Ouvrir le menu principal

Canton de Saint-Calais

canton français

Canton de Saint-Calais
Canton de Saint-Calais
Situation du canton de Saint-Calais dans le département de Sarthe.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement(s) Mamers
Bureau centralisateur Saint-Calais
Conseillers
départementaux
Dominique Le Mèner
Françoise Lelong
2015-2021
Code canton 72 18
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification(s) 1801[2],[3]

22 mars 2015[4]

Démographie
Population 26 685 hab. (2016)
Densité 36 hab./km2
Géographie
Superficie 737,69 km2
Subdivisions
Communes 37

Le canton de Saint-Calais est une division administrative française située dans le département de la Sarthe et la région Pays de la Loire. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 14 à 37.

Sommaire

GéographieModifier

Ce canton est organisé autour de Saint-Calais dans l'arrondissement de Mamers. Son altitude varie de 64 m (Bessé-sur-Braye) à 182 m (Montaillé) pour une altitude moyenne de 123 m.

HistoireModifier

ReprésentationModifier

Représentation avant 2015Modifier

Liste des conseillers généraux
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1834
(décès)
Comte Élizabeth-Pierre
de Montesquiou-Fezensac

(1764-1834)[5]
  Pair de France, ancien président de la commission des finances du Corps législatif, ancien grand chambellan, propriétaire du château de Bessé-sur-Braye
1834 1845 Comte
Anatole de Montesquiou-Fezensac
(fils du précédent)
Majorité
gouvernementale
Maréchal de camp, pair de France, propriétaire du château de Courtanvaux à Bessé-sur-Braye, député (1841-1846)
1845 1848 M. Legendre   Juge d'instruction au tribunal de Saint-Calais
1848 1852 Jean-Pierre Lhermite   Médecin, maire de Saint-Calais (1848-1850)
1852 1855
(décès)
Comte Augustin Charles
Taupinart de Tilière
  Maire de Saint-Calais
1855 1859
(décès)
Pierre Augustin Bazin[6]   Propriétaire, maire de Saint-Calais, ancien conseiller général du canton de Vibraye
1859 1871 Comte
Anatole de Montesquiou-Fezensac
Majorité
gouvernementale
Maréchal de camp, pair de France, propriétaire du château de Courtanvaux à Bessé-sur-Braye, député (1841-1846)
1871 1885
(décès)[7]
René-Isidor Pichard[8]   Propriétaire, maire de Saint-Calais (1878-1882)
1885[9] 1892 Georges Dugué Droite Banquier à Saint-Calais
1892 1898 Joseph Prosper Coursimault Républicain Propriétaire, maire de Saint-Calais (1892-1896)
1898 1900
(démission)[10]
Georges Dugué Droite Banquier à Saint-Calais
1900 [11] 1926
(décès)
Édouard Gigon Rad. Médecin, maire de Saint-Calais, sénateur (1924-1925), président du conseil général (1922-1926)
1927 1940 Émile Courant Rad. Agriculteur, membre de la chambre d'agriculture, maire d'Écorpain
1943 1945 Henri Morisot   Conseiller d'arrondissement, maire de Saint-Calais, nommé conseiller départemental en 1943[12]
1945 1985 Fernand Poignant SFIO
puis DVG
Professeur, président du conseil général (1976-1979), député (1958-1962), sénateur (1968-1977), maire de Saint-Calais
1985 1998 Jean Mauclair DVD Maire de Vancé (1983-1989) puis de Bessé-sur-Braye (1989-2001)
1998 2015 Michel Letellier-Canu DVG Géomètre retraité, maire de Saint-Calais (1995-2014)

Le canton participe à l'élection du député de la troisième circonscription de la Sarthe.

Représentation à partir de 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Dominique Le Mèner   LR Juriste, député (2002-2017), président du conseil départemental, ancien conseiller général du canton de Montmirail (2008-2015)
2015 en cours Françoise Lelong   DVD Ancienne commerçante, adjointe au maire de Saint-Calais

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, trois binômes sont en ballotage : Dominique Le Mèner et Françoise Lelong (Union de la Droite, 44,23 %), André Dovillez et Amandine Ligneul (FN, 29,93 %) et Gérard Clément et Sophie Witczak (DVG, 25,84 %). Le taux de participation est de 51,66 % (10 558 votants sur 20 437 inscrits)[13] contre 49,74 % au niveau départemental[14] et 50,17 % au niveau national[15].

Au second tour, Dominique Le Mèner et Françoise Lelong (Union de la Droite) sont élus avec 48,39 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 53,56 % (5 080 voix pour 10 945 votants et 20 436 inscrits)[16].

CompositionModifier

Composition avant 2015Modifier

 
Situation du canton dans l'arrondissement de Mamers.

Le canton de Saint-Calais comptait en 2012 9 948 habitants et regroupait quatorze communes :

À la suite du redécoupage des cantons pour 2015, toutes les communes sont à nouveau rattachées au canton de Saint-Calais auquel s'ajoutent les huit communes du canton de Bouloire, les neuf du canton de Montmirail (Sarthe) et les six du canton de Vibraye.

Contrairement à beaucoup d'autres cantons, le canton de Saint-Calais n'incluait aucune commune supprimée depuis la création des communes sous la Révolution[17].

