mars 2015
Démographie
Population 17 259 hab. (2012)
Densité 98 hab./km2
Géographie
Superficie 177,01 km2
Subdivisions
Communes 10

Le canton de Saint-Georges-sur-Loire est une ancienne division administrative française située dans le département de Maine-et-Loire et la région Pays de la Loire.

Il disparait aux élections cantonales de mars 2015, réorganisées par le redécoupage cantonal de 2014[1].

CompositionModifier

Le canton de Saint-Georges-sur-Loire groupe dix communes[2]. Il compte 17 259 habitants (population municipale) au 1er janvier 2012.

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Saint-Georges-sur-Loire
(chef-lieu)
49283 CC Loire Layon Aubance 3 513 (2014)
Béhuard 49028 Angers Loire Métropole 118 (2014)
Champtocé-sur-Loire 49068 CC Loire Layon Aubance 1 874 (2014)
Ingrandes 49160 CC Loire Layon 1 661 (2013)
La Possonnière 49247 CC Loire Layon Aubance 2 423 (2014)
Saint-Germain-des-Prés 49284 CC Loire Layon Aubance 1 390 (2014)
Saint-Jean-de-Linières 49289 Angers Loire Métropole 1 785 (2014)
Saint-Léger-des-Bois 49298 Angers Loire Métropole 1 655 (2014)
Saint-Martin-du-Fouilloux 49306 Angers Loire Métropole 1 673 (2014)
Savennières 49329 Angers Loire Métropole 1 357 (2014)

GéographieModifier

Borné au sud par la Loire, ce canton est organisé autour de Saint-Georges-sur-Loire dans l'arrondissement d'Angers. Sa superficie est de plus de 177 km2 (17 701 hectares[3]), et son altitude varie de 7 mètres (Ingrandes[3]) à 83 mètres (Champtocé-sur-Loire[3]), pour une altitude moyenne de 42 mètres.

Surfaces et altitudes des communes du canton[3]
Nom de la commune Surface (ha) Alt. mini (m) Alt. maxi (m)
Béhuard 221 12 16
Champtocé-sur-Loire 3 676 11 83
Ingrandes 665 7 69
La Possonnière 1 836 12 67
Saint-Georges-sur-Loire 3 336 11 81
Saint-Germain-des-Prés 1 976 10 71
Saint-Jean-de-Linières 866 29 79
Saint-Léger-des-Bois 1 542 38 79
Saint-Martin-du-Fouilloux 1 482 28 81
Savennières 2 101 12 77

HistoireModifier

  • Le canton de Saint-Georges-sur-Loire (chef-lieu) est créé le 4 mars 1790 avec les communes Les Essards, le Petit-Paris, Saint-Augustin-des-Bois, Saint-Georges-sur-Loire, Saint-Léger-des-Bois et Saint-Martin-du-Fouilloux. En 1795 Les Essards sont réunis à Saint-Léger-des-Bois et le Petit-Paris à Saint-Martin-du-Fouilloux[4].
  • En 1800, redevenue commune, Saint-Jean-de-Linières est intégré au canton. En 1801 le canton est augmenté de Béhuard, Champtocé, Ingrandes, Saint-Germain-des-Prés et Savennières, et diminué de Saint-Augustin-des-Bois (canton du Louroux-Béconnais). En 1851 se rajoute La Possonnière, devenue une commune le 21 mars de cette année-là[4].
  • De 1833 à 1848, les cantons du Louroux-Béconnais et de Saint-Georges-sur-Loire avaient le même conseiller général. Le nombre de cantons était limité à 30 par département[5].
  • Dans le cadre de la réforme territoriale, un nouveau découpage territorial pour le département de Maine-et-Loire est défini par le décret du 26 février 2014. Le canton de Saint-Georges-sur-Loire disparait aux élections cantonales de mars 2015[1].

AdministrationModifier

Le canton de Saint-Georges-sur-Loire est la circonscription électorale servant à l'élection des conseillers généraux, membres du conseil général de Maine-et-Loire.