Composition depuis 2015Modifier

Le canton regroupe les trente-sept communes suivantes[4] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Saint-Calais
(chef-lieu)
72269 CC des Vallées de la Braye et de l'Anille 3 248 (2016)
Berfay 72032 CC des Vallées de la Braye et de l'Anille 333 (2016)
Bessé-sur-Braye 72035 CC des Vallées de la Braye et de l'Anille 2 222 (2016)
Bouloire 72042 CC Le Gesnois Bilurien 2 068 (2016)
Champrond 72057 CC de l'Huisne Sarthoise 68 (2016)
La Chapelle-Huon 72064 CC des Vallées de la Braye et de l'Anille 545 (2016)
Cogners 72085 CC des Vallées de la Braye et de l'Anille 194 (2016)
Conflans-sur-Anille 72087 CC des Vallées de la Braye et de l'Anille 529 (2016)
Coudrecieux 72094 CC Le Gesnois Bilurien 619 (2016)
Courgenard 72105 CC de l'Huisne Sarthoise 501 (2016)
Dollon 72118 CC des Vallées de la Braye et de l'Anille 1 483 (2016)
Écorpain 72125 CC des Vallées de la Braye et de l'Anille 295 (2016)
Évaillé 72128 CC des Vallées de la Braye et de l'Anille 346 (2016)
Gréez-sur-Roc 72144 CC de l'Huisne Sarthoise 334 (2016)
Lamnay 72156 CC de l'Huisne Sarthoise 970 (2016)
Lavaré 72158 CC des Vallées de la Braye et de l'Anille 847 (2016)
Maisoncelles 72178 CC Le Gesnois Bilurien 191 (2016)
Marolles-lès-Saint-Calais 72190 CC des Vallées de la Braye et de l'Anille 278 (2016)
Melleray 72193 CC de l'Huisne Sarthoise 441 (2016)
Montaillé 72204 CC des Vallées de la Braye et de l'Anille 548 (2016)
Montmirail 72208 CC de l'Huisne Sarthoise 403 (2016)
Rahay 72250 CC des Vallées de la Braye et de l'Anille 174 (2016)
Saint-Gervais-de-Vic 72286 CC des Vallées de la Braye et de l'Anille 399 (2016)
Saint-Jean-des-Échelles 72292 CC de l'Huisne Sarthoise 254 (2016)
Saint-Maixent 72296 CC de l'Huisne Sarthoise 730 (2016)
Saint-Mars-de-Locquenay 72298 CC Le Gesnois Bilurien 567 (2016)
Saint-Michel-de-Chavaignes 72303 CC Le Gesnois Bilurien 740 (2016)
Saint-Ulphace 72322 CC de l'Huisne Sarthoise 228 (2016)
Sainte-Cérotte 72272 CC des Vallées de la Braye et de l'Anille 317 (2016)
Sainte-Osmane 72304 CC des Vallées de la Braye et de l'Anille 180 (2016)
Semur-en-Vallon 72333 CC des Vallées de la Braye et de l'Anille 444 (2016)
Thorigné-sur-Dué 72358 CC Le Gesnois Bilurien 1 594 (2016)
Tresson 72361 CC Le Gesnois Bilurien 457 (2016)
Valennes 72366 CC des Vallées de la Braye et de l'Anille 322 (2016)
Vancé 72368 CC des Vallées de la Braye et de l'Anille 325 (2016)
Vibraye 72373 CC des Vallées de la Braye et de l'Anille 2 576 (2016)
Volnay 72382 CC Le Gesnois Bilurien 915 (2016)

DémographieModifier

           Évolution de la population (ancien territoire)  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
12 38012 14311 87611 54711 09710 57710 3039 9509 948
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[18] puis population municipale à partir de 2006[19])
Histogramme de l'évolution démographique
 


En 2016, le canton comptait 26 685 habitants[Note 1].

Évolution de la population (nouveau territoire)  [ modifier ]
2015 2016
26 79526 685
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2015[20].)


Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 174
  2. Notice communale de Saint-Calais sur le site de l'EHESS.
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 816.
  4. a et b Décret no 2014-234 du 24 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Sarthe.
  5. http://www2.culture.gouv.fr/LH/LH169/PG/FRDAFAN83_OL1918068V001.htm
  6. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH012/PG/FRDAFAN83_OL0151047v001.htm
  7. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6259176b/f1.item.r=canton.zoom
  8. http://www.geneanet.org/archives/faire-part/colgnfairepart/419590?preview=YTo1OntzOjM6Im5vbSI7czo3OiJQSUNIQVJEIjtzOjY6InByZW5vbSI7czoxMToiUmVuZS1Jc2lkb3IiO3M6MTI6Im5vbV9jb25qb2ludCI7czowOiIiO3M6MTU6InByZW5vbV9jb25qb2ludCI7czowOiIiO3M6ODoicmVsYXRpb24iO3M6MjE6InNlYXJjaF9yZWxhdGlvbl9zdWpldCI7fTQxNWQxYjgxNWU5NTM4MzNjNzI5NTMxZDIzNWMwYmMy
  9. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62591963/f2.item.r=canton.zoom
  10. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6338264v/f2.item.r=canton.zoom
  11. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k63382888/f10.item.r=canton.zoom
  12. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9616605j/f4.item.r=canton.zoom
  13. « Résultats du premier tour pour le canton de Saint-Calais », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  14. « Résultats du premier tour pour le département de la Sarthe », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  15. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  16. « Résultats du second tour pour le canton de Saint-Calais », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 1er avril 2015)
  17. EHESS : Des villages Cassini aux communes d'aujourd'hui (fiches des quatorze communes du canton)
  18. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  19. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  20. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2015 et 2016.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Liens externesModifier