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1836
(décès)
Théobald Walsh de Serrant   Pair de France (1835-1836)
1836 1848 Joseph Pontron de Robineau   Maire du Louroux-Béconnais
1848 1852 Séréné Faugeron[7]   Géomètre-expert
Maire de Saint-Georges-sur-Loire (1848-1869)
1852 1876
(décès)[8]
Comte
Alfred Walsh
(1814-1876)
  Propriétaire à Plessis-Macé
1877 1877 Marie Hylos Suaudeau   Maire de Saint-Georges-sur-Loire
1877 1879
(décès)[9]
Vicomte
Arthur de Boissard
  Maire de Saint-Germain-des-Prés (1872-1879)
1879[10] 1887
(décès)[11]
Marie Hylos Suaudeau   Maire de Saint-Georges-sur-Loire
1887[12] 1899
(démission)[13]
Vicomte
Arthur de Cumont
Centre droit Rédacteur en chef de L'Union de l'Ouest
Député (1871-1876)
1900[14] 1911
(décès)[15]
Émile Faugeron
(1829-1911)
Droite Général
Maire de Saint-Georges-sur-Loire
1911[16] 1925 Louis Cotte de Jumilly Conservateur Maire de Saint-Georges-sur-Loire
1925 1940
(démission d'office)
Gustave Jubin RG Propriétaire
Maire de Champtocé-sur-Loire
Révoqué par le Gouvernement de Vichy[17]
1943 1945 Bernard Barbat du Closel
(1883-1956)
  Capitaine à titre temporaire au 7ème régiment de zouaves de marche
Conseiller d'arrondissement, maire de Savennières (1919-1956)
Nommé conseiller départemental en 1943[18]
1945 1967 Emile Bournier DVD puis
UNR puis UDR
Propriétaire viticulteur
1967 1979 Bernard Guitton DVD Maire de Saint-Georges-sur-Loire
1979 1985 Philippe Etcharry DVD Conseiller municipal de Saint-Georges-sur-Loire
1985 1998 Jean Saint-Bris RPR Directeur du musée du Clos-Lucé à Amboise
1998 2011 Rémy Martin DVG Maire de Savennières (1989-2008)
2011 2015 Jean-Marie Gaudin DVD Chef d'entreprise
Maire de Saint-Germain-des-Prés (1995- )

Résultats électoraux détaillésModifier

  • Élections cantonales de 2004 : Rémy Martin (Divers gauche) est élu au 1er tour avec 52,88 % des suffrages exprimés, devant Philippe Bouffandeau (UMP) (16,51 %) et Olivier Bulard (VEC) (12,68 %). Le taux de participation est de 68,34 % (7 651 votants sur 11 196 inscrits)[19].
  • Élections cantonales de 2011 : Jean-Marie Gaudin (Divers droite) est élu au 2e tour avec 50,65 % des suffrages exprimés, devant Jacques Genevois (PS) (49,35 %). Le taux de participation est de 47,32 % (5 755 votants sur 12 161 inscrits)[20].

DémographieModifier

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
9 3809 36010 18112 12413 50614 56616 17017 05717 259
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[21] puis population municipale à partir de 2006[22])
Histogramme de l'évolution démographique
 

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Légifrance, Décret no 2014-259 du 26 février 2014, portant délimitation des cantons dans le département de Maine-et-Loire.
  2. Liste des communes du canton de Saint-Georges-sur-Loire sur le site de l'Insee, consulté le 19 janvier 2015.
  3. a b c et d IGN, Répertoire Géographique des Communes (RGC 2010), consulté le 2 février 2011
  4. a et b Célestin Port, Dictionnaire historique géographique et biographique de Maine-et-Loire, 1874 1878, Édition révisée de 1996 par André Sarazin et Pascal Tellier, t. 4 p. 81
  5. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5492729z/f184.image.r=cantons%201833
  6. EHESS, Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, Notice communale de Saint-Georges-sur-Loire, consultée le 3 mars 2012
  7. Seréné Faugeron sur Geneanet.
  8. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6393241z/f2.image.r=canton
  9. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k58238309/f249.image.r=Boissard?rk=64378;0
  10. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k63869782/f1.item.r=canton.zoom
  11. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6330273b/f1.item.r=canton.zoom
  12. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6330297r/f3.item.r=canton.zoom
  13. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62416250/f2.item.r=canton.zoom
  14. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62476802/f9.item.r=canton.zoom
  15. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6522537b/f18.item.r=canton.zoom
  16. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6338318z/f5.item.r=canton.zoom
  17. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9695277j/f3.image.r=canton?rk=2596579;2
  18. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 17 avril 1943, (https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k96158886/f2.item.r=canton.zoomlire en ligne]).
  19. Résultats de l’élection cantonale 2004 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 11 mai 2013.
  20. Résultats de l’élection cantonale 2011 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 11 mai 2013.
  21. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  22. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